A la uneActualitésEconomie

LE 7H50 de Sébastien Arnaux : « Le monde entier sera tourné en direction du Pont-du-Gard cet été »

Pour Objectif Gard, le directeur du Pont-du-Gard dresse un premier bilan de la mesure en faveur des jeunes et annonce les événements de 2019, notamment le passage du Tour de France cet été. Il est l'invité du 7h50.

Objectif Gard : Vous avez instauré depuis le début de l'année la gratuité du Pont-du-Gard pour les jeunes de moins de 18 ans. Quel est le premier bilan ?

Sébastien Arnaux : On compte 4 700 enfants de plus sur le site par rapport à l'année dernière. C'est une vraie satisfaction. En 2018, il y avait très précisément 5 106 jeunes de moins de 18 ans sur le 1er trimestre. Cette année, ils sont 9 812. Il faut aussi reconnaître que le temps a été plutôt clément, ce qui a certainement favorisé les visites en famille.

Le Pont-du-Gard est géré par l'EPCC (établissement public de coopération culturelle) doté d'un budget de 10 millions d'euros. Comment s'établit la répartition financière ?

Nous réalisons 7 millions de chiffre d'affaires en grande partie par les entrées payantes sur le site. Et nous bénéficions de 3 millions de financements publics (2 millions par le Département et 1 million par la Région, NDLR). Notre vocation est de poursuivre nos actions d'économies en favorisant la baisse des dotations publiques dans l'objectif d'offrir à termes une meilleure autonomie à l'établissement.

C'est la raison qui explique la baisse des événements notamment avec la suppression des féeries cette année ?

Il y aura de nombreux événements en 2019 au Pont-du-Gard mais comme je le dis à mes équipes : le Pont-du-Gard doit d'abord s'assurer de remplir son gâteau. Les événements comme les Féeries sont la cerise sur le gâteau. Ils ont vocation à exister quand le site aura une meilleure capacité financière.

Qu'est-ce que les Gardois retrouveront au Pont-du-Gard en 2019 ?

Beaucoup de choses et notamment Garrigues en fête qui fait son retour le week-end du 21 et 22 avril prochain. Un événement familial et gratuit sur deux jours qui offrira spectacles, chasse aux œufs mais aussi pour les familles, l'occasion des premiers piques-niques. C'est le premier rendez-vous qui lancera la saison. Cet été, les soirées animées feront leur retour comme l'année dernière avec le Pont-du-Gard au crépuscule. Un moment de découverte inédit, à la fraîche. Et bien sûr le Tour de France qui sera l’événement exceptionnel de cette année. Le monde entier sera tourné en direction du Pont-du-Gard cet été, on attend jusqu'à 20 000 visiteurs, notamment le mercredi matin, jour de départ du Tour. Précisons que pour l'occasion, je me satisfais pleinement de la coopération entre la ville de Nîmes, le Département du Gard, l'État et le Pont-du-Gard. Nous travaillons main dans la main. C'est bon pour tout le monde et surtout pour le tourisme du territoire.

Le tourisme est un des enjeux majeurs de vos actions. Quelle est votre vision en la matière ?

Il nous faut absolument prendre en compte les nouveaux modes de tourisme. Je pense par exemple au vélo électrique qui offre de nouvelles possibilités. Avant, on parcourait 10 kilomètres à vélo. Aujourd'hui, avec le vélo électrique, les balades durent plus longtemps. On peut aller jusqu'à 50 kilomètres de visite pour découvrir les paysages. On va aussi beaucoup plus chez les producteurs locaux. Il est donc essentiel de prendre en compte cette dimension. C'est fondamental. Mais le tourisme doit se matérialiser à travers des coopérations intelligentes avec les professionnels du tourisme. Et les opérations de promotion doivent être communes avec la Région, la ville de Nîmes, etc. Je ne cherche pas forcément à faire venir plus de monde au Pont-du-Gard mais à proposer une destination qui offre tous les atouts en matière de paysage, de patrimoine, de savoir-faire, d'accueil.

Un mot pour finir sur les travaux qui vont s'engager sur le site prochainement...

Le Département et l'EPCC vont lancer les travaux sur le vieux moulin attenant au Pont-du-Gard. Cela va transformer considérablement les visites sur le site. Après les premières réalisations de mise en sécurité, nous lançons un appel à projet pour y établir pourquoi pas un restaurant, avec en étage un hôtel, une salle de réception et, en sous-sol, un musée en réalité augmentée, pourquoi pas... Des idées vont émerger et devront permettre un aboutissement d'ici quatre ans. Sur l'entrée du site, nous avons aussi une grande bâtisse en ruine. Des travaux de réhabilitation vont avoir lieu et un appel à projet sera lancé sur l'ensemble du bâtiment. Vous le voyez, tous ces projets projettent le Pont du Gard sur la prochaine décennie et sont un formidable levier économique. Nous sommes ainsi dans notre mission de découverte, de transmission et de préservation de ce magnifique site, mondialement connu.

Propos recueillis par Abdel Samari

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité