A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE La minute Peralada

Toute l'actualité des Crocos en stage à Peralada (Espagne).

Avant de conduire de nouveaux joueurs à Nîmes, Reda Hammache a déposé Bernard Blaquart à l'hôtel de Peralada (Photo Corentin Corger)

Jusqu'à jeudi, les joueurs du Nîmes Olympique sont en stage de préparation à Peralada (Catalogne), en Espagne. Ne manquez rien chaque soir de l'actualité des Crocos à 19h30 avec la Minute Peralada !

Hammache est rentré. Après l'entraînement du matin, Reda Hammache a regagné la France pour se rendre en avion sur Paris. Un court séjour catalan où le directeur sportif a pu s'entretenir avec une majorité des joueurs. "Il y en a encore que je n'ai pas vu mais je n'en ressors que du positif. Je sens un groupe vivant, uni, soudé et absolument pas résigné. Je leur ai fait comprendre que le maintien passait surtout par eux, les recrues sont une plus-value." Concernant le mercato qui ouvre officiellement avec le passage à la nouvelle année, le directeur sportif nîmois espère des arrivées avant la reprise de la Ligue 1 face à Reims, le 11 janvier. "Je fais des points d'étape quotidiennement avec Bernard Blaquart. Idéalement, on aimerait plusieurs joueurs de qualité". Parmi les pistes envisageables, Reda Hammache a confirmé celle de Thiago Maia, le milieu de terrain brésilien de 22 ans n'a disputé que trois matches de Ligue 1 cette saison avec Lille. Mais ce n'est évidemment pas le seul dossier en cours. "Si un club commence à nous dire faut qu'on voit ou on fait le point mi-janvier, on passe à autre chose et on avance sur d'autres pistes. Nous n'avons pas le temps, ", a-t-il conclu. Pourquoi pas celle de Steve Mounié, qui joue peu à Huddersfield (D2 anglaise) et qui est passé par Nîmes en 2015/2016 où il avait inscrit 11 buts lors de la folle remontée ?

L'équipe des cadres en jaune avec notamment Zinedine Ferhat n'a remporté aucun match ce matin (Photo Corentin Corger)

Rouge et violet ex-æquo. Après un réveil musculaire en salle, les Crocos se sont entraînés dans la matinée. Après l'échauffement, les Crocos ont travaillé sur la construction du jeu et la finition devant le but sous l'oeil avisé de Bernard Blaquart, qui faisait office de défenseur lui valant une remarque amicale de Renaud Ripart : "Coach, on ne défend pas dos au but !" "C'est pour cela que j'étais attaquant", a répondu l'intéressé. Un des signes de la bonne ambiance qui règne durant ce stage, à l'image d'une équipe Jaune (Ripart, Martinez, Valls, Briançon, Ferhat, Philippoteaux et Bernardoni) râleuse qui n'est pas parvenue à marquer lors des mini confrontations de fin de séance. Un tournoi où les Rouges (Rabouille, Ben Amar, Sainte-Luce, Guessoum, Buades, Stojanovski, Valerio) sont arrivés ex-æquo avec les Violets composés de Deaux, Alakouch, Denkey, Paquiez, Landre, Miguel et Dias avec chacun trois nuls et une victoire. La séance de l'après-midi était basée sur le pressing et la contre-attaque. Une lourde journée de travail où les Crocos ont fini sur les rotules.

Des supporters nîmois venus en famille assister à l'entraînement de cet après-midi (Photo Corentin Corger)

Les supporters présents. Lors de l'entraînement de cet après-midi, les Crocos ont été observés par des supporters nîmois. Greg et Clémentine, habitants de Redessan et en vacances dans la commune frontalière de Céret, ont fait la surprise à leurs deux enfants Baptiste (8 ans) et Jules (4 ans) en les emmenant voir de près les joueurs du Nîmes Olympique. L'occasion notamment pour les deux frères de taper dans la main de Ferhat même si pour l'aîné son joueur préféré reste Ripart. Une passion pour les Crocos qui se transmet au fil des générations pour un papa qui a notamment occupé un poste d'agent de sécurité au stade des Costières de 2000 à 2002.

Kevin Denkey a eu un droit à un régime de faveur avec de la course pour éliminer quelques excès (Photo Corentin Corger)

Attention Denkey ! Ce matin, Kévin Denkey a passé une bonne partie de la séance sur terrain à courir seul de son côté. Aucune douleur pour l'attaquant togolais mais seulement un petit kilo en trop concédé après les fêtes. Après avoir enchaîné les allers-retours, il a néanmoins pris part aux petites oppositions de fin de rencontre. C'est le seul joueur a avoir subi ce régime particulier, après être passé sur la balance ce matin comme tous ses coéquipiers. En voilà un qui ne fera pas d'excès pour le repas du réveillon.

Tapas pour le réveillon.  Justement pour ce dernier repas de l'année prévu à 20h, les Crocos vont profiter d'un menu spécial pour fêter 2020 avec gourmandise. En entrée, un large assortiment de tapas sera proposé avec : chips de légumes et arachides, anchois de l'escala et pain à la tomate, foie, brochette de saumon mariné et pomme, brochette de thon marinée au soja et à la noix de coco, croquettes de jambon et croquettes de foie, crevettes en tempura et sauce yuzu, mini cannelloni aux champignons, poulpe sauté au houmous, coupe crème de citrouille et salpicon de fruits de mer. En plat principal, les Nîmois auront le choix entre de l'épaule d'agneau rôtie ou de la morue avec sauce aux crevettes. Pour le dessert, il est prévu un gâteau sacher, des yaourts et des fruits. Ensuite, Antoine Valério et Paul Bernardoni devraient payer leur tournée après avoir perdu à un jeu hier.  Histoire de tenir jusqu'à ce que minuit retentisse. Avec la fatigue du jour et les deux entraînements prévus demain, on imagine que les Crocos ne vont pas faire d'excès. "C'est comme ils veulent, ils sont professionnels", a averti Bernard Blaquart.

De Peralada (Espagne), Corentin Corger

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité