A la uneActualitésEconomie

FAIT DU JOUR D’audacieux Alésiens sur le devant de la scène

La photo des vainqueurs du cru 2019 du concours Alès Audace. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Le huitième concours de projets audacieux, Alès Audace, a pris fin ce lundi 9 décembre avec la grande soirée de remise des prix organisée au théâtre du Cratère.

Dans la grande salle du théâtre alésien, il y avait autant de monde que pour un concert ou une pièce de théâtre. Entrepreneurs du bassin, porteurs de projets, élus et grand public étaient présents pour découvrir les noms, et surtout les idées, des grands gagnants de ce concours initié par Alès Agglomération.

Pour cette nouvelle édition, une centaine de candidats a tenté sa chance, parmi lesquels 25 ont été retenus en finale, dont dix lauréats récompensés hier soir. À la clé : 130 000€ de dotations réparties dans deux catégories : défi numérique et concours général. « Le jury est très exigeant, mais toujours bienveillant avec tous ceux qui nous soumettent leur projet, parfois celui d’une vie », souligne Philippe Ribot, président du jury.

« Iota Sense » décroche le premier prix du concours général

Le premier prix du concours général a été remis par le grand témoin de la soirée, Franky Zapata. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Gaël Cambon et Jean-François Cap sont les créateurs de « Iota Sense », le premier boîtier connecté permettant de mesurer et d’analyser l’évolution précise des fissures en cas de sinistre sur une maison ou un bâtiment affecté par des phénomènes de sécheresse. Avec cette innovation, le duo remporte le premier prix du concours général (25 000€).

Le deuxième prix (17 000€) va à Rachid El Malki et sa société Ethic’Opex qui accompagne les PME-PMI dans l’amélioration de leurs performances, à travers des audits, des formations et de la production d’équipements techniques adaptés.

« Billeco », c’est le nom du projet de David Tavarner  qui se hisse à la troisième place (12 000€). Il propose un système d’isolation des bâtiments par l’injection de billes de polystyrène à l’aide d’un pistolet spécialement conçu pour ce type d’opération. En quatrième position (11 000€), Serge Tastavin présente « Sechex », une machine industrielle innovante ayant pour fonction de sécher des produits alimentaires et d’extraire des huiles riches en propriétés.

Enfin, deux ex-æquo se partagent la cinquième place du classement général : Gwendoline Chausse avec son « Pôle mieux-être autour du yoga » et André Marignac pour son « Tiers lieu culturel et touristique à Champclauson ». La première pour la création d’un studio de yoga sur Alès avec, en parallèle, un centre international de retraites et formations de yoga dans un mas cévenol (10 000€). Le second pour un lieu de vie et de culture autour d’un pôle de création et de diffusion de spectacles vivants, notamment sur les métiers du cirque et autour des activités de pleine nature (10 000€).

« Tooth Emergency project » remporte le Défi numérique

"Tooth emergency project", premier prix de la catégorie Défi numérique. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Cette année, le concours Alès Audace a lancé un « défi numérique » afin de soutenir les projets émergents dans plusieurs domaines digitaux. Et c’est Matthieu Abric qui gagne le premier prix (25 000€) avec sa solution numérique de prévention et d’accès aux soins bucco-dentaires pour tous. « Tooth emergency project » est une caméra dédiée à la prise d’images intra-buccales. Facilement utilisable par chacun, elle transmet son flux vidéo à une application qui relie le patient à son dentiste, permettant ainsi de détecter rapidement diverses pathologies.

Le deuxième prix (17 000€) est pour « Artefakt vision » de Frédéric Paterne. Il s’agit d’un dispositif digital et connecté qui permet aux designers, architectes, constructeurs et autres créatifs d’obtenir l’aperçu détaillé d’un objet en 3D et de le visualiser dans un environnement réel grâce à la réalité augmentée. Le troisième prix « Coup de cœur du jury » est attribué à Ludovic Bernada pour « Truck Connect », une solution d’informatique embarquée pour mettre en relation les conducteurs de camion et les entreprises de manière intuitive, évolutive et sécurisée.

Prix du public pour « Mort Digitale »

Mathieu Gresse, créateur de la plateforme numérique « Mort Digitale », est celui qui a récolté le plus de votes pour cette huitième édition du concours. Son projet permet la clôture et la suppression de comptes Internet d’une personne décédée, en accord avec la famille. Il repart avec une dotation de 3 000€.

Enfin, avant de mettre à l’honneur le grand témoin de cette soirée, Franky Zapata, entrepreneur et inventeur du Flyboard Air, trois entreprises du territoire ont été mises sous le feu des projecteurs : Bastide, Ergo Santé et Pagès agencement, comme des exemples de structures qui font le territoire, l'emploi et la richesse du bassin de vie d'Alès.

Élodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité