A la uneActualités

GARD Le Département change de braquet sur le vélo

Les élus, le président du Département, Denis Bouad, en tête, sont arrivés à vélo via la voie verte à Sernhac pour présenter le plan vélo du Département (DR)

L’image était symbolique : le président du Conseil départemental et plusieurs élus, débarquant à vélo sur la voie verte de Sernhac, ce mercredi après-midi.

Il s’agissait de présenter le plan vélo du Département, qui vise rien de moins que de faire du Gard « une destination vélo », lance le président du Conseil départemental, Denis Bouad. Car pour le Gard, le vélo c’est tout bénef’. « Le vélo a une bonne image », commence ainsi le président, justifiant ainsi les billes mises d’un côté sur l’Étoile de Bessèges et de l’autre sur le Tour de France.

D’importantes retombées touristiques sont attendues via ces deux événements qui, s’ils ne sont pas de même ampleur, sont tous deux télévisés. La « bonne image » du vélo, c’est également celle d’un Département « nature », ouvert à un tourisme vert. « Avec le vélo, nous pouvons allier le côté développement durable et le côté touristique », note le président. C’est une évidence, mais ça va mieux en le disant.

Et si les départements se battent pour attirer le cyclotouriste, c’est qu’il est une espèce de touriste tout à fait intéressante, qui a le bon goût de dépenser 60 euros par jour là où il décide de pédaler. Alors le Gard a tout intérêt à ce qu’il pédale chez lui plus qu’ailleurs. Déjà étape de la Via Rhôna, il propose 550 kilomètres d’aménagements cyclables sécurisés.

4 millions d’euros par an pour les voies vertes

Avec l’aide de la Région, le Département « fait des voies vertes depuis des années, même si je sais que c’est insuffisant, notera Denis Bouad. Nous mettons toutes les années 45 millions d’euros sur le budget des routes, dont 10 % pour les voies vertes. Soit 4 millions d’euros par an en moyenne. » De quoi être « presque comblée », dira la présidente de l’association La Voie verte, Agnès Sénicourt, militante de la première heure du vélo dans le Gard, qui attendait « depuis longtemps » ce plan vélo.

Lors de la présentation du plan vélo du Département, mercredi après-midi à Sernhac (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Presque, car il manque encore un tronçon sécurisé pour relier Nîmes au Pont du Gard. « Nous faisons un plan sur plusieurs années, nous ne pourrons pas tout réaliser tout de suite », lui répondra le président. Justement, ce plan : 14 millions d’euros d’investissements entre 2019 et 2021 pour valoriser l’offre touristique et de loisirs liée au vélo, accompagner les professionnels vers la labellisation « Accueil Vélo », poursuivre le soutien à l’Étoile de Bessèges et le Tour de France, soutenir la pratique du vélo, mener des actions pédagogiques auprès des collégiens ou encore favoriser l’usage du vélo au sein de son administration.

Enfin, côté infrastructures, le Département s’engage à ouvrir plus de 75 kilomètres de voies vertes (*), à engager des études pour relier Nîmes au Pont du Gard et à la mer et à développer 58 kilomètres de boucles cyclo-découverte et des équipements cyclables en agglo (notamment à Nîmes) par le biais de partenariats et aménager des itinéraires VTT.

Le Gard travaille également avec ses voisins : « Nous avons signé un partage de maîtrise d’ouvrage avec l’Hérault pour aller jusqu’à Ganges et au Vigan, et avec nos collègues de Vaucluse nous allons cofinancer un pont qui va traverser le Rhône », lancera ainsi Denis Bouad. Il est toutefois plus juste de parler de passerelle pour ce dernier cas, piloté par le département voisin. Et outre les touristes, le Département veut également favoriser les déplacements du quotidien à vélo, « pour que ce qui peut paraître désuet aujourd’hui, aller travailler à vélo, puisse devenir réalité en toute sécurité », ajoutera Denis Bouad.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

* La planification du Département d’ici 2021 : Beaucaire - Bellegarde, Caveirac - Nîmes, Sommières - Fontanès, Quissac - Lézan, Sauve - Saint-Hippolyte-du-Fort, Saint-Hippolyte-du-Fort - Ganges, Vers-Pont-du-Gard - Uzès, Cardet - Anduze et la troisième tranche de la départementale de l’Espiguette.

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité