A la unePolitique

MUNICIPALES À Nîmes, un rugbyman pour muscler le jeu du candidat Bouget

Vincent Bouget, Pierre-Édouard Detrez et Jo Menut (Photo : Coralie Mollaret)

Portée par le communiste Vincent Bouget, la liste Nîmes citoyenne à Gauche a présenté sa nouvelle recrue : l’ex-international de rugby Pierre-Édouard Detrez. 

Après l’ex-député socialiste, Patrice Prat, la semaine dernière, une autre recrue vient muscler le jeu du communiste Vincent Bouget : l’ex-international de rugby, Pierre-Édouard Detrez. « Quand on est international, on le reste à vie ! », précise, sourire en coin, l'intéressé. Avec sa barbe grisonnante et sa chevelure en bataille, le sexagénaire a certes raccroché les crampons mais il n'a pas quitté la pelouse.

Président du Comité départemental de rugby, le sportif s’implique autrement dans l’Ovalie. C'est aussi un relais d’opinion que la liste Nîmes citoyenne à Gauche espère précieux pour défendre sa cause. « Vous savez, je ne suis pas un politicien mais la politique m’a toujours intéressée, prévient Pierre-Édouard Detrez. C’est l’implication dans la cité. Si je peux contribuer à une démarche humaniste, je le ferai volontiers. » 

Une vision commune 

C’est le conseiller municipal et départemental communiste, Christian Bastid, qui est venu chercher le sportif : « Avec Pierre-Édouard, on se connaît depuis longtemps. Mais surtout, nous avons une perception du sport et de la vie qui peuvent se retrouver dans le projet. » Situé à la 9ème place sur la liste, Pierre-Édouard Detrez est voué, en cas de victoire les 15 et 22 mars, à devenir adjoint aux Sports. 

« Quand j’analyse notre société, il y a des choses qui m’interpellent, déclare Pierre-Édouard Detrez. Le sport peut être un outil pour régler certains incivilités avant même de vouloir mettre des caméras à tous les coins de rue ! » Et de préciser dans la foulée : « À Nîmes, près d’un tiers de la population a moins de 30 ans. Le taux d’inactivité de cette tranche d’âge est effarant ! »

Exutoire et inclusion sociale

Le sport comme exutoire et facteur d'inclusion sociale ? C’est le but affiché de la liste. Reste à savoir comment le développer... Vincent Bouget l’assure : « Aujourd’hui, il y a des familles qui n’ont pas les moyens de payer une licence de 200 euros à leurs enfants. » Si le programme ne sera dévoilé que la semaine prochaine, la liste a livré quelques idées comme « la mutualisation d’emplois administratifs » pour soulager les clubs mais aussi la création de « l’Office des sports pour permettre aux jeunes de toucher à différentes activités. »

S’en référant à sa propre expérience, Pierre-Édouard Detrez confie : « Mes parents ne voulaient pas que je fasse du rugby. Quand j’étais petit, j’ai fait plusieurs sports mais pas celui-là… Ce n’est qu’à 21 ans que j’ai fait mon entrée en première division et à 26 ans, je suis devenu international. Si j’avais fais du rugby dès le départ, je me serais peut-être arrêté. » Et il se serait peut-être pas non plus dans cette nouvelle équipe… 

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com  

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité