A la uneActualitésSports Gard

GARD 49e étoile de Bessèges, de l’Argence aux Cévennes

La célèbre course cycliste débute aujourd’hui avec quatre étapes et 154 coureurs.

L'équipe Cofidis solutions Crédits (photo Norman Jardin / Objectif Gard)

Hier soir, à l’hôtel C suite de Nîmes, avait lieu la présentation de l’Étoile de Bessèges.

Cette année, l’épreuve cycliste, qui ouvre traditionnellement la saison du cyclisme professionnel, fête sa 49e édition. 22 équipes (dont neuf françaises) de sept coureurs seront au départ, soit 154 cyclistes, dont le Français Brian Coquard, qui avec son dossard numéro 71, fera partie des coureurs les plus connus. Le sprinteur est un habitué de la course gardoise : « C’est ici que j’ai remporté ma première victoire chez les pros. C’était en 2013 et cela restera gravé à vie dans ma mémoire. J’aime bien y venir et j’apprécie l’ambiance de l’Étoile de Bessèges. C’est la première course de la saison et, pour nous, c’est comme une rentrée des classes ». Le cycliste de l’équipe Vital Concept – B&B hôtels arrive dans à Nîmes avec des ambitions : « Je vais essayer de gagner une étape, et après on verra au jour le jour ».

L’équipe Team Colpack (photo Norman Jardin / Objectif Gard)

L’Étoile de débute aujourd’hui, à 12h par une étape de 145 kilomètres avec un départ de Bellegarde et une arrivée à Beaucaire. Le circuit de ce Grand prix de la terre d’Argence, passera par Fourques, Jonquières Saint-Vincent, Montfrin, Aramon et Vallabrègues.

L'équipe Sport Vlaanderen - Baloise (photo Norman Jardin / Objectif Gard)

Vendredi, le Grand prix de Nîmes métropole sera long de 157 kilomètres. Il partira de Saint-Geniès de Malgoirès, pour arriver à La Calmette. Ce jour-là les coureurs traverseront, entre autres, Sauzet, Dions, et Fons outre Gardon.

Pour le troisième jour, le peloton aura droit à l’étape la plus longue (158 kilomètres). C’est un circuit autour de la ville de Bessèges, nommé le Grand prix de la ville de Bessèges qui attend les coureurs. Parmi les localités figurant sur le tracé, on retrouve Barjac, Méjannes-le-Clap ou encore Molières-sur-Cèze.

L'équipe Amore & vita Prodir (photo Norman Jardin / Objectif Gard

Si les trois premières étapes devraient se terminer au sprint, ce ne serait pas le cas pour la clôture de l’épreuve. Et pour cause, dimanche, c’est par un contre la montre de 10 kilomètres en bordure du Gardon, que les coureurs en termineront. Le Grand prix de la ville d’Alès en Cévennes marquera la fin de l'édition 2019.

Le légendaire Raymond Poulidor (photo Norman Jardin / Objectif Gard)

La présentation de l’Étoile de Bessèges a aussi été l’occasion de croiser des grands champions du passé comme Luc Leblanc (champion du monde sur route en 1994) ou l’italien Claudio Chiappucci (maillot à pois sur le tour de France en 1991 et 1992). Mais celui qui a eu, incontestablement, le plus de succès est bien sûr Raymond Poulidor. Adulé et sollicité comme une rock star, "Poupou" a répondu aux très nombreuses demandes de photos et autographes. Régulièrement présent sur l’Étoile de Bessèges, il a avoué une certaine tendresse pour cette course : « J’étais présent pour la première édition. Nous étions 17 au départ. J’en ai gardé des souvenirs merveilleux. C’est une Étoile qui continue de briller »

Souhaitons à l’Étoile, qui fêtera l’année prochaine sa 50 édition, de briller encore longtemps dans le ciel du cyclisme mondial.

Norman Jardin

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité