ActualitésPolitique

GARD Finances publiques : « Doit-on craindre les friches administratives ? », interpelle la sénatrice Vivette Lopez

 

IP3 PRESS/MAXPPP

Dans le cadre de la réorganisation départementale des finances publiques, la sénatrice Vivette Lopez a pris la plume pour écrire un courrier au ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin.

Dans cette lettre ouverte, la sénatrice rappelle "l’opposition d’un grand nombre de maires gardois face à cette réforme menée sans concertation. En effet, sous couvert d’une amélioration du service rendu aux usagers et d’une multiplication du nombre de sites de finances publiques afin que le délai de route entre la population et les services publics ne doit pas excéder trente minutes de route, le projet de réorganisation départementale des finances publiques administratives suscite, à juste titre, de très grandes réticences."

Selon Vivette Lopez, "les élus ont été mis devant le fait accompli d’une restructuration qui réduit de manière conséquente les services jusqu’alors proposés tant d’un point de vue du contenu des missions exercées que de leur amplitude horaires. La fermeture de trésoreries remplacées par «des points de contact » menace ainsi non seulement de très nombreux emplois, mais également l’équilibre de tout un territoire."

"Après les friches industrielles, doit-on craindre les friches administratives ?" interpelle la sénatrice du Gard qui exige "de reprendre une réflexion sur cette réforme afin qu’elle garantisse aux usagers efficacité, mais aussi proximité. Et dans cette perspective, solliciter l’expertise des maires pour garantir un maillage équilibré du territoire ne serait pas vain !"

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité