A la uneActualitésSociété

NÎMES Twenty One Pilots maillot jaune de son Tour

Le groupe américaine était en concert à Nîmes pour l'avant-dernière date du Festival de Nîmes, spectacle assuré.

Sur le Parvis, le matin du spectacle. La veille, près de cinquante fans étaient déjà au même endroit... (Photo Anthony Maurin).

À quelques jours de la venue du Tour de France et de son maillot jaune toujours français à l’heure où ces lignes sont écrites, les fans de Twenty One Pilots envahissaient la ville depuis de longues heures déjà. Un jaune pétard bien visible sur le Parvis des arènes, près d’une cinquantaine d’inconditionnels en place depuis 48h… Rien que ça ! Le duo détonant attire les foules.

Il faut dire que les Twenty One Pilots sont réputés pour leurs shows grandioses. Là encore, aucun mensonge de leur part, une simple vérité, du spectacle grand public et un Bandito Tour des plus réjouissants. En attendant l'arrivée sur scène des deux terreurs, c’est un DJ local qui chauffait les arènes, un certain DJEYZ.

DJEYZ (Photo Anthony Maurin).

Originaire de Nîmes et âgé de 20 ans, il se nomme Djeyson Scotto di Vettimo. Le jeune travaille avec Greg Delon, a déjà joué sur la grande scène de concert de Paloma lors du festival Animé et a su chauffer un public déjà en ébullition.

Les arènes bien garnies (Photo Anthony Maurin).

Passons aux stars du soir. Une voiture en feu sur scène, trois écrans géants, des cagoules et une vraie ambiance. Le groupe a même demandé à des personnes de la sécurité de se déhancher pour participer à l’événement d’une manière peu usitée par ces derniers. Quelques uns sont montés sur scène et ont pu goûter aux délices de la vision d'un amphithéâtre bimillénaire encore utilisé à des fins culturelles de nos jours.

Josh Dun, le batteur (Photo Anthony Maurin).

Avec plusieurs millions de ventes d’albums lors des quatre dernières années, le groupe est très demandé. trois petite dates en France, Nîmes coincée entre les deux. En effet, demain samedi, Twenty One Pilots se produit au grand festival Lollapalooza.

Le duo (Photo Anthony Maurin).

Pour bien montrer que Nîmes vaut la peine d'être vue, le chanteur prononce quelques mots en français et de nombreuses injonctions très appréciées par ses fans. Un concert aux ordres de son public. Avec la journée parisienne qui les attend demain on pouvait comprendre que la version du show était celle d’un festival et non d’un concert pur.

Tyler Joseph (Photo Anthony Maurin).

D’une durée approximative de 2h habituellement, le spectacle nîmois a été un tantinet raccourci pour que le groupe puisse tenir des engagements parisiens. En tout cas, le public nîmois ne pourra pas trop lui en vouloir. Moins de minutes affichées au compteur mais autant de décibels et d'effets qui fonctionnent comme toujours.

Qu’il monte sur une voiture en feu ou qu’il reste debout porté à bout de bras (de ses fans) dans la fosse, Tyler Joseph, le chanteur, fait le show et occupe la scène pendant que le batteur fait lui aussi son propre spectacle. Eh oui, il fera même un petit salto arrière comme si de rien n’était !

Un public en feu (Photo Anthony Maurin).

Le public a ce qu’il veut, une des trois rares dates françaises pour un groupe en pleine ascension. Une ambiance, du spectaculaire, des effets pyrotechniques, de la vidéo, de la fumée, des cotillons et du gros son ! Les fans le sont vraiment ! Ils connaissent toutes les chansons, les reprennent de bon cœur, lèvent les mains, bougent les pieds, vont à droite ou à gauche ou s'assoient quand il le faut. Un public jeune et féminin dans sa majorité mais qui évolue depuis que le groupe avance dans cet univers musical spécial qui est le sien.

(Photo Anthony Maurin).

Une première fois à Nîmes, cela ne s’oublie pas et pour Tyler Joseph ce fut l’un de ses meilleurs moments en festival. Info ou intox, tout le monde s’en contrefiche. Il a même dit qu’il souhaitait revenir dans cet amphithéâtre. Pour le final, la batterie et son batteur sont portés par le public et pour l'ultime morceau, les deux artistes sont debout, aux percussions, sur la foule...

(Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

5 réactions sur “NÎMES Twenty One Pilots maillot jaune de son Tour”

  1. Mis à part le fait que notre chanteur préféré s’appelle TYler Joseph, merci pour cet article véridique rapportant ce concert grandiose, nous espérons de tout cœur les revoir à Nîmes !
    Et puis merci aussi pour les photos, ça fait toujours sourire de se voir dessus

  2. Super concert ! Pour la deuxième fois ils mettent toujours autant le feu, juste vraiment déçu par la durée, 1h20 c’est 40mins en moins… 🙁
    C’est tellement bon qu’on en redemande ! Après le show est toujours aussi présent et énorme avec particulièrement la voiture de heavy dirty soûl présente !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité