A la uneActualités

GILETS JAUNES « Aucun blocage ne sera toléré »

Les actions prévues ce week-end dans le Gard et les décisions de la préfecture

Photo : archives Corentin Corger

Les gilets jaunes veulent célébrer comme il se doit le premier anniversaire de leur mouvement, un épisode d'une ampleur exceptionnelle qu'à connu le pays fin 2018. Ce week-end à Nîmes, à Alès et sur d'autres territoires du Gard, ils vont tenter de relancer l'occupation des ronds-points.

"Ils ne nous ont pas envoyé de carton d'invitation", explique le sous-préfet d'Alès, Jean Rampon, à notre rédaction. Effectivement, seule la manifestation des motards est à ce stade déclarée en préfecture pour dimanche dans la capitale des Cévennes. Elle sera de fait encadrée par les services de police. "Il s'agit d'une manifestation dynamique tout à fait légale qui ne pose aucun problème. Elle partira de Bruèges en direction de la rocade d'Alès", rajoute le sous-préfet.

Pourtant les gilets jaunes ont bien l'intention d'occuper à nouveau les ronds-points dans la capitale cévenole. Samedi, selon nos informations, ils s'installeront sur celui de la route de Bagnols pour "une nuit jaune." Dimanche 17 novembre, à partir de 8 heures, ils seront présents au rond-point d'entrée de la ville en arrivant de Nîmes.

"C'est tout l'objet de notre attention. Il n'y aura pas d'autorisation pour s'installer à nouveau sur les carrefours. D'ailleurs, l'arrêté interdiction de manifestation concernera tout le week-end l'ensemble de la rocade d'Alès", précise Jean Rampon.

Du côté de Nîmes, pour célébrer le premier anniversaire, les gilets jaunes "historiques" vont se rassembler sur le parking de la zone commerciale Cap Costières à partir de 10h. À ce stade, difficile de connaître le programme prévu. Seule certitude, cette manifestation n'a pas été déclarée. Comme celle qui aura lieu deux heures avant, vers 8 heures, devant la mairie de Nîmes. En raison de la tenue du conseil municipal de la Ville, un rassemblement est également prévu.

Dans les services de la préfecture du Gard, la consigne est claire : "aucun blocage ne sera toléré, fait savoir l'une de nos sources. L'arrêté d'interdiction de manifestation sera communiqué ce vendredi matin. Il est évident que toutes les zones affectées l'année dernière seront concernées."

Une seule règle prédomine pour ce week-end sous tension : "Nous sommes vigilants vis-à-vis de l'activité économique du territoire mais aussi des allers et venues des habitants. C'est un droit fondamental. Chacun doit avoir la liberté de circuler dans le Gard."

Difficile de connaître exactement l'ampleur du mouvement de ce week-end. Une certitude, les services de l'État ne veulent pas revivre le cauchemar de l'année dernière...

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité