A la uneActualités

DÉPARTEMENT Denis Bouad : un budget 2020 « sans lézard ni coup tordu »

Denis Bouad, président du Département du Gard Photo : AS / Objectif Gard

Le président du conseil départemental, Denis Bouad, présentait ce lundi matin les grandes lignes du budget 2020. Un budget primitif qui sera soumis au vote de l'assemblée départementale le 17 décembre prochain.

Un budget "sans lézard, sans coup tordu, avec des recettes loin d'être hypothétiques et sans dépenses sous-évaluées", explique l'homme fort du département. "Une gestion responsable et maîtrisée." Voici les maîtres mots utilisés par Denis Bouad pour expliquer à la presse ce lundi 9 décembre les 804 M€ de fonctionnement et 137,6 M€ d'investissement prévus au budget 2020.

Prudent, le président du Département rappelle "le contexte incertain avec la perte de l'autonomie fiscale. Le Gouvernement prévoit un transfert de la taxe foncière sur les propriétés bâties (TPFB) en 2021 qui sera potentiellement compensée par l'octroi d'une fraction de la TVA."

En attendant, ce budget dont le volet investissement est "volontariste et à un haut niveau" permettra "d'avancer des projets majeurs et porter une vision à long terme." Pour cela, des dépenses sur le développement local notamment la réhabilitation de logement, la protection contre les inondations, les routes départementales à hauteur de cinq millions d'euros sont prévus. "Il y a 4 500 kilomètres de routes départementales que nous modernisons à chaque fois que cela est possible."

2 500 prises très haut débit raccordées chaque semaine

Autre investissement : le très haut débit via l'opérateur SFR. Malgré l'optimisme, le nombre de prises raccordées sera inférieur aux attentes. "On devrait atteindre les 40 000 d'ici fin 2019. La mise en place des sous-traitants et les études sur l'ensemble du territoire ont pris plus de temps que prévu. Mais nous rattraperons le retard dès 2020 puisque nous avons 2 500 prises raccordées chaque semaine. Un bon rythme", tente de rassurer le président Bouad qui rajoute : "Et nous regarderons de quelle façon opérer les pénalités de retard prévues." Pour la collectivité, une montée en puissance du déploiement est prévu en 2020 avec 130 000 raccordements au final.

L'attractivité du territoire ne sera pas en reste avec d'un côté le renforcement de Gard tourisme (2,4 M€) et une communication nationale envisagée pour favoriser "la destination Gard" sans compter l'accueil de grands événements sportifs comme la 50e édition de l'étoile de Bessèges-Tour du Gard, la course pédestre Veni Vici (avril 2020), le retour du Tour de France, à l'Aigoual cette fois-ci, etc.

Dépenses sociales en augmentation de 3,14%

Sur les compétences obligatoires du Département, l'accent sera mis en 2020 sur les dépenses sociales afin d'accompagner les plus fragiles. En augmentation de 3,14% pour un montant total annoncé de 470 M€.

Liées en partie au "Plan pauvreté" qui mettra en oeuvre l'un des projets phares du Département : le service public départemental de l'insertion sera installé à la place de l'ancien collège Diderot. Enfin, les aides sociales individuelles augmenteront. Au bénéfice des personnes âgées (5,6 M€) avec un investissement prévu dans les EHPAD à Fons et Euzet. Une augmentation de 2,6 M€ pour la prestation compensation du handicap (PCH) à destination des personnes handicapées.

Une épargne brute et un endettement stables

Des dépenses et des charges maîtrisées, voici la promesse ce lundi matin au Département "qui permettront de respecter le "Pacte de Cahors", et la limitation de la hausse des dépenses à 1,2%." Un budget prudent en matière de recettes, en progression de 3,16% seulement. Le tout adossé à une épargne brute (55,3 M€) et un endettement stables.

Ce qui n'empêchera pas d'investir sur les collèges. Notamment celui de Remoulins et les sections d'enseignement général et professionnel adapté (SEGPA) de Vergèze et Saint-Geniès-de-Malgoires.

Dans la lignée des précédents, "au plus près de la réalité de nos dépenses et des besoins des territoires", Denis Bouad est confiant. Le 17 décembre prochain, l'avant-dernier budget de son mandat devrait passer comme une lettre à La Poste...

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité