A la uneSociété

GARD La Route des fréros : une marche de 770 km pour les pupilles des sapeurs-pompiers

Les deux sapeurs-pompiers gardois, Nicolas Curien et Anthony Cabouret, partiront du Puy-en-Velay pour une marche de 770 km le long du Chemin de Saint-Jacques de Compostelle. (Photo : Stéphanie Marin / Objectif Gard)

Sans être timides, Nicolas Curien, 35 ans et Anthony Cabouret, 34 ans, ne souhaitent pas s'étendre sur leur personnalité. Parler d'eux, cela ne les intéresse pas, ils préfèrent se concentrer sur leur projet et ne sont pas avares de bons mots pour le présenter.

Un projet intitulé La Route des fréros que les deux sapeurs-pompiers - l'un à la caserne de Saint-Génies-de-Malgoirès, le second à Sommières - préparent depuis huit mois, motivés par leur volonté de fédérer les pompiers et de récupérer un maximum de dons au profit de l'association Œuvre des pupilles pour les orphelins des sapeurs-pompiers de France (ODP).

Un parcours aux allures de montagnes russes

Pour parvenir à ce double but, les deux frères d'armes gardois vont chausser leurs chaussures de randonnée et parcourir quelque 770 kilomètres le long du très célèbre chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, depuis le Puy-en-Velay (Haute-Loire) jusqu'à Saint-Jean-Pied-de-Port (Pyrénées-Atlantiques). Une balade, non, un périple sur un parcours qui se donne, pour partie, des allures de montagnes russes, d'une durée de 35 jours à compter du 5 avril 2020.

S'il ne s'agit pas d'un exploit sportif, Nicolas et Anthony devront tout de même tenir la cadence des 5 à 6 km/h pour attendre leur objectif des 25 kilomètres parcourus en moyenne par jour et arriver ainsi à bon port. "C'est une démarche bénévole. Nous avons posé des vacances. Nous n'aurons pas un jour de plus", commente Anthony.

"Cette aventure se veut être riche en rencontres, en partage"

Le 5 avril le binôme quittera la capitale européenne des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, le Puy-en -Velay, pour traverser huit départements : la Haute-Loire, la Lozère, l'Aveyron, le Lot, le Tarn-et-Garonne, le Gers, les Landes et les Pyrénées-Atlantiques. Chaque soir, ils poseront leur sac-à-dos dans une caserne. "Cette aventure se veut être riche en rencontres, en partage, lancent d'une seule et même voix les deux amis. Dans une société qui devient de plus en plus individualiste, nous pensons qu'il est important d'échanger, entre nous, sur nos diverses expériences de pompiers. Et puis bien sûr, nous parlerons de l'ODP."

Récolter un maximum de dons tout au long de leur périple

L'association Œuvre des pupilles pour les orphelins des sapeurs-pompiers de France, créée en 1926, vient en aide aux orphelins des pompiers dont un parent est décédé en service commandé ou hors service. Ils sont 1 600 en France dont une cinquantaine dans le Gard. "L'association intervient dans plusieurs domaines (soutien psychologique, financement des études, du permis de conduire, etc., et accompagne les pupilles jusqu'à leur entrée dans la vie active", explique Nicolas.

Une action solidaire dans laquelle les deux pompiers gardois veulent s'inscrire pleinement en tentant de récolter tout au long de leur périple un maximum de dons, comptant sur la générosité de partenaires privés, des amicales des sapeurs-pompiers gardois et celles des 29 casernes qu'ils visiteront, ainsi que de toutes les personnes dont ils croiseront le chemin sur le Saint-Jacques-de-Compostelle.

Stéphanie Marin 

Suivez les aventures de Nicolas et d'Anthony sur leur page Facebook en cliquant ici

Etiquette

1 commentaire sur “GARD La Route des fréros : une marche de 770 km pour les pupilles des sapeurs-pompiers”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité