A la uneActualitésSociété

LUNDI SANTÉ Filieris : le soin sur mesure adapté au territoire

Ici, l'inauguration du centre de santé Filieris à Salindres en avril 2018. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Filieris est organisé en filière autour des centres de santé qui permettent un exercice regroupé et coordonné de la médecine et une prise en charge globale des patients. Mais pas seulement.

Le docteur Aimé Mohr a sauté le pas il y a bien longtemps. " Moi, ça fait 13 ans ! J'ai exercé 16 années en libéral. Le salariat, en médecine général, c'est la même chose qu'en libéral, c'est le même métier ! Dans nos centres de soins nous avons des cabinets. Nous faisons des visites à domicile. Nous avons de l'amplitude horaire quand c'est nécessaire mais c'est surtout le mode de fonctionnement qui change. "

Dans le Gard, Filieris représente neuf centres de santé (plus trois annexes) pour un total de 23 médecins. Mais les chiffres ne s'arrêtent pas là dans le département. Filieris c'est aussi une Maison des aidants, un centre de dépistage des infections sexuellement transmissibles, un centre de vaccination, un service de suite et de réadaptation, trois services de soins infirmiers à domicile soit au total 250 équivalents temps plein dont une trentaine de médecins.

Le monde change, le cadre de vie des médecins aussi

Chose pertinente au XXIe siècle, à l'heure où le monde change et où les médecins veulent une vie de famille plus épanouissante, Filieris propose la solution. Déjà, les médecins ont un équipement mis à disposition par l'employeur. Ensuite, l'employeur gère la paperasse administrative et permet aux patients d'accéder au tiers payant (Sécurité sociale et mutuelles conventionnées) et ainsi de ne pas leur demander d'avancer les frais.

Le docteur Aimé Mohr a sauté le pas depuis bien longtemps et est aujourd'hui un médecin salarié par Filieris (Photo Anthony Maurin).

Autres avantages, les congés payés ! Avec Filieris, sept semaines (dont deux de RTT) mais aussi la possibilité de congés maternité et paternité bien entendu. On peut aussi imaginer parfaitement un temps partiel pour les femmes comme pour les hommes. " On s'organise pour avoir une continuité de soins. Nous travaillons du lundi au vendredi de 8h à 20h. Nous participons aux gardes sur les secteurs, la nuit comme le week-end et les jours fériés. Nous investissons la vie locale et nous sommes majoritaires ", abonde le docteur Mohr.

Avec une convention collective qui fait que leur salaire est identique à celui d'un libéral, les médecins employés par Filieris font en moyenne entre 25 et 30 actes médicaux par jour. Si un médecin en fait plus, il gagnera plus mais le but du jeu n'est pas la course au salaire. De même, chaque médecin a droit à huit jours de formation et huit autres jours par an destinés à la santé publique, pris en charge par Filieris.

Trop en avance sur son temps ?

" Nos centres de soin existent depuis 125 ans, ils étaient réservés aux familles minières mais ils étaient déjà comme ça ! Ils étaient très en avance sur leur temps. Il y a encore quelques années, ces centres n'étaient à la mode mais, aujourd'hui, le contexte leur est favorable et correspond aux attentes des jeunes médecins. "

Période d'élection oblige, les collectivités peuvent d'ores et déjà s'investir plus encore dans la santé de leur territoire en appelant Filieris si elles s'aperçoivent qu'un manque se fait ressentir par la population. Sans parler d'hégémonie, loin de là, Filieris étudie toutes les questions, toujours en lien et en cohésion avec les professionnels de santé locaux. " S'il y a vraiment un besoin et que tout le monde est d'accord, nous venons. Ce fut le cas à Salindres il y a deux ans. Au début le médecin n'était même pas à temps plein, bientôt, ils seront trois à 100 %. Les attentes étaient réelles, nous bâtissons des projets de santé avant de bâtir des murs ", ajoute le docteur Mohr.

Filieris et ses médecins comme le docteur Mohrs recherchent de nouveaux collègues (Photo Anthony Maurin).

Une bonne entente avec leurs collègues libéraux est acquise. L'ARS est demandeuse de Maison de santé pluri-professionnelle multi-sites. Idem pour les communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS). Une MSP multi-sites va voir le jour à Bessèges ou Saint-Ambroix où les professionnels partageront les mêmes structures. Les CPTS sont des projets plus larges et à visée "populationnelle". On parle de bassin de vie. Une demande est en cours de traitement mais d'ici la fin de l'année un CPTS dans le Nord du Gard verra le jour.

Filieris embauche

L'implication sanitaire de Filieris est réelle et visible mais la société fait aussi dans le social avec, comme à La Grand-Combe, où les équipes travaillent avec les centres médicaux sociaux car la paupérisation est forte et, afin de réduire les inégalités sociales de santé, cette orchestration est la meilleure solution.

Filieris recrute et les internes sont les bienvenus car les médecins peuvent tous être maîtres de stage. L'ensemble des centres de soins peut les accueillir. " Nous sommes obligés d'augmenter nos effectifs car les libéraux partent à la retraite et ne sont pas remplacés. Les médecins jeunes et moins jeunes sont recherchés. Actuellement il en faudrait quatre ou cinq à temps plein ! ", conclut le docteur Aimé Mohr. Filieris cherche également des aides-soignants et des infirmiers (le tout au féminin est aussi valable !).

Quatre événements à venir durant lesquels Filieris sera présent : Congrès Isnar à Saint-Étienne les 20 et 21 février ; les 9e Journées nationales de la fédération française et Pôles de santé à Bordeaux les 13 et 14 mars ; 14e congrès de médecine générale en France du 19 au 21 mars et pour finir le mois de mars, Filieris sera présent à la faculté de médecine de Montpellier pour la journée d'installation le 31.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité