A la uneActualitésSociété

LE TOUR Une arrivée connectée pour des émotions libérées

Orange est la société incontournable de télécommunications sur le Tour de France. Explications sur la ligne d'arrivée.

Dans le camion d'où toutes les connexions partent (Photo Anthony Maurin).

Tout commence tôt le matin ou tard le soir. Ou tout finit tôt le matin ou tard le soir... Bref et vous l'aurez compris, au sein du Tour de France et de sa logistique, on ne chôme pas.

Orange, la société française de télécommunication est la spécialiste de la connexion sur les routes du Tour. La partie la plus importante est située sur la ligne d'arrivée. Explications.

La ligne d'arrivée en train d'être montée (Photo Anthony Maurin).

Avec plus de 6 000 heures, la troisième compétition sportive la plus regardée dans le monde est diffusée dans 190 pays. Depuis plus de 20 ans, Orange permet à la grande boucle de prendre de l'avance sur les autres tours cyclistes grâce à une technicité inégalée et une expertise essentielle au bon déroulement de la retransmission de la course.

La câble noir qui part de sous le camion est celui qui va permettre d'irriguer l'ensemble des connexion du Tour de France grâce à la fibre (Photo Anthony Maurin).

À Nîmes, il est 7h et deux camions Orange sont déjà en place à 50 mètres de la ligne d'arrivée. Un troisième est au Parnasse pour assurer le débit de la salle de presse. Enfin, un autre, bien plus petit, est au Village départ (il sera parti et tout sera démonté dix minutes après le départ).

Des câbles plus fins que les cheveux et le Tour passe aussi par là ! (Photo Anthony Maurin).

Revenons au commencement de... la fin. Sur la ligne d'arrivée bien avant le départ de l'épreuve, c'est à dire tôt le matin, les techniciens mettent en place la belle machine. Des dizaines d'énormes camions sont stationnés les uns derrière des autres. Orange a un positionnement défini car la société doit être la plus proche possible de l'arrivée de la fibre.

Sur le boulevard Salvador-Allende, les équipes construisent et mettent en sécurité la ligne d'arrivée (Photo Anthony Maurin).

" Nous sommes au cœur du dispositif. Parfois, comme c'était le cas à Foix, nous avons amené la fibre car elle n'existait pas. Ici, nous étalons entre 18 et 20 kilomètres de câbles sur la ligne d'arrivée mais en tout, le Tour voit défiler 65 km de câbles sur chaque étape, explique François Grosset de chez Orange. Nous sommes la seule équipe à avoir deux camions car nous en avons un de secours (qui n'a jamais été utilisé à ces fins mais qui est loué à des agences de presse ainsi qu'à des photographes, NDLR). On dit qu'on transporte l'équivalent de deux éléphants adultes. "

Les coureurs arriveront d'en face (Photo Anthony Maurin).

La fibre neutrique peut, contrairement à la fibre que l'on a à la maison, être malmenée. On peut enrouler ses câbles et les tordre plus facilement. C'est un gain incroyable pour le Tour et ses contraintes. Si cette année Orange envoie l'équivalent d'un gigaoctets de données grâce à la fibre, l'an prochain, on parle de dix gigas et le tout avec moins de contraintes volumétriques et de poids. Orange est la seule société à être consultée en amont du choix des étapes car c'est elle qui peut assurer ou non le débit des connexions qui sont aujourd'hui nécessaires.

Devant les places VIP, les barrières seront installées (Photo Anthony Maurin).

" Nous sommes une quarantaine à travailler sur les étapes mais nous faisons intervenir une dizaine de techniciens locaux qui connaissent leur réseau et ses typicités. Il y a deux ans, il n'y avait que deux nouveaux dans l'équipe, cette année ils sont six. Il faut que tout le monde communique bien pour que le Tour soit bien connecté ", poursuit François.

Le brief général du responsable de l'arrivée, le monsieur à la chemise blanche au centre avec le micro en fond d'image (Photo Anthony Maurin).

Alors comment se déroule la journée sur la ligne d'arrivée ? Pour l'étape de Nîmes, Orange doit être installée à 7h30 et peaufine ses connexions jusqu'à 10h30. Il y a 120 camions et personnes à raccorder. Une fois le débit acquis, Orange va le tester puis va superviser sa distribution mais avant cela il a fallu raccorder le camion " mère " à la fibre car c'est lui qui va dispatcher la modernité.

9h et des brouettes, place au petit déjeuner pour ceux qui ont bien bossé (Photo Anthony Maurin).

Chez Orange et en comtant tout le monde, 450 personnes travaillent sur le Tour de France, c'est ce qui prouve que la société est la seul à pouvoir assurer un tel barnum. Les conditions climatiques n'y changent rien, on s'adapte. Par le sol et les câbles tout est plus fiables mais pour la retransmission d'images, un hélicoptère ainsi qu'un avion volent au-dessus des hélicos de France télévisions pour assurer le relais. C'est Orange qui a équipé ces joujoux.

Certains ont pris de l'avance (Photo Anthony Maurin).

Le fax est un vieux souvenir ! Entre 350 et 500 lignes téléphoniques selon les étapes sont louées par Orange. Tout le monde commence sa journée à la même heure. Il fallait que pour l'étape nîmoise les gars d'Orange soient là à 7h30, ils ne termineront pas avant 22h. " Nous sommes souvent les premiers arrivés et les derniers partis ! ", note François Grosset. Après le briefing général concernant toutes les personnes habilitées à se trouver près de la ligne d'arrivée, place au petit déjeuner offert par la Ville. Du salé pour reprendre des forces, un peu de jaja pour se redonner le moral et hop, c'est reparti !

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité