A la uneActualitésSports GardUSAM

USAM Une belle victoire et une défense en Nord

À Dunkerque, Rémi Salou a fait partie des grands artisans du succès nîmois [Photo via MaxPPP]
Grâce à une défense de fer, Nîmes a surclassé Dunkerque sur le score de 25-16. Un succès qui met fin à quatre matches sans victoire et qui permet à l'USAM de remonter à la 5e place avant la trêve internationale. 

Franck Maurice annonçait le combat au centre du match et craignait la solide défense de Dunkerque. Il a été servi. L'entame nîmoise était très difficile, son équipe se heurtait au mur nordiste. Un seul but inscrit dans les dix premières minutes de jeu par l'intermédiaire d'Acquevillo (3-1, 10e). Les Usamistes n'étaient pas rentrés dans leur match à l'image de Brasseleur, qui avait la lourde tâche de remplacer Tobie, blessé, au poste d'arrière droit.

Le gaucher n'arrivait pas à créer de brèches et perdait quatre ballons dans le jeu. Ses deux tirs tentés n'étaient pas cadrés. Remplacé après vingt minutes de jeu par Prandi, Brasseleur revenait néanmoins juste avant la pause et était efficace défensivement. On assistait à un duel de défense où progressivement celle de Nîmes prenait le dessus. Cela se ressentait au tableau d'affichage où Rebichon, Guigou et Salou permettaient aux siens de passer devant (3-4, 14e).

Une défense nîmoise infranchissable

Patron de la défense, l'ancien Montpelliérain se distinguait également en attaque. Sa puissance physique lui offrait la possibilité de scorer à trois reprises. Dunkerque était très maladroit face à Desbonnet, dans le coup, qui réalisait sept arrêts dans ce premier acte. Son duel gagné devant Butto était un premier tournant. Derrière, Acquevillo marquait et l'USAM creusait l'écart (3-6, 18e). Le temps mort pris par Patrick Cazal, l'entraîneur nordiste, atténuait faiblement cette tendance.

Surtout, Dunkerque retrouvait le chemin des filets après neuf minutes à jeun. Par la suite, les locaux revenaient provisoirement à une unité mais Nîmes parvenait à conserver ce matelas d'avance jusqu'à la mi-temps et même à le faire fructifier (8-12). La défense nîmoise avait retrouvé de sa superbe avec seulement huit buts encaissés sur 22 tirs subis.

Desbonnet : un tir sur deux arrêté !

Au retour des vestiaires, la domination se poursuivait et Nîmes prenait rapidement six buts d'avance (8-14, 33e). Les deux formations gâchaient beaucoup de munitions. Les arrêts réguliers de Grams et Desbonnet, contribuaient à cette faible réussite. Par rapport à Toulouse, la Green team réussissait à être régulière et à faire durer son temps fort. On sentait Dunkerque impuissant pour revenir au score.

C'était une affaire collective côté gardois. Tel un buffle, Nyateu mettait sa pierre à l'édifice tout comme George qui faisait mouche (10-17, 43e). L'avance grandissait et Nîmes se payait même le luxe de s'envoler comptablement. Neuf buts d'écart après une double réalisation de Desbonnet qui tirait de sa propre cage (12-21, 49e). C'est surtout dans son rôle premier que le gardien nîmois a été remarquable avec 16 arrêts sur 32 tirs : soit une parade toutes les deux tentatives ! Preuve supplémentaire que l'USDK a complètement bafouillé son handball ce soir.

L'USAM s'imposait finalement 25-16. Un large succès, peu de buts encaissés et un bond à la cinquième place. Le scénario parfait avant de se reposer durant quinze jours dans cette trêve internationale sauf pour Guigou et Prandi, sélectionnés en équipe de France.

Corentin Corger

DUNKERQUE - USAM 16-25. Stades des Flandres. mi-temps : 8-12. Arbitre : M.M Buy et Duclos. Avertissements à Dunkerque : Rahim (4e)  Avertissements à Nîmes : Sanad (15e) . Deux minutes à Dunkerque : Pineiro (5e), Pelayo (41e) Deux minutes à Nîmes : Dupuy (1e), Acquevillo (28e). 

DUNKERQUE : Grams (8/19), Bellahcene (3/15); Jurecic (1/4), Billant (1/1), Taboada (2/8), Suholeznik, Pineiro (0/1), Martinez, Garain (0/2), Crepel, Rahim (2/3), Langaro (2/6), Marie-Joseph (4/6), Butto (1/3), Pelayo (2/11), Nyembo (1/1). Entraîneur : Patrick Cazal. 

USAM : Desbonnet (16/32), Paul; Gallego, Rebichon (2/4), Salou (4/5), Nyateu (3/4), Dupuy, Guigou (2/3), Kaabeche (1/1), Padolus, Acquevillo (3/5), Nieto (2/2), Prandi (3/6), George (3/6), Sanad (0/1), Brasseleur (0/5). Entraîneur : Franck Maurice. 

 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité