ActualitésPolitique

GRAU-DU-ROI Sophie Pellegrin-Ponsole : un livre pour lancer sa campagne

Récit et analyse des coulisses de la politique graulenne par une candidate déclarée à la mairie.

Sophie Pellegrin-Ponsole se lance avec détermination dans la bataille des municipales 2020 (photo DR)

On la sait candidate en tête de la liste le Cercle du Grau. Une liste sans étiquette avec une inclination à Droite au sens large. Pour lancer sa campagne, cette spécialiste de la communication choisit de s'expliquer dans un livre. Une initiative à contre-pied d'une information volatile et tous azimuts. Elle confie les raisons de ces choix, celui du livre et surtout ceux de ses engagements. 

Sophie Pellegrin-Ponsole est non seulement graulenne mais elle descend d'une lignée d'hommes engagés sur leur territoire au service de leurs semblables. Dans son prologue, elle énumère : "Louis Ponsole, mon arrière-grand-père, maire du Grau. Antonin Revest et René Reynaud, mes grands-oncles, respectivement maire du Grau-du-Roi et de Saint-Laurent-d'Aigouze. Jean-Paul Pellegrin-Ponsole, mon père, qui a soigné et accompagné la plupart des Graulens au centre héliomarin pendant plus de vingt ans."

De son ascendance la candidate retient une appréhension aiguë du sens de l'intérêt général. Sophie Pellegrin-Ponsole passe les premières années de sa vie de femme à se construire, parfois loin de chez elle, pour "voir d'autres choses et les partager aujourd'hui avec mon "pays"", dit-elle.

Un livre pour expliquer les échecs. Un passage nécessaire pour avancer efficacement (photo Véronique Camplan)

Aux dernières élections, elle s'engage aux côtés de Léopold Rosso. Robert Crauste l'emporte d'un cheveu et Sophie-Pellegrin Ponsole et son colistier se retrouvent à siéger au conseil dans l'opposition municipale. Des années passées à travailler sur les dossiers et sur le terrain, au terme desquelles elle prend la décision de se lancer dans la course à la mairie en tête de liste.

Pour la candidate, l'ouvrage, intitulé "Le Grau à cœur", permet de livrer ses réflexions sur l'avenir de la commune et les ambitions qu'elle porte pour elle mais aussi, et sans doute surtout, "pour ne pas laisser se reproduire en 2020, les erreurs qui ont permis à la Gauche d'arriver aux affaires dans une vile dont l'électorat de Droite représente toujours près de 65%," pointe-t-elle à la fin du prologue.

Tranche de vie politique et dessous d'une campagne

Pour la femme politique, c'est une démarche essentielle que d'expliquer les raisons de l'échec avant de se lancer à nouveau. "J'avais besoin d'écrire ce livre. Il était très important pour moi de me livrer à ce récit, à cette analyse. Sans avoir mis à plat les raisons qui nous ont conduits à perdre ces élections, il me m'aurait pas été possible de construire sur des bases solides", confie-t-elle

58 pages d'un récit vivant qui éclaire les coulisses de la vie politique (photo Véronique Camplan)

On se surprend à la lecture de ce petit ouvrage de 58 pages à n'en pas rater une miette. Rares sont les occasions de pénétrer l'envers du décor. Nous suivons Sophie Pellegrin-Ponsole des élections précédentes à celles qui s'annoncent, au fil d'un récit vivant, émaillé de commentaires vifs. C'est clair et ça se lirait presque comme un roman, une tranche de vie politique. Espoirs, trahisons, déceptions, tout y est.

Mais l'auteur y a mis encore plus, une sentence limpide qu'elle emprunte à Saint-Exupéry en page de garde "La vérité de demain se nourrit de l'erreur d'hier". Erreurs de stratégie qu'elle comptabilise impitoyablement comme un chef de guerre à l'issue d'une bataille perdue. "Il faut expliquer les choses sans aigreur ni vengeance", énonce froidement une candidate, libérée de ses doutes.

"Dans cette course aux municipales où les listes se multiplient, je ne vois que des ego surdimensionnés, sinon, il aurait été possible de s'entendre," déplore-t-elle. Pour Sophie Pellegrin Ponsole, l'heure a sonné de se consacrer à sa ville. "Si nous l'emportons, je renoncerai à ma carrière professionnelle", pointe la candidate qui dirige aujourd'hui la communication d'Occitanie tourisme. Et de préciser : "Pour mener à bien ce mandat, il faut être animé de valeurs fortes sans ambitions carriéristes ou besoin de reconnaissance."

D'ores et déjà au travail, Sophie Pellegrin Ponsole entre en campagne avec une séance de distribution et signature de son livre au Café de la Marine le samedi 16 novembre prochain à 10h. L'ouvrage est aussi disponible dans les quatre librairies du Grau-du-Roi. Vendu 10€, les bénéfices de la vente seront reversés à la Ligue contre l'obésité.

Véronique Palomar Camplan

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité