A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Union sacrée à l’heure de la Metz

Pour renouer avec le succès il faudra de la solidarité et le soutien du public (Photo Anthony Maurin)

Pour le compte de la 15e journée de Ligue, le Nîmes Olympique (20e, 11 pts) reçoit le FC Metz (18e, 14 pts) au stade des Costières. De retour dans leur antre, les Crocos veulent renouer avec le succès face à un concurrent direct au maintien.

"Une défaite, ce serait très dur de s'en relever", contextualise Bernard Blaquart, en conférence de presse, la veille d'affronter Metz. Sevré de succès depuis maintenant sept rencontres en Ligue 1, le promu représente la proie parfaite pour les Crocos. Un adversaire direct au maintien que Nîmes dépasserait en cas de victoire et quitterait cette pesante place de lanterne rouge.

"Ça fait partie d’un premier tournant de ce début de saison", évoque même le capitaine Anthony Briançon. Il est certain que pour espérer se maintenir cette saison, ce genre de matches doit se transformer en trois points. Une rencontre importante à négocier face à un adversaire qui est néanmoins parvenu à grappiller cinq points à l'extérieur cette saison : une victoire à Saint-Étienne (0-1) et deux nuls ramenés de Strasbourg (1-1) et Lille (0-0).

Si les Grenats n'ont plus gagné depuis cinq matches en championnat, ils s'accrochent et restent sur trois nuls consécutifs. S'imposer ne sera pas une mince affaire mais malgré cette 20e place, le groupe, qui n'a pas lâché le coach, reste motivé. "Ce n’est pas une dernière place après treize matches qui va les perturber. Ils en ont connu d’autres. Ce groupe ne baisse pas les bras et travaille avec un bon état d’esprit", assure Bernard Blaquart. Son capitaine préfère relativiser : "il ne faut pas se miner. Ce n’est pas la solution de venir à l’entraînement en faisant la gueule mais il faut dédramatiser. La situation est compliquée, mais il y a pire dans la vie."

Anthony Briançon en conférence de presse ce vendredi (Photo Corentin Corger)

Et pour que la confiance revienne, le soutien du public aura son importance. On était proche de l'union sacrée ce vendredi. "Certains publics se retournent contre leur équipe quand elle est dernière du championnat. Je crois que les Costières seront avec nous. L'équipe n'a jamais renoncé", lance l'entraîneur. Avec le report du match de Rennes, cela fait, en Ligue 1, depuis le 19 octobre et le match nul contre Amiens (1-1) que Nîmes n'a plus joué aux Costières.

Le plaisir va durer car sur les onze prochaines journées, les Crocos vont jouer sept fois dans leur jardin. De quoi en savoir plus après cette longue séquence quand on sait que le maintien se gagne principalement à domicile. "Une grosse partie de la saison va se jouer là", commente Bernard. L'enchaînement commence dès cette semaine puisque le NO dispute trois matches en six jours. Après un déplacement mardi à Bordeaux, les Nîmois accueilleront Lyon, le vendredi (20h45).

Stojanovski titulaire ?

Quand on voit que le calendrier réserve ensuite Nantes, Saint-Étienne et Marseille pour finir cette phase aller, on comprend encore plus l'importance de battre les Messins. Dans le jeu, défensivement, le numéro 23 sait qu'il faut travailler sur les coups de pied arrêtés : "tous nos buts à domicile ont été encaissés sur ces phases", concède Anthony Briançon, qui a fêté ses 25 ans ce vendredi. Si la victoire serait un beau cadeau, il pourra certainement compter sur Vlatko Stojanovski pour marquer.

"Il a raté son début de saison parce qu’il a été blessé. Il montre des choses intéressantes, à un moment donné c’est normal de lui donner sa chance", a expliqué le coach. La recrue macédonienne devrait célébrer sa première titularisation en Ligue 1, sur le front de l'attaque associé à Renaud Ripart. Pour le reste, du classique dans un système en 4-4-2 avec le retour de Florian Miguel au poste de latéral gauche, juste derrière Romain Philippoteaux. Le principal animateur du jeu nîmois qui aura le rôle de faire lever la foule après la Metz.

Corentin Corger

Le groupe retenu : Bernardoni, Dias - Alakouch, Paquiez, Briançon, Martinez, Landre, Miguel - Valls, Deaux, Fomba, Sarr - Ferhat, Philippoteaux, Duljevic, Ripart, Stojanovski, Denkey. 

Le onze de départ probable : Bernardoni - Alakouch, Briançon, Martinez, Miguel - Ferhat, Deaux, Valls, Philippoteaux - Ripart, Stojanovski. 

Etiquette

2 réactions sur “NÎMES OLYMPIQUE Union sacrée à l’heure de la Metz”

  1. Bien sur que les Nîmois sont avec l’équipe pour tous ensemble relever le défi, ce soir, aux Costières.
    Il ne manque pas grand chose pour très vite retrouver dans le milieu du classement.
    La saison est longue. Ne pas décrocher. Têtes froides et cœurs chauds. Bien jouer, être patient.
    Allez N.O.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité