A la uneActualitésSociété

NÎMES Bastide médical et ses premières journées ventilation

160 participants venus de la France entière pour assister à ce séminaire pointu et aux attentes fortes.

(Photo Anthony Maurin).

Voilà une société qui a le vent en poupe et qui a compris bien avant les autres les enjeux de ce XXIe siècle quand on parle de santé et de vie confortable à domicile. Pour ne pas perdre le leadership qui est le sien depuis quelques décades en la matière, la société organisait ses premières journées " ventilation " au Musée de la romanité de Nîmes.

Bastide médical est une petite pépite du territoire qui a été semée voilà plus de quarante ans et qui fait maintenant de l'ombre aux plus grandes firmes médicales. Spécialisée dans la vente de matériel médical, la location de matériel médical et la prestation de santé à domicile, Bastide fait aussi partie de l'oxygène de l'économie locale.

Les thèmes de ces journées spéciales ? Le syndrome d'obésité hyperventilation, l'oxygénothérapie, la neurologie, ventilation en pression positive continue, ventilation non invasive, broncho-pneumopathie chronique obstructive... Que du lourd pour apaiser l'esprit de bon nombre de patients en souffrance.

Vincent Bastide et Marc Taulelle (Photo Anthony Maurin).

Dans l'écrin magique qu'est le Musée de la romanité, la société créée à Nîmes en 1977 est chez elle grâce à Guy Bastide, son fondateur. Pour Marc Taulelle, adjoint au maire de Nîmes, " je suis élu mais aussi pneumologue. J'ai arrêté de pratiquer il y a un peu plus d'un an après 35 années de bonheur et de passion. Je suis heureux de vous accueillir ici, fier de notre héritage et du symbole que nous ressentons à présent. Bravo à Vincent Bastide qui a repris l'entreprise de son père Guy que je connais depuis longtemps. Guy est un Aveyronnais, je suis Cévenol. Il a de l'esprit mais nous sommes un peu rustiques. Guy, tu as lancé une merveille et vous ne vous contentez pas de la facilité, vous êtes acteurs de formation et d'excellence. "

Flash-back amusant, avenir rassurant

" Avec Vincent nous partageons le tableau d'honneur de Marc Taulelle. Si je fais un flash-back jusqu'en 1977, je me retrouve pharmacien, avec ma femme qui était elle aussi pharmacien, à Montpellier. Je cherchais une activité et j'ai perçu le souhait des patients pour rester chez eux. Je suis allé voir une association. Mon projet a été retenu et mon premier système devait fonctionner 24h/24 avec un téléphone filaire. Le plus drôle dans tout ça c'est que j'ai démarré par la ventilation ! ", poursuit Guy Bastide.

Une belle assemblée à l'auditorium du Musée de la romanité (Photo Anthony Maurin).

Et le patron du premier réseau intégré en France avec plus de 100 magasins physiques de poursuivre : " 42 ans en arrière, c'est une tranche de vie ! J'ai trois enfants et le quatrième est ma société. Un des trois premiers a plongé dans la bonne soupe de la marmite et nous travaillons ensemble depuis 23 ans. C'est un vrai bonheur pour un père de voir son fils reprendre la société après des études en Angleterre. Il a donné une nouvelle dimension à l'entreprise. C'était un travail de fourmi au pays des cigales mais nous n'allons pas nous arrêter là. Nous allons orienter toujours plus nos projets vers le patient et peut-être que je resterais 20 ans de plus ! "

Sur deux jours, les membres de la société étaient donc en séminaire pour faire avancer leurs compétences, les partager, les mutualiser mais aussi pour apprendre à avancer tous ensemble. Comme dans chaque grande société, ces temps de regroupement sont essentiels. " Les journées ont pour but de nous renforcer et de faire de nous des experts. Nous avons 2 500 collaborateurs en France mais aussi à l'étranger et récemment en Espagne. Nous devons garder notre âme et notre génétique, nos valeurs. Je dois dire un grand merci à notre comité médical et scientifique en la personne du professeur Samir Jaber pour l'organisation de ces premières journées ", conclut Vincent Bastide avant de laisser la parole aux professionnels choisis pour parler de toutes ces thématiques qui embarqueront Bastide médical dans une autre sphère, toujours plus belle, toujours plus grosse.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité