Actualité générale.Culture

GARD Sapritch en tournée : « La musique n’est qu’un prétexte pour réunir les gens »

Sapritch est en tournée dans le Gard, avec trois de ses One Man Conf’ déjà cultes : « T’as vu c’que t’écoutes ?! », « Populaire » et » Yo ! ». (Photo : Stéphanie Marin / Objectif Gard)

Après Saint-Quentin-la-Poterie et Sommières, Sapritch passera par Redessan ce vendredi soir, puis Castillon-du-Gard et Vallabrix ce samedi 22 février. Vous ne connaissez pas cet artiste touche-à-tout ? Objectif Gard vous le présente.  

La rencontre s'est faite à Sommières, mercredi en fin d'après-midi, juste après qu'Alan Saprich alias Sapritch, a bouclé ses balances. Deux heures plus tard, il jouait sur la scène de l'espace Lawrence-Durell, son spectacle intitulé "Yo !". Bien plus qu'un spectacle, c'est un One man Conf', le troisième après "T'as vu c'que tu écoutes" et "Populaire" avec lesquels le trentenaire s'amusait, avec humour et finesse, à transmettre sa vision de l'évolution du monde musical des années 30 à nos jours, à décortiquer les mécaniques des tubes "à la française".

Les ados de l'Espace jeunes des Francas du Gard sont montés sur scène mercredi dernier. (Photo : Stéphanie Marin : Objectif Gard)

Avec ce troisième One man Conf', "Yo !", il s'attaque au rap. Un univers qu'il connaît bien puisqu'il a tourné avec plusieurs groupes de rap du milieu des années 2000 jusqu'à 2013. Alors Sapritch raconte le rap, son histoire mais pas comme dans un cours à l'école ou dans un conservatoire de musique. Il y ajoute beaucoup d'humour.  "Je ne le fais pas exprès. Je ne peux pas rester sérieux trop longtemps, ça m'emmerde", confie l'artiste. Mais surtout, Sapritch donne du rythme à la leçon d'histoire avec des démonstrations bluffantes.

"Le fond de tout ce que je fais, c'est l'appel à la curiosité"

Et pourtant, ado, Sapritch détestait le rap. "Rien n'a fait que j'ai détesté le rap. Je détestais le rap et c'était comme ça, se souvient-il. Ce sont des circonstances de rencontres, de vie, qui m'ont fait aimer cette musique." Une évolution, une expérience de vie qu'il raconte dans son spectacle "parce que le fond de tout ce que je fais, c'est l'appel à la curiosité. Je pense que le rap est une musique qui, comme le rock avant, a subi beaucoup de préjugés par méconnaissance. Il faut savoir être curieux, s'ouvrir pour ne plus avoir peur."

"La parole se libère..."

Finalement qu'il s'agisse de la chanson française ou du rap américain, Sapritch le concède, l'objectif de ses spectacles, "c'est de réunir les gens autour de quelque chose parce qu'il y a trop de tensions, trop d'incompréhensions, trop de peur. Je pense qu'avec la musique et particulièrement avec ce spectacle "Yo!", la parole se libère, même entre les différentes générations. La musique n'est qu'un prétexte pour réunir les gens."

D'autres adolescents se sont essayés à l'exercice de l'interview radio avec Sapritch, aux côtés de l'équipe de Radio Sommières. (Photo : Stéphanie Marin / Objectif Gard)

Organisée par Paloma, la tournée de Sapritch s'accompagne d'ateliers d'écriture, de chorale, ou d'expositions, selon le territoire où il se produit. À Sommières, des adolescents de l'Espace jeunes des Francas du Gard - centre d'animations de la Communauté de communes du Pays de Sommières - ont appris, accompagnés d'un intervenant, David Bonner, à écrire un texte de rap trois jours durant, ce qui représente huit heures de travail. Puis Cloé, Maëlinh, Nina, Juliette, Marie-Line, Paul, Marius, Lucas, Isaac, Noam et Xavier, leur bout de papier à la main, ont relevé le défi de monter sur scène, pour présenter leur titre, en première partie de Sapritch.

Stéphanie Marin

Sapritch présentera : « T’as vu c’que t’écoutes ?! », ce vendredi 21 février à 20h45 à à la salle des fêtes Numa-Gleizes à Redessan / « Populaire », ce samedi 22 février à 11h à la Maison des associations à Castillon-du-Gard / « Yo ! » à la salle polyvalente de Vallabrix. Toujours ce samedi 22 février, il animera un atelier choral à Saint-Quentin-la-Poterie. Plus de renseignements en cliquant ici.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité