A la uneHandballSports GardUSAM

USAM Le marathon débute par Toulouse

Engagés dans quatre compétitions, les Nîmois ont un calendrier très chargé jusqu’à la fin de la saison. Pour autant ils ne veulent pas calculer.

Nyateu est en grande forme ne ce moment (photo USAM)

Une victoire ce soir, face à Toulouse (à 20h30), enverrait l’USAM en demi-finale de la Coupe de la Ligue avant d’aborder un calendrier très chargé en 2020.

Dans un monde idéal, l’USAM jouera, en 2020, les finales de la Coupe de France, de la Coupe de la Ligue et de la coupe EHF. Un scénario optimiste, voir un peu fou, mais qui techniquement est toujours possible. Et dans cette hypothèse les coéquipiers de Julien Rebichon devraient jouer la bagatelle de 33 matches en 172 jours, avec un pic de 17 rencontres en deux mois (février et mars).

« Je trouve ça génial »

Pour l'entraîneur Franck Maurice, ce n’est pas un problème, au contraire : « Je trouve ça génial. On a l’effectif pour gérer le calendrier. » En revanche quand la phase de poules de la coupe EHF arrivera, « il faudra penser à tout ce qu’il y a autour de l’équipe. La récupération, les rotations et les voyages. » Et le technicien Nîmois ne craint pas que la coupe d’Europe vampirise les attentions et les énergies. Il répond par avance à ceux qui craindraient un embouteillage dans le calendrier  :« On ne peut pas se plaindre des cadences si l’on veut jouer le plus haut niveau. »

Une première demi-finale depuis 2008 ?

Un rythme très élevé qui va falloir gérer. Cependant, il n’est pas question de faire des impasses, même si une qualification pour la finale à quatre de la Coupe de la Ligue rajouterait deux matches (14 et 15 mars) intercalés entre un déplacement au PSG et la réception d’Ivry en Lidl Starligue. Il n’est pas envisageable non plus de négliger la venue de Toulouse (ce soir), car une victoire enverrait la Green team en demi-finale de la Coupe de la Ligue. Un niveau que les Nîmois n’ont plus atteint depuis le 2 février 2008 et une élimination à Albertville, aux tirs aux but, face à Montpellier (31-31 et 4-3 tab).

Huit matches sans défaite face à des équipes françaises

Face aux Haut-Garonnais, l’objectif sera bien sur la qualification. « Nous sommes à une heure d’une finale à quatre » souligne Franck Maurice. Mais pas seulement : « Ce qui m’intéresse, c’est plus le jeu que l’enjeu. » Il y a aussi une bonne dynamique à conserver puisque les Verts restent sur huit matches sans défaite dans les compétitions françaises et sur série de six victoires consécutives. L’année 2020, des Nîmois promet d’être passionnante.

Pour ce match, le groupe vainqueur à Aix-en-Provence la semaine dernière est reconduit, c'est à dire Acquevillo, Desbonnet, Dupuy, Gallego, George, Guigou, Kaabeche, Nieto, Nyateu, Padolus, Paul, Prandi, Rebichon, Salou, Sanad et Tobie.

Norman Jardin

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité