A la uneActualités

SAMEDI DE RIRE Chauffard, mère de Fiona et Corneille : le tout de leur cru…

Vous nous lisez, alors nous aussi on vous lit : on est comme ça chez Objectif Gard.

(Giphy / DR)

Dans le grand défouloir décomplexé que sont devenus au fil du temps les réseaux sociaux, désormais siphonnés de leur esprit initial, on se contentera cette semaine encore à ne retenir que la substantifique moelle. Et il y a encore du lourd...

Et si l'idée d'une justice à plusieurs vitesse revient souvent sur le tapis des sujets qui fâchent, l'occasion du procès cette semaine, à Alès, d'un chauffard jugé pour avoir volontairement foncé en voiture sur des policiers a fait l'objet de nombreux commentaires plus ou moins pertinents.

Sans qu'on ne perçoive le rapport entre les deux affaires, Brune n'hésite pas à tracer un raccourci saisissant entre la condamnation du chauffard gardois à 4 ans de prison ferme (plus un assorti du sursis) et la libération pour des manquements à la procédure légale d'une infanticide (qui sera de toute façon rejugée) : "Et la mère de fiona elle es sorti de prison ......... vive l1 france pfffff".

Manalay a quant à elle clairement choisi son camp. Et c'est aussi celui de l'amateur de rodéo automobile et de chamboule-tout policier au secours duquel elle fait s'envoler sa plus belle plume : "Qu'en on ne sais pas il ne faut pas juger merci de vous abstenir je pense que 4 ans c'est trop en sachant toute les circonstances merci de se retenir de se genre de commentaire qu'en on connais pas les fait on ne se permet pas de dire oui c'est trop où non pas assez." Un parti-pris qui vaudra à la pasionaria un ironique, "C'est ton cousin ??😂😂" de la part de Nicolas.

Mais pour continuer à parler de plume et de grands auteurs, par des chemins de traverse semés de surprises on en arrive à Corneille. Pas le chouette dramaturge et poète français Pierre Corneille, mais le volatile du même nom dont la plume vient choir comme un cheveu dans la soupe au coeur d'un débat qui peinait à voler plus haut que le ras des pâquerettes jusqu’à ce que Laurent évoque son propre cas judiciaire : "et dire que moi pour avoir élevé une CORNEILLE dans une cage sa ma coûté 1500€ d'amande et un ans de prison ferme c'est sa la France d'aujourd'hui c'est une honte !!!!" Il est vrai qu'il y a de quoi s'indigner d'avoir été condamné après avoir dépensé autant d'argent pour donner à manger des amandes à un oiseau qui, enfermé qu'il était, ne pouvait seul trouver sa pitance...

Revenant à la charge, Manalay active cette fois la théorie du complot. Dans son viseur, les caméras de vidéosurveillance ayant permis d'identifier et de retrouver le chauffard. "Les caméras il montre ceux qui veulent faut faire gaffe", évoque-t-elle péremptoire dans un style incomparable qui n'appartient qu'à elle et que Corneille (Pierre, cette fois) aurait pu lui envier. Vivement la semaine prochaine...

Philippe GAVILLET de PENEY

 

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité