ActualitésEconomie

GARD RHODANIEN L’industrie cherche ses futurs salariés au BIG

600 jeunes collégiens et lycéens sont venus au salon BIG à Bagnols ce vendredi matin (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La formation et l’emploi étaient au menu de la deuxième journée du salon BIG, ce vendredi à Bagnols. 600 collégiens et lycéens ainsi que 200 demandeurs d’emploi préparés par Pôle emploi ont arpenté les travées du salon.

Entreprises cherchent alternants et/ou salariés : les entreprises du Gard rhodanien, et en première ligne les entreprises industrielles présentes au BIG, sont toutes ou presque venues avec des offres d’emploi à pourvoir immédiatement. Car s’il y a bien un problème qui revient chez les chefs d’entreprises du secteur, c’est bien celui du recrutement. Alors le Collectif, qui regroupe les groupements d’entreprises et de commerces du Gard rhodanien et qui organise le BIG, a sonné la mobilisation générale.

Ainsi, 600 jeunes, collégiens et lycéens locaux, sont venus ce vendredi au BIG à la rencontre des métiers du secteur. Le principal du collège Gérard-Philipe Stéphane Gerland a ainsi vu 70 de ses élèves de Troisième générale et ULIS, tous volontaires, venir ce vendredi. « Ce genre d’initiative est toujours bienvenu, affirme-t-il. Nous essayons d’accompagner nos élèves dans leur orientation, là ça les projette dans plusieurs années et ça leur permet d’imaginer vers quel secteur ils pourront se diriger, et ça leur montre qu’il y a un panel très important de métiers sur le territoire. » Avec succès : « nous leur avons demandé d’interroger une entreprise de l’industrie, une du tertiaire et une autre de la formation, et à ma grande surprise des élèves viennent de demander d’en interroger plusieurs », se félicite le principal.

Côté entreprises, on a pu présenter les métiers. « Nous avons eu de bons contacts, les élèves ont posé beaucoup de questions, explique Florent Robert, directeur commercial du groupe Robert, qui fait dans les travaux publics et les carrières à Verfeuil. L’idée est très bonne, nous avons du mal à recruter, donc il faut être là pour des occasions comme celles-ci. » Venu avec cinq offres d’emploi en CDI de chef de chantier ou de conducteur d’engins, Florent Robert espère bien les pourvoir. « Si sur toutes les personnes qu’on a vues on arrive à en attirer quelques unes, ce sera bien », glisse-t-il.

Même son de cloche chez Laurent Salmeron, gérant de l’entreprise EMK, qui fait dans les cloisons, les faux-plafond et les échafaudages à Bagnols. « Nous avons eu beaucoup de jeunes et nous avons reçu quelques demandeurs d’emploi, c’est positif », affirme-t-il. Lui est venu avec deux offres d’emploi, un échafaudeur et un employé polyvalent.

Le sous-préfet d'arrondissement François Lalanne (au centre, tour de cou rouge) s'est rendu au salon BIG ce vendredi après-midi (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Bref, un bilan plutôt positif, que le sous-préfet d’arrondissement François Lalanne est venu soutenir : « c’est une innovation importante que la Direccte et la préfecture soutiennent », affirmera-t-il. « Il faut faire tomber les frontières entre l’Éducation nationale et les entreprises », poursuivra le représentant de l’État, qui compte bien voir les entreprises aller dans les collèges et les lycées pour rencontrer les élèves. « C’est la prochaine étape », estime-t-il.

Demain, le salon BIG se poursuit sur l’aspect attractivité du territoire, avec pour thème l’immobilier, les produits locaux, l’éducation et les loisirs, en parallèle du salon de l’auto, qui se tiendra lui aussi aux Eyrieux.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Et aussi :

Les lycéens, côté organisation : 16 élèves de Terminale gestion et administration du lycée professionnel privé Sainte-Marie participent aussi à cette édition. « Nous nous occupons de l’accueil et de la buvette, ce qui nous permet de trouver des contacts et des partenaires pour nos prochains projets », explique Louna, élève de Terminale.

La star : c’est la star de cette édition, d’après le président du Collectif Patrick Scorsone. Tom, élève en BTS des métiers de la chimie au lycée Sainte-Marie, était présent ce matin. Il était le seul à être venu l’année dernière, après l’annulation de la journée dédiée aux lycéens pour cause de mouvement des Gilets jaunes, et avait été choyé par les organisateurs. « On est venu me chercher ce matin lors d’un cours de maths, et je suis venu à pied de l’autre bout de la ville », dit-il dans un sourire. Un exemple de plus de sa motivation !

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité