A la uneActualitésPolitique

MUNICIPALES Geneviève Blanc candidate pour « Bien vivre Anduze »

Déjà candidate en 2014, Geneviève Blanc (au centre avec l'écharpe blanche) conduit la liste "Bien vivre Anduze" en 2020. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Élue d’opposition au sein du conseil municipal et vice-présidente du conseil départemental du Gard, Geneviève Blanc (Europe écologie - Les verts), accompagnée de ses colistiers et soutiens, a annoncé sa candidature à la mairie d’Anduze pour les prochaines Municipales.

Ce n’est pas la première fois que Geneviève Blanc tente de détrôner Bonifacio Iglesias, maire depuis 2008 et candidat à sa succession en 2020. En 2014, la candidate écologiste avait rassemblé 31,73% des voix au premier tour et 34,90% au second, faisant d’elle et de trois autres membres de sa liste de l’époque des conseillers municipaux d’opposition. Six ans plus tard, celle qui est surtout connue pour être la vice-présidente du Département déléguée à l’Environnement et à la Prévention des risques naturels, brigue à nouveau le fauteuil de maire d’Anduze.

Pour mettre toutes les chances de son côté, la liste s’appuie sur une méthode très en vogue pour ces élections municipales : la participation citoyenne. Trois réunions de quartiers ont déjà été organisées depuis septembre afin de recueillir la parole des habitants. « Bien vivre Anduze, c’est le nom de notre liste mais c’est aussi le fil rouge de notre projet qui est de mieux vivre tous ensemble, explique Geneviève Blanc. Nous avons un grand objectif de cohésion sociale qui doit notamment passer par la création de lien entre les quartiers dans une commune où les gens sont issus d’horizons divers et de niveaux socio-économiques très variés. »

« 350 logements sont vacants dans le vieux centre »

Connue pour ses attraits touristiques qui font d’elle l’une des communes les plus fréquentées du Gard, la belle Anduze ne se résumerait pas à cette image de carte postale, selon Henri Lacroix : « Certes, notre ville a des ressources et des atouts, mais aussi des fragilités criantes avec un centre-ville qui est inscrit à la "Politique de la ville", des zones de pauvreté, du mal logement, du chômage, etc. »

Pour atténuer ces difficultés, voire y remédier complètement, Geneviève Blanc et ses camarades ont déjà des idées. En bonne écologiste, la vice-présidente du Département milite pour le partage des espaces communs, notamment de la route. Elle souhaite par exemple faciliter la circulation pour vélos et piétons de Labahou à la voie verte ou encore du Poulverel au centre.

Autre priorité : la revitalisation du cœur d’Anduze. « 350 logements sont vacants dans le vieux centre. On ne peut pas juste le constater. Différents dispositifs existent pour engager des programmes de rénovation et proposer des logements adaptés aux besoins, comme une maison en partage pour les personnes âgées », suggère l’élue d’opposition.

Cette redynamisation passe également par le commerce de proximité –  « le petit Casino a fermé et il faut faire revenir une épicerie dans le centre » –, des projets autour des métiers d’art – « pourquoi pas une formation de poterie ? » –, mais aussi la « réappropriation de l’environnement par les Anduziens » à travers, par exemple, « des aménagements » sur les berges du Gardon.

Une gouvernance « dans la transparence »

Concernant la méthode, la liste « Bien vivre Anduze » souhaite gouverner « dans la transparence et en concertant les habitants. » Concrètement, cela passe par « des commissions où l’opposition est invitée, mais aussi des responsabilités partagées, en binôme », indique Geneviève Blanc. « Nous voulons essayer de déconcentrer le pouvoir. Nous proposons également de créer des groupes de travail qui impliquent la population en fonction d’un projet ou d’un problème », ajoute-t-elle. Sans jamais citer le nom du maire actuel, Bonifacio Iglesias, ses opposants décrivent un élu qui est « un contre-exemple de la concertation, notamment sur la question du PLU. »

Pour l’heure, le programme n’est pas encore abouti mais « enrichi après chaque rencontre avec la population. » Rencontres qui ont lieu environ deux fois par mois dans différents secteurs de la commune. La campagne ne fait que commencer pour cette liste « qui n’a pas d’étiquette, même si globalement il y a beaucoup de gens de Gauche », précise Geneviève Blanc, dont la couleur politique personnelle est verte. Et assumée.

Élodie Boschet

 

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

1 commentaire sur “MUNICIPALES Geneviève Blanc candidate pour « Bien vivre Anduze »”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité