A la uneActualitésAutres sportsSports Gard

JEUDI SPORT À Beauvoisin, l’aéroboxe fait le plein chez les dames

Trois fois par semaine, des cours sont proposés au Boxing club 1980 de Beauvoisin. (Photo Boris Boutet)

Au Boxing club 1980 de Beauvoisin, les cours d'aéroboxe proposés aux femmes depuis la rentrée ne désemplissent pas. Une réussite qui symbolise l'essor général du club. 

Ils ont été très vite victimes de leur succès. " On a créé un cours d'aéroboxe en septembre, sans trop savoir ce que ça allait donner, se rappelle Christian Metahri, le président du Boxing club 1980 de Beauvoisin. Bien sûr, on attirait quatre ou cinq femmes dans nos cours mixtes de boxe anglaise. Mais avec l'aéroboxe, c'est hallucinant. Au bout de deux ou trois entraînements, elles étaient 33 et notre salle était pleine à craquer ! En plus du créneau hebdomadaire du lundi soir, il a donc fallu en créer deux autres, le vendredi et le samedi, pour pouvoir toutes les accueillir. À l'heure actuelle, elles sont une quarantaine réparties sur la semaine. " 

" Les séances sont composées d'exercices inspirés de l'aérobic et de la boxe, poursuit Toufik Faroudji qui anime les entraînements en musique. Le groupe est très hétérogène avec des sportives et des femmes beaucoup plus sédentaires, voire en surpoids. Il faut donc adapter les exercices en fonction de chacune. Ce cours, c'est un espace où elles peuvent s'exprimer librement, sans complexe. "

Cinq euros pour une heure de sport intense

Avec un coût de 5€ par séance, les dirigeants du club veulent ratisser large et être un vecteur de mixité sociale. " Avant j'allais de temps en temps à la salle de sport, témoigne Flavie qui ne passe plus une semaine sans séance d'aéroboxe. Mais il y avait beaucoup de jugement et je ne m'y sentais pas à l'aise. Mes enfants boxent dans le club et, quand j'ai entendu parler du concept, je me suis dit qu'il fallait que j'essaye. Ici, c'est beaucoup plus convivial et l'ambiance est vraiment sympa. Ça nous permet d'avoir un moment pour nous défouler et nous décharger de tout le stress de la semaine. "

De 16 à 61 ans, les participantes affluent de tous les villages voisins. Mais ce qui a amené Hanan, habitante de Beauvoisin, c'est la proximité géographique du club. " Je ne suis pas du tout sportive, reconnaît-elle. Mais la salle se situe à deux minutes de chez moi donc je n'ai aucune excuse. Les entraînements me permettent de travailler mon cardio et de prendre soin de ma santé. Mais surtout, ils m'offrent une heure pour penser à autre chose que les problèmes du quotidien. "

La boxe anglaise attire elle aussi beaucoup de monde (photo : archives Véronique Camplan)

Le succès des séances d'aéroboxe n'a fait qu'accompagner le développement global d'un club qui ne cesse de grandir. " Nous sommes plus axés sur le loisir que sur le haut niveau. Notre objectif c'est de donner des bases à ceux qui veulent apprendre, qu'ils soient petits ou grands, détaille Christian Metahri. En boxe anglaise, on est passé de 94 à 130 licenciés en un an. " Pour pouvoir gérer cet essor, les dirigeants du Boxing club 1980 envisagent désormais d'agrandir l'espace dédié aux entraînements. Avant d'être contraints de pousser les murs ?

Boris Boutet

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité