A la uneFootballNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Des premières et des promesses

Philippoteaux a marqué son premier but avec Nîmes (Photo via MaxPPP)

Ferhat a distribué ses premières passes décisives, Philippoteaux et Denkey ont marqué leur premier but et Nîmes a récolté son premier point. Si tout n’a pas été parfait chez les Crocos, le meilleur est peut-être à venir.

Hier après-midi au stade Louis II, le Nîmes Olympique est devenu le premier club de ligue 1 à remonter un handicap de deux buts dans cette saison 2019-20. Bien sûr, cela est totalement honorifique et il faut le relativiser en regard du fait que les Crocos n’ont marqué leurs buts qu’en supériorité numérique. Bernard Blaquart en est bien conscient : « L’expulsion est le tournant du match et ils ratent une balle de 3-0 ». Certes, mais cela prouve aussi les Nîmois n’ont pas perdu cette marque de fabrique à laquelle ils nous avaient habitué la saison dernière (à Angers, à Nantes). Celle qui consiste à ne jamais rien lâcher.

Forts de cette expérience, les Crocos ont gardé l'espoir, même au pire de la tempête. Leur entraîneur en premier : « Il suffit de mettre le premier but pour que le match bascule. Il faut y croire, tout est jouable, on ne baisse pas les bras. ». Un point ramené de la Principauté, cela n’empêche pas l’entraîneur nîmois d’avoir des regrets : « On s’est procuré les premières occasions mais on a été un peu timide. On ne va pas au bout. On fait preuve d’un peu de maladresse. »

Denkey, parti pour rester ?

La belle histoire du dimanche est celle de l’attaquant nîmois, Kevin Denkey qui marque sur son premier ballon. « J’ai ressenti beaucoup de joie et ça a été encore plus fort quand j’ai vu mes collègues heureux », souligne celui qui a marqué son premier but en professionnel. Prêté l'année dernière à Béziers (L2), il a vécu une saison difficile. Le staff nîmois voudrait le prêter une nouvelle fois pour qu’il s’aguerrisse. Mais son but au stade Louis II pourrait changer son avenir. « En le prêtant, il ne faut pas que l’on se démunisse », confesse le technicien du NO. Denkey est peut-être devenu, en quelques minutes, une solution en attaque.

Pour ce troisième match de la saison, la rentrée d’Haris Duljevic a aussi fait beaucoup de bien. Le Bosnien a multiplié les bon choix et son entrée en jeu coïncide avec le début de la remontée nîmoise. Romain Philippoteaux est aussi à créditer d’un bon match. D’abord malheureux avec une frappe sur la transversale alors qu’il y avait 0-0, c’est lui qui marque le premier but de Nîmes.

Ferhat fait mieux que Savanier

Enfin, comment ne pas évoquer le match de Zinedine Ferhat, qui a fait des misères à la défense monégasque et qui a distribué ses deux premières passes décisives de la saison. C’est déjà mieux que Teji Savanier, qui avait attendu la 12e journée pour offrir sa première passe déterminante. L’ancien Havrais a fait le buzz ces derniers jours avec un petit pont réussi sur un Niçois lors de la journée précédente. « J’ai vu ça, mais ce que je préfère c’est faire des passes décisives. » L’Algérien est un des très bons coups réalisés par Nîmes cette saison.

Les Crocos ont débloqué leur compteur de points. Avec une unité, ils évitent une série de trois défaites consécutives, synonyme de départ catastrophique. Mais en football, il faut sans cesse se remettre en question et la prochaine étape verra le Stade Brestois (actuel 8e de L1), flambant promu, venir aux Costières. L’occasion pour Nîmes de confirmer que le meilleur est à venir.

Norman Jardin

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité