A la unePolitique

SONDAGE EXCLUSIF Daniel Richard : « Bonne nouvelle, Nîmes devient écologiste ! »

Daniel Richard, candidat soutenu par les écologistes aux municipales de Nîmes des 15 et 22 mars (Photo : Objectif Gard)

C’est la surprise de notre sondage OpinionWay-Objectif Gard. Avec 21% d’intentions de vote au premier tour des Municipales nîmoises, le candidat écologiste, Daniel Richard, se présente comme principal rival du maire sortant, Jean-Paul Fournier. Entretien. 

Objectif Gard : Comment analysez-vous les résultats de notre sondage ? 

Daniel Richard : Bonne nouvelle, Nîmes devient écologiste ! Ce n’était pas évident, même si les résultats aux Européennes de mai étaient plutôt bons. Je suis quand même étonné par le mauvais score d’Yvan Lachaud (président de Nîmes métropole, soutenu par La République en marche et le MoDem, ndlr). Mais je peux féliciter le maire qui a gardé sa prime au sortant. 

Alliances de Gauche : « Elles n’ont pas encore livrés tous leurs effets » 

Ce sondage pointe toutefois une contradiction : vous êtes un illustre inconnu et vous réussissez à vous dresser en opposant au maire de Nîmes. 

Je comprends que vous pointiez ce paradoxe. Votre sondage confirme que les valeurs anciennes, les vieux clivages, sont érodés. Preuve en est : le maire Les Républicains fait un bon score et le Rassemblement national enregistre une mauvaise performance. Aujourd’hui, il y a une volonté de forte de changement pour l’écologie, qui vient notamment des électrices (d'après notre sondage, 29% des électeurs de Daniel Richard seraient des femmes, ndlr). 

Finalement, votre personnalité influe peu sur votre résultat. Que ce soit vous ou n’importe qui, l’écologie est plébiscitée à Nîmes. 

Ça dépend. Oui, de toute façon l’écologie aurait été plébiscitée. Seulement, depuis le début, je m’attelle à un travail de rassemblement avec les partis ou personnalités sensibles à l’écologie. C’est le cas avec la France insoumise qui, dès sa naissance, en a fait une priorité ou les socialistes qui s’y sont mis. Ces alliances ont été communiquées il y a peu de jours et n’ont pas encore livrés tous leurs effets. 

Vous êtes un candidat aisé. Ce qui peut servir pour financer une campagne… Cela a-t-il été déterminant pour convaincre vos partenaires ?

Il faut leur demander.

« Pourquoi ce racisme anti-riche ? »

Un candidat riche peut-il bien défendre les valeurs de Gauche ? Avec vous, c'est le retour de la Gauche caviar... 

Mitterrand n’était-il pas aisé ? Mélenchon ? La plupart des responsables de Gauche le sont ! Mais, dites-moi, pourquoi ce racisme anti-riche ? Parce que je suis aisé, je ne pourrais pas exercer les connaissances que j’ai depuis 30 ans ? Vous êtes dans un vieux monde quand vous posez cette question !

Pardon d’insister, mais vous roulez en 4X4. Ex-PDG de grandes multinationales, vous avez pris souvent l’avion… N’y-a-t-il un paradoxe entre vos pratiques et vos convictions ? 

Ce sont des attaques que je considère comme personnelles. Saviez-vous que la première flotte électrique a été mise en place par les 3 Suisses ! J’ai été un patron et je me suis déplacé, mais comme Yann Arthus-Bertrand, j’ai planté de nombreux arbres. Et puis, je roule en 4X4 hybride parce que je faisais le tour des magasins. Je trouve ces attaques injustes… Est-ce que je suis allé voir si la famille de Vincent Bouget roulait en 4X4 !

Les municipales, c’est aussi la rencontre d’un homme et de ses potentiels administrés. Vous avez un déficit de notoriété. Comment le combler ? 

Vous savez, une fois que vous avez pénétré un réseau, ça se développe très vite. Le fait que je ne sois pas connu laisse des réserves de voix supplémentaires. Venant du monde des ONG (Organisation non-gouvernementale), c’est rare d’avoir un candidat qui se lance sans étiquette. Nous allons intensifier notre travail.

Pas d'union avec Yvan Lachaud

Les résultats de notre sondage dévoilent que seul, vous ne pouvez pas remporter le scrutin. Une alliance est-elle possible avec Yvan Lachaud, candidat et président de Nîmes métropole ? 

Non. Il a géré de façon catastrophique l’Agglo. D’ailleurs, la Cour des comptes ne peut pas publier son rapport puisqu’elle n’a pas eu la réponse d’Yvan Lachaud. S’il était honnête et qu’il ne craignait rien, il rendrait public ce rapport.

Enfin, on connaît vos rapports conflictuels avec les communistes qui réalisent, d’après notre sondage, un score de 7%. Aucune union n’est possible avec eux ? 

Ça dépend d’eux. Il faut qu’ils soient écologistes et qu’ils s’engagent. Moi, avec les pro-nucléaires, j’ai du mal. On me reproche d'être anti-communiste ? C’est faux ! Seulement, je m’associe uniquement avec ceux qui sont de bonne volonté. Aujourd’hui, comme je suis attaqué de toute part, j’attends que ça se calme. La stratégie du PCF est mauvaise. Ils ont fait Nîmes Nouvelle Page en me mettant à l’écart. C’est très autocratique et je ne suis pas le seul à le dire.

Propos recueillis par Coralie Mollaret et Abdel Samari

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

2 réactions sur “SONDAGE EXCLUSIF Daniel Richard : « Bonne nouvelle, Nîmes devient écologiste ! »”

  1. Erreur Monsieur Richard, ce n’est pas « Nîmes qui devient écologiste », c’est « Un certain patron « écologiste » qui devient Nîmois »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité