A la uneFaits Divers

NÎMES Enquête ouverte pour assassinat après le décès d’un chef d’entreprise : le tueur toujours en fuite

Un chef d'entreprise dans le bâtiment, connu de la justice et qui était en train de reprendre une discothèque à Port Camargue a été tué mercredi soir quartier de Saint-Césaire à Nîmes

Les premiers éléments des investigations et les témoignages recueillis mercredi soir et ce jeudi permettent de retenir la préméditation. " L'enquête est en cours pour assassinat", confie le vice-procureur, Patrick Bottero.

Mercredi soir, un homme a été tué par arme à feu, près du bar du Griffe sur la place du même nom, au quartier de Saint-Césaire à Nîmes. La victime d'abord très grièvement blessée est décédée quelques minutes plus tard au CHU de Nîmes.Une bagarre aurait éclaté dans le bar entre la victime et son agresseur. Les deux hommes se connaissaient et avaient l'habitude de travailler ensemble.

On en sait un peu plus sur les circonstances du drame qui s’est joué mercredi vers 22h et sur le décès de Hafid Kebdani. « Cette affaire n’a rien à voir avec le banditisme même si c’est la réputation qui lui colle à la peau. Pour la famille de Hafid Kebdani, pour ses proches et ses nombreux amis, je me permets de remettre ce drame dans le contexte qu’il mérite. Il s’agit d’une vulgaire dispute pour un motif futile de 500 euros que l’un devait à l’autre dans le cadre de simples relations professionnelles… Hafid Kebdani et son agresseur, qui est ferronnier, avaient des contacts concernant des chantiers de maçonnerie et de travaux publics. Une dispute a éclaté pour cette histoire de dette après une soirée trop arrosée », complète la pénaliste nîmoise qui va se constituer partie civile pour la famille du défunt. Pour Maître Aoudia, l'assassinat d’hier soir n’a rien à voir avoir le grand banditisme ou le milieu nîmois.

Pour autant, les enquêteurs restent prudents sur cette version officielle, d’autant que le tireur n’a pas pu être interrogé. Et pour cause, il est en fuite depuis hier soir. Un agresseur qui aurait passé une grande partie de la journée de mercredi avec sa future victime. Le tireur est activement recherché par la police judiciaire en charge des investigations. Lorsque le différend a éclaté concernant cette dette, " le tireur est parti chercher une arme, avant de revenir, de menacer Kebdani et de tirer d'abord en l'air puis sur Kebdani qui est parvenu à faire quelques pas alors qu'il avait été touché avant de sombrer", selon un témoin rencontré par notre rédaction. Le blessé a été pris en charge par les pompiers, grièvement atteint par un projectile, avant de succomber aux graves blessures lors de son transport vers le CHU de Nîmes.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité