A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Frères ennemis mais frères jumeaux

La saison dernière, le déplacement avait été difficile pour les Crocos, battus 3-0 (Photo Anthony Maurin)

Pour le compte de la 7e journée de Ligue 1, Nîmes (11e, 8 pts) se déplace à Montpellier (12e, 8 pts) pour disputer le premier véritable derby de la saison (19h). Ce match est l'occasion de départager les frères ennemis du Languedoc et deux équipes jumelles au classement avec huit points. 

Juste avant le derby, comme pour y rajouter un intérêt supplémentaire, les deux équipes se neutralisent au classement après six journées. Même nombre de points (8) et même différence de buts (0). Mais les Gardois sont quand même devant grâce à une meilleure attaque : +7 contre +5 pour le voisin d'outre-Vidourle. Leur parcours après la trêve internationale est également similaire avec une victoire et un match nul. Montpellier a battu Nice (2-1) et vient de ramener un point sur la pelouse du Vélodrome face à l'OM (1-1).

Après le nul à Dijon, les Crocos ont battu Toulouse (1-0) et se sont rassurés en partie dans le jeu même s'il manque encore de l'efficacité. Ils ont surtout enchaîné un troisième match et demi sans prendre de buts. Cela correspond à 315 minutes avec une série débutée lors de la deuxième période de Monaco et poursuivie contre Brest, Dijon et le TFC. Une performance que le Nîmes Olympique n'avait plus réalisé depuis la saison 2013/2014.

De quoi se rassurer mais un derby est bien le genre de match à faire valser les statistiques. Comme remporter une deuxième victoire gardoise à la Mosson, 42 ans après ! Sous l'ère Nicollin, la dernière date de 1977 en Coupe de France (3-0). Les Nîmois voudront évidemment effacer la mauvaise performance de la saison dernière et la cinglante défaite (3-0) du 30 septembre 2018. "Nous voulons offrir un autre visage. L’année dernière on ne l’avait pas préparé comme un derby. J’ai essayé de dédramatiser et de donner plus de légèreté dans la façon de l’aborder", explique Bernard Blaquart.

Sans Ferri, ni Savanier

De ce naufrage, les rescapés du jour ont pour nom Bernardoni, Briançon, Alakouch, Valls, Ripart qui devraient débuter et Paquiez, Landre, qui seront sur le banc. Depres est toujours en phase de reprise et n'est pas dans le groupe. Concernant les nouveaux, Duljevic est absent, Fomba et Sarr devraient hériter de la dernière place au milieu avec Valls et Deaux. Si le Sénégalais débutait, ce serait le même onze de départ que face à Toulouse. Au milieu d'une série de trois matches, le coach pourrait avoir envie de faire tourner mais peut-être seulement en cours de match.

Les retrouvailles seront en revanche ratées pour les deux anciens Nîmois, Ferri et Savanier. "Je suis déçu pour eux qu'ils ne puissent pas jouer ce match", avoue l'entraîneur gardois. L'ancien lyonnais est suspendu après avoir reçu un carton rouge à Marseille. Concernant le Gitan aux pieds magiques, il continue de soigner une entorse du genou contractée lors de la préparation estivale. Michel Der Zakarian est aussi privé de Pedro Mendes, suspendu. Une bête héraultaise avec une colonne vertébrale affaiblie : la proie parfaite pour les Crocos dont on ne doute pas de l'appétit.

Corentin Corger

Le groupe retenu : Bernardoni, Dias - Alakouch, Briançon, Landre, Martinez, Miguel, Paquiez - Buades, Deaux, Fomba, Sarr, Valls - Denkey, Ferhat, Philippoteaux, Ripart, Stojanovski. 

La composition probable : Bernardoni - Alakouch, Briançon (cap.), Martinez, Miguel - Deaux, Sarr, Valls - Ferhat, Ripart, Philippoteaux. 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité