A la uneActualitésPolitique

ALÈS Les propositions de la liste Alès est à vous pour le cœur de ville

Fabien Gabillon entouré de l'équipe "Alès est à vous". Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Fabien Gabillon entouré de l'équipe "Alès est à vous". Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

La liste sans étiquette "Alès est à vous" conduite par Fabien Gabillon, conseiller municipal d’opposition, a enquêté en centre-ville et propose d’ores et déjà plusieurs mesures.

Sous la pluie, l’équipe "Alès est à vous" réunie autour du médecin alésien Fabien Gabillon s’est retrouvée ce samedi matin sur la place Henri Barbusse pour présenter à la presse l’état des lieux effectué dans le cœur de ville et les mesures qui en découlent. « Ces dernières semaines, nous sommes allés dans les commerces pour faire le point sur la situation. J’ai rarement vu des commerçants aussi remontés contre la décision de construire des zones commerciales en périphérie », assure l’actuel élu d’opposition. « Des mesures positives ont été prises dans le cadre des États généraux du cœur de ville mais ne sont pas suffisantes pour redynamiser le centre », estime-t-il.

Le candidat à la mairie d’Alès et ses colistiers, dont le Gilet jaune Henri Gouny, ont alors travaillé à trouver « des propositions complémentaires pour répondre aux besoins. » Parmi elles, il y a d’abord un premier volet sur l’habitat, qui aujourd’hui « est ancien, inadapté et vétuste ». Pour y remédier, plusieurs idées comme « de nouvelles mesures incitatives pour la rénovation de l’habitat ancien et la requalification des tours des années 60 », « du soutien à la réalisation des projets avec par exemple des conseils techniques d’équipes indépendantes de tout intérêt commercial », « des prêts complémentaires à taux zéro » ou encore « l’offre d’une garantie locative grâce à une assurance pour loyer impayés et dégradations. »

Commerces et sécurité

Côté commerces, Fabien Gabillon est convaincu que l’aménagement d’espaces pour l’installation en cœur de ville de grandes enseignes jouerait « le rôle de locomotive pour les autres commerces environnants », regrettant « l’occasion perdue » de la place des martyrs de la Résistance. Il milite ensuite pour une rénovation des Halles – déjà prévue – mais aussi pour leur ouverture « toute la journée, en continu. » Concernant les locaux vides depuis plus d’un an, il suggère une « taxation fortement majorée afin d’inciter les propriétaires à baisser le prix de location. » Et pour faciliter la venue des Alésiens, « il faut que les navettes gratuites partent des quartiers. » Autre proposition : déclarer un moratoire de cinq ans pour la création de zones commerciales en périphérie.

La sécurité n’a pas été oubliée puisque la liste "Alès est à vous", partant du constat « que le trafic de drogue se développe sur la ville mais qu’on ferme les yeux », souhaite augmenter les moyens et les effectifs de police municipale et déployer des médiateurs pour régler les incivilités. « La vidéosurveillance, c’est bien, mais nous préférons la présence humaine », explique Fabien Gabillon. Toutes ces propositions enrichiront le programme qui est « quasiment élaboré » contrairement à la liste « pas encore complètement constituée, mais on touche au but », indique le médecin alésien. Quant à l’éventualité de rejoindre la liste du "Printemps alésien", Fabien Gabillon est clair : « si ils restent dans cette logique de laisser un politique diriger la liste, qui est au final un mariage PC-PS, nous ne partirons pas avec eux. Et ce n’est pas un problème d’homme. »

Élodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

1 commentaire sur “ALÈS Les propositions de la liste Alès est à vous pour le cœur de ville”

  1. Il est marrant Gabillon, il n’a cessé de vadrouiller dans le milieu politicien . Un coup avec le Modem, un autre avec les cocos, un autre avec Saurel et là sous prétexte qu’on ne lui a pas fait une petite place sur la liste de gauche, il monte sa propre liste avec quelques GJ ( qui sont critiqués par les autres) en traitant les autres de politiciens. C’est d’un ridicule achevé.
    Quant au moratoire sur les constructions de surfaces commerciales supplémentaires en périphérie, roustan et Rivenq l’ont déjà pris après avoir accordé un maximum d’autorisations y compris illégales (Porte Sud) à leurs amis promoteurs. Le mal est fait et il y aura des fermetures supplémentaires en ville et même sur la rocade. Le taux de vacance commerciale sur Alès sera un des plus élevé de France. Les commerçants râlent mais ils ont laissé faire Roustan. Alors? Victimes et complices de leur malheur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité