A la uneActualitésSociété

GÉNÉRAC La place Franck Chesneau inaugurée

Eva Chesneau, l'épouse du défunt, a dévoilé la nouvelle plaque de l'Hôtel de Ville de Générac en compagnie du maire, Frédéric Touzellier, et du préfet Didier Lauga (Photo Corentin Corger)

Ce samedi matin, la place de l'Hôtel de Ville de Générac a été officiellement rebaptisée du nom de Franck Chesneau, le pilote de tracker décédé lors de l'incendie survenu dans la commune le 2 août dernier. 

Il y a quelques semaines, le conseil municipal de Générac a adopté de rebaptiser l'actuelle place de l'Hôtel de Ville du nom de Franck Chesneau. Le pilote tracker est décédé cet été, dans l'exercice de ses fonctions, alors que de violents incendies touchaient la commune. Ce samedi 2 novembre, l'émotion était encore forte pour le dévoilement de la plaque. Près de 300 administrés étaient présents pour cette courte mais intense cérémonie.

"C'est un moment mort dans la symbolique du souvenir et de l'espérance. Nous avons réappris la valeur des mots et celle du sacrifice pour permettre à tous de vivre en pleine sérénité", a déclaré Frédéric Touzellier. Le maire de Générac a été le premier à s'exprimer juste avant que le drapeau français ne soit retiré de la nouvelle plaque installée sur l'Hôtel de Ville, qui domine ce lieu symbolique de la vie du village.

Près de 300 personnes étaient rassemblées ce samedi matin à Générac pour cette inauguration (Photo Corentin Corger)

Eva Chesneau, l'épouse du défunt a ensuite pris la parole : "Quel plus bel hommage pouvait-on lui faire ? Nous avons le sentiment de faire partie de votre village", a-t-elle prononcé, en sanglots et avec une immense dignité. Didier Lauga, préfet du Gard, a conclu ces brèves allocutions en citant notamment André Malraux : "le vrai tombeau des morts, c'est le cœur des vivants". Le représentant de l'État a rendu hommage à tous ces héros du quotidien qui "chaque jour s'exposent à des situations périlleuses pour sauver des vies."

Un incendie, qui semblerait d'origine criminelle, mais dont les auteurs n'ont toujours pas été identifiés. Pour cette inauguration, de nombreux élus locaux avaient fait le déplacement. Les maires Jacques Bollègue (La Calmette) qui représentait Nîmes Métropole et le Département, Guy Schramm (Beauvoisin), Jean Denat (Vauvert), Pilar Chaleyssin (Aubais) et l'adjoint Laurent Burgoa représentant la Ville de Nîmes. Les députés Anthony Cellier, Françoise Dumas étaient présents tout comme la sénatrice Vivette Lopez. Un élu de Cornillon-Confoux, d'où Franck était originaire, a aussi tenu à lui rendre hommage.

Le nom de Franck Chesneau repose désormais sur l'Hôtel de Ville de Générac (Photo Corentin Corger)
Gendarmes et pilotes de la sécurité civile étaient présents pour rendre hommage à Franck Chesneau (Photo Corentin Corger)
Le maire Frédéric Touzellier a pris en premier la parole (Photo Corentin Corger)

Corentin Corger

Sur le même sujet :

GARONS Christophe Castaner : « Franck Chesneau est parti en héros »

GÉNÉRAC Pour ne jamais oublier Franck Chesneau

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité