A la uneActualitésRCNG NîmesSports Gard

RCN Les Nîmois ont tenu une heure face à Narbonne

Image d'illustration (archives Corentin Corger)

Après une belle première heure de jeu où ils ont résisté aux Narbonnais, les Nîmois ont craqué en fin de rencontre et s'inclinent logiquement contre le second du championnat (19-45). 

Ils avaient à cœur de montrer une belle image du rugby nîmois pour ce match de gala télévisé sur la Chaîne L'Équipe. Mais l'implacable réalisme narbonnais a eu raison de la fougue des joueurs nîmois. Après une première pénalité de Vilaret pour ouvrir le score (3-0, 3e), la défense gardoise cède une première fois. Metge réalise un petit numéro plein axe et, après un passage au sol, un beau mouvement collectif s'enclenche permettant à Fekitoa de marquer en bout de ligne (3-7, 7e).

Narbonne enchaîne les temps forts et inscrit deux nouveaux essais pour s'envoler avant même la fin de la première demi-heure (3-21, 26e). On croit le match plié et le RCN bien parti pour prendre une valise, mais c'est sans compter sur la révolte des locaux, en supériorité numérique pour les dix dernières minutes de la première période. Sur une touche à 5m de l'en-but audois, les Nîmois se font contrer mais Sparano est le plus prompt et jaillit pour réduire l'écart (8-21, 31e). Les Gardois finissent fort et, juste avant la pause, Nierat s'arrache pour marquer en coin après une grosse séquence nîmoise au près. (13-21, 38e).

Nîmes revient à 6 points puis s'écroule

À la faveur de deux nouvelles pénalités de Vilaret, le RCN n'est plus qu'à six points de Narbonne. À l'entame des vingt dernières minutes, le match est complètement relancé. Mais les Audois ne sont pas les seconds du championnat par hasard. Sur une subtile passe au pied de Defrance, Fekitoa s'offre un doublé (19-31, 60e). Dans la foulée, l'arbitre oublie un passage à vide narbonnais et permet aux visiteurs de doucher définitivement les espoirs de retour nîmois (19-38, 63e). En fin de partie, le RCN est même sanctionné d'un essai de pénalité, assurant à Narbonne le point de bonus offensif (19-45). Sans démériter, Nîmes s'incline lourdement à domicile et tentera de retrouver le chemin du succès à Nice, dans quinze jours.

Boris Boutet

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité