A la uneActualitésPolitique

FAIT DU JOUR Ce que souhaitent vos politiques pour 2020

De gauche à droite : Patrick Malavieille, élu PCF du canton de la Grand'Combe, Denis Bouad, président PS du Conseil départemental, et Pascale Bories, sénatrice "Les Républicains du Gard" (Photos : Objectif Gard)

Comme chaque année, Objectif Gard a demandé à plusieurs élus gardois ce qu’ils souhaitaient pour la nouvelle année... 

À l’aube d’une nouvelle année, c'est le moment de faire un récap’ de l’année écoulée et de formuler quelques souhaits pour celle à venir. Certains sont pieux, presque idéologiques. D’autres plus pragmatiques, n’éludant pas les fameuses élections municipales de mars. Enfin, quelques-uns sont ludiques, voire didactiques. À savoir que « comme les promesses, les vœux n’engagent que ceux qui les formulent », rappelle à juste titre le député "La République en marche" Olivier Gaillard. 

Ceux qui rêvent d'un monde plus juste

Patrick Malavieille, maire de La Grand' Combe (Photo Tony Duret/Objectif Gard)

Certains élus rêvent d’une société plus juste et bienveillante, comme le maire et conseiller départemental communiste de la Grand’Combe, Patrick Malavieille : « À une époque où se généralisent la ruse, la haine, les petites trahisons, la bienveillance peut apporter une réponse à la crise morale que traversent nos sociétés. Alors pratiquons-là, sans peur ! Je souhaite un monde de paix respectueux de tous les humains et de la planète. Un Gard qui continue à oser la culture pour tous et partout et enfin, une ville de La Grand'Combe qui doit continuer à réinventer son avenir ! » 

Martin Delord, vice-président socialiste en charge des Finances du Département (Photo : Coralie Mollaret)

Dans cette même veine, l’élu PS du canton du Vigan, Martin Delord - certainement échaudé par les débats autour de l’aide aux mineurs étrangers - aspire à un monde plus inclusif : « Je souhaite que chacun trouve sa place dans une société qui a tendance à cultiver les exclusions. Or, il y a un réel besoin de regards ouverts sur ceux qui nous entourent, quelle que soit leur nationalité, race ou religion. Le premier vœu que nous puissions faire pour nos enfants, c’est celui d’un Gard exemplaire dans sa quête de respect et de lutte contre les situations injustes, que nous devons combattre ensemble et sans relâche. »

Olivier Gaillard, député LREM de la 5e circonscription du Gard (Photo : droits réservés / Assemblée Nationale)

Aux vœux,  l’élu (ex-PS) du canton de Quissac et député LREM (La République en marche) de la 5ème circonscription, Olivier Gaillard, préférerait passer à l’action : « Chacun, à notre niveau, pouvons induire du changement, inventer un avenir qui commence maintenant. Il n'y a pas de petit niveau, ni de petites réalisations. Vous savez à quel point les communes rurales sont à mes yeux des foyers précieux de vivre ensemble et de cohésion. Le champ des possibles n'est que plus grand quand on fait le pari du vivre ensemble et de la coopération. » 

À Gauche, Thierry Procida, président du groupe UDI (Photo Tony Duret/Objectif Gard)

Dans un inventaire à la Prévert, le conseiller départemental UDI (Union des Indépendants), Thierry Procida souhaite à chacun « d’être entouré, en bonne santé, d’avoir confiance en l’avenir… Je souhaite plus de solidarité et moins de précarité. » Et d’avoir une pensée pour les Crocos : « Si je peux me permettre, je souhaite que Nîmes Olympique se maintienne en Ligue 1. » Permettez-vous, mais on ne vous promet rien... 

À Droite, les pragmatiques !

Ancien candidat aux municipales de 2008 à Nîmes, le députée MoDem Philippe Berta est venu soutenir Yvan Lachaud (Photo : Coralie Mollaret)

À Droite, on est un peu plus pragmatique mais tout aussi optimiste… Le député MoDem de la 6ème circonscription, Philippe Berta, forme des vœux « emprunts d’optimisme et d’espoir. » Sans évoquer les Municipales, il rejoint «  l’idée qu’un peu de taureau, un peu de ballon et beaucoup de béton ne peuvent constituer un programme pour nous redonner la fierté d’être Nîmois. Soyons ambitieux ! » Parce que « la France, c’est quand même pas mal ! »

Pascale Bories, première adjointe au maire de Villeneuve-lez-Avignon, conseillère départementale et nouvelle sénatrice (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)

Minutieuse, la sénatrice Les Républicains Pascale Bories, revient sur plusieurs événements qui ont marqué notre actualité : « Notre département a connu des drames, comme le décès du pilote du tracker, mais aussi des moments joyeux avec la venue du Président Obama et de sa famille à Villeneuve-lez-Avignon. » Pour cette nouvelle année, l’élue villeneuvoise souhaite donc « de voir notre beau département gardois continuer de rayonner en France et dans le monde […] Je souhaite que chacun(e) contribue à construire notre avenir en participant à la vie civique de notre pays lors des prochaines élections municipales. » Voyons, il ne faudrait pas l’oublier...

Yvan Lachaud, président centriste de Nîmes métropole (Photo : Coralie Mollaret)

Même préoccupation pour le président Centriste de Nîmes Métropole, Yvan Lachaud qui souhaite que le débat des municipales soit aussi « transparent que possible, sans postures politiciennes, et sans démagogie, pour que les Nîmois puissent choisir l'avenir de leur ville. L'occasion d'un grand débat démocratique sur les options choisies pour notre territoire. » Une année « utile », pour mener d'autres chantiers à l'échelle nationale comme « la réforme des retraites, évidemment, mais aussi à celui de la transition énergétique. » 

Le président du groupe d'opposition "Le Bons sens républicain" au Département, Laurent Burgoa (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Municipales aussi pour Laurent Burgoa, élu Les Républicains à la Ville de Nîmes et au conseil départemental : « Je forme le vœu que 2020 soit une année fructueuse pour tous, espérant que la précarité reculera dans ce département. Pour Nîmes et les Nîmois, je souhaite qu’en mars, Choisissons Nîmes (la liste du maire Les Républicains Jean-Paul Fournier, ndlr),coupe les trophées maximum après un combat rude mais loyal. » Sans oublier : « Côté traditions, j’espère que nos jeunes pourront toujours assister à des spectacles taurins et que la chasse sera fructueuse me concernant ! » On parle toujours de politique ? 

Nicolas Meizonnet, conseiller municipal et départemental de Vauvert (Photo : Droits réservés)

En tous cas, la chasse est ouverte pour les élus RN (Rassemblement national). À la lecture de ces vœux, Nicolas Meizonnet, conseil départemental RN du canton de Vauvert anticipe : « Je vous entends dire "Mesdames et Messieurs les politiques, moins de vœux, plus d’action !" Et vous avez raison. Les chantiers goudronnés qui fleurissent ostensiblement dans nos communes sont là pour vous rappeler que les mois qui vont suivre vous donneront cette occasion rêvée de tourner la page des vœux et des vaines promesses. Un conseil plus qu’un vœu : saisissez la ! » 

Les bons conseils (sportifs) des Socialistes

Le président du Conseil départemental du Gard, Denis Bouad (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Tout aussi pragmatiques mais plus ludiques, certains socialistes sont dans l’action, comme le président du Conseil départemental Denis Bouad : « La première chose que l'on souhaite lors d'une nouvelle année : la santé. C'est le bien le plus précieux qu'on possède. » Pour cultiver une meilleure forme en 2020, Denis Bouad propose « de parcourir les routes de l'Étoile de Bessèges, de bien manger à la Bodegard au Salon de l'agriculture en mars, de courir d'Uzès à Nîmes lors du nouvel événement sportif départemental Veni Vici en avril ou encore d’entamer l'ascension du Mont Aigoual comme les coureurs du Tour de France en juillet. »

Jérôme Puech, candidat socialiste à la mairie de Nîmes pour les municipales de mars 2020 (Photo : Coralie Mollaret)

Actif et écolo, Jérome Puech, chef de file socialiste pour les Municipales de Nîmes souhaite également aux Nîmois « une bonne santé. » Seulement lui a d’autres plans : « Je propose de marcher dans le parc public Meynier de Salinelles, de courir attraper des bus non polluants et gratuits. Je préconise la pratique du vélo sur un réseau de pistes cyclables de plus de 100 kilomètres reliant des voies vertes jusqu’au Pont du Gard et jusqu’à la mer. »

Arnaud Bord, candidat socialiste à la mairie d'Alès. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Idem du côté d'Alès avec Arnaud Bord, leader des Socialistes aux élections municipales, qui rappelle aux Gardois qu'une bonne santé permet (aussi) de lutter pour plus « de justice sociale.» Bonne fin d’année à tous !

CM

Coralie.mollaret@objectifgard.com 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

2 réactions sur “FAIT DU JOUR Ce que souhaitent vos politiques pour 2020”

  1. La santé bien sur et puis le bien être dans une ville qui nous est chère. Je souhaite aux Nîmois un quotidien apaisé, un avenir serein. Il ne faut souvent pas grand chose pour être heureux, une présence, un ciel bleu et la volonté de faire que tout va mieux.

    Belle fin d’année à vous.

    Conseiller Rassemblement National Nîmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité