A la uneActualitésSports GardUSAM

USAM Jusqu’au bout de ses rêves !

Première réussie pour Michaël Guigou qui remporte son premier derby côté nîmois Photo @TheAgency)

Grâce à un but de Salou à la dernière seconde, l'USAM a remporté le derby 25-24 face à Montpellier au terme d'un match tendu où Nîmes est parvenu à faire pencher la balance dans un Parnasse en ébullition. 

"Micka on t'aime", affichaient fièrement les supporters montpelliérains des Blue Fox venus par dizaine, afin de montrer à Guigou qu'ils ne l'oublieraient jamais après 20 ans de relation. Les 3 500 fans nîmois présents montraient leur affection à cette Green Team en garnissant à guichets fermés le Parnasse. Une idylle avec la légende Guigou qui démarrait dès la 5e minute lorsque l'ailier marquait son premier but dans son nouveau jardin en match officiel.

Le double champion olympique ouvrait son compteur et participait à la bonne entame usamiste. Les Verts prenaient rapidement les devants (4-1, 7e). Un écart qui se maintenait grâce à une défense de fer illustrée par le quatuor Acquevillo, Dupuy, Salou, Tobie. Un mur infranchissable en début de partie où les Héraultais se cassaient notamment les dents à trois reprises. À tel point, que Nîmes n'avait encaissé qu'un seul but en dix minutes ! C'est dire.

Sego-Desbonnet : un duel de grands

Les Usamistes ont souffert mais ont gagné  (@TheAgency)

Une solide défense et un combat physique où les expulsions temporaires de deux minutes se succédaient. Le premier coup, Prandi en enchaînait deux consécutivement pour être rentré précocement (5-3, 13e). Une erreur de jeunesse que la pépite se faisait à moitié pardonner en marquant à neuf mètres dès son retour sur le terrain.

Un moment du match où les locaux avaient l'occasion de prendre le large mais la cage de Sego était impénétrable. Le dernier rempart croate du MHB effectuait 16 arrêts sur la seule première période et notamment trois face-à-face remportés devant Guigou, deux fois, et Rebichon.

Le duel des gardiens était remporté par Desbonnet qui réalisait au total 19 parades. En première période, le gardien héraultais permettait surtout de maintenir les siens au contact (8-5, 20e). Et forcément, son efficacité se ressentait au tableau d'affichage. Les hommes de Canayer recollaient à un but, mais sur le gong Brasseleur donnait deux unités d'avance à Nîmes à la pause (12-10).

Salou à la dernière seconde !

En poursuivant la même performance, on commençait à rêver d'un succès dans un derby. Seulement, le quatrième au parnasse au XXIe siècle en 16 matches. Dès le retour des vestiaires, Montpellier refaisait son retard (12-12). Acquevillo et l'adresse de Guigou au penalty (3/4 au total) redonnaient la tête des opérations à la Green Team. La suite était équilibrée et la décision se ferait à coup sûr en fin de match (15-15, 44e).

Un premier tournant avait lieu après la sortie de Desbonnet pour deux minutes. Le portier nîmois sortait de ses gonds après un tir de Lenne qui tapait le poteau et où il saisissait le ballon au-dessus de la ligne. Mais l'arbitre validait le but. Même la légende Alain Portes, assis à côté de nous, en doutait, affirmant "je ne pense pas qu'elle soit rentrée". Par conséquent, Paul devait faire son entrée dans ce match bouillant (16-17, 46e). Les Nîmois pouvaient regretter les occasions gâchées alors que les dix dernières minutes se profilaient.

Le géant suédois Pettersson bloquait les offensives nîmoises et était efficace en attaque. Pour la première fois, les Héraultais prenaient trois buts d'avance mais Prandi réduisait rapidement la marque (21-23, 54e). L'espoir se maintenait quand Montpellier se retrouvait en double infériorité numérique. Énième arrêt de Desbonnet et tir de Brasseleur et l'USAM revenait à un point. Le Parnasse tremblait et chavirait dans les derniers instants. Au bout du bout, Nyateu trouvait Salou dans l'intervalle qui devenait le héros de la soirée. Nîmes s'imposait 25-24 et débutait la saison par deux succès en autant de matches. L'expression "rêver" inscrite derrière les buts trouve sa signification et l'USAM réalise son premier exploit de la saison.

Corentin Corger 

USAM - MONTPELLIER 25-24. Salle du Parnasse. (mi-temps :12-10 ). spectateurs : 3 600.  Arbitre : M.M Pichon et Reveret. Avertissements à Nîmes : Salou (7e). Avertissements à Montpellier : Porte (5e). Deux minutes à Nîmes :  Salou (9e, 38e), Prandi (12e, 13e, Desbonnet (47e). Deux minutes à Montpellier : Simonet (7e), Truchanovicius (12e), Pettersson (22e, 55e), Grebille (28e), Porte (43e), Duarte (55e). 

USAM : Desbonnet (19/41), Paul (0/2) ; Gallego, Rebichon (1/3), Salou (1/3), Nyateu (2/3), Dupuy (1/2), Guigou (4/7), Padolus, Tobie (3/4), Acquevillo (3/5), Nieto (0/2), Prandi (3/4), George (0/2), Sanad (4/6), Brasseleur (3/5). Entraîneur : Franck Maurice. 

MONTPELLIER : Sego (16/40), Portner (1/2); Simonet (3/7), Villeminot (1/4), Truchanovicius (0/1), Descat (1/3), Grebille (1/1), Tskhovrebadze, Bos, Pettersson (3/3), Richardson (3/8), Porte (3/9), Lenne (4/5), Afgour, Soussi (2/3), Duarte (3/5). Entraîneur : Patrice Canayer. 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité