Actualités

TAVEL Claude Philip candidat à sa propre succession

Claude Philip est maire de Tavel depuis 2014 et se présente comme tête de liste de "Avec vous pour Tavel" aux élections municipales. (Marie Meunier / Objectif Gard)

C'est avec en tête "un bilan largement positif avec 3 millions d'investissement sur la commune et un peu plus de 500 000 € de subventions" que le maire sortant, Claude Philip, se place dans la course aux municipales. Même s'il le reconnaît, il n'a pas connu un premier mandat facile entre déchirements au sein de sa majorité et polémiques autour du PLU (Plan local d'urbanisme).

À presque 58 ans, Claude Philip candidate à sa propre succession comme tête de liste de "Avec vous pour Tavel". Une équipe de 20 colistiers renouvelée de moitié "représentative de la population avec des personnes du milieu associatif, deux vignerons/viticulteurs, des enseignants, des retraités, des professions indépendantes...", détaille l'édile. Une équipe sans étiquette, reflet d'un homme jamais encarté, mais qui ne déborde pas sur les extrêmes. Et surtout qui est "ancrée dans le territoire".

"Il nous reste beaucoup de choses à faire", entame le candidat. À commencer par la mise aux normes d'accessibilité des bâtiments publics : piscine, mairie, gymnase... Il veut aussi venir à bout d'un gros morceau qui a créé bien des polémiques : le PLU. "Le projet de déplacement du stade a été abandonné", clame-t-il, avant de poursuivre : "Actuellement, il faut revoir le PRDD (Plan régional de développement durable) qui n'est plus valable suite au retrait d'une zone constructible. Va falloir revoter après, on aura des réunions publiques, reprise du zonage et enquête publique. Après arrêt du conseil municipal et approbation du conseil municipal", liste Claude Philip en précisant que les documents sont bien avancés. "Par contre si une nouvelle équipe décide de repartir à 0, là ça prendra 4-5 ans", glisse-t-il.

Quant au stade, il compte remettre aux normes les vestiaires et les sanitaires actuels et repousser la voirie pour que les enfants n'aient plus à traverser la route pour y accéder. Le maire sortant dit vouloir faire "un urbanisme maîtrisé" reliant notamment le centre-ville et la zone est. Il prévoit aussi la construction de 15 logements sociaux d'ici 10 ans dont 10 se trouveront au sein d'une maison partagée, qui serait située vers le stade.

Autre point capital dans la ville du vin : garder de bons liens avec les vignerons. "Dans le cadre de la loi ALUR, on a obligation de préserver les terres agricoles", soutient Claude Philip. Il compte continuer à rénover le bâtiment où le syndicat viticole de l'appellation Tavel est installé. Avec le Département, il souhaite entamer le projet de sécurisation et de traversée du village en 2020 avec des créations de trottoirs offrant une sécurité optimale aux abords des écoles et cassant la vitesse en réduisant la largeur de la voirie. Il énonce deux projets qu'il soutient, lancés en lien avec l'Agglomération du Gard rhodanien : faire une nouvelle crèche et créer un espace pour adolescents dans l'ancienne poste animé par un éducateur.

Marie Meunier

Claude Philip organise deux réunions publiques le 28 février et le 12 mars, à 18 h 30, à la salle des fêtes.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité