A la uneActualitésSports GardUSAM

USAM Du rab de Danois, Nîmes n’en fait qu’une bouchée

Prandi et les Nîmois ont dû attendre la deuxième période pour faire craquer Holstebro (Photo USAM)

L'USAM a parfaitement géré cette double confrontation en s'imposant de nouveau face aux Danois d'Holstebro sur le score de 33-28. Avec ce deuxième succès en phase de poules, Nîmes a clairement ses chances pour disputer les quarts de finale de la Coupe EHF. 

Ce n'est jamais facile d'affronter deux fois la même équipe à une semaine d'intervalle d'autant plus quand on a gagné le premier match. Un constat qui s'est confirmé pour les Nîmois qui ont dû attendre la deuxième période pour faire la différence. Un duel tendu notamment en première période où les arbitres ont eu leur responsabilité en enchaînant les exclusions. Les prémices avaient lieu dès les premières minutes où les officiels portugais étaient pointilleux avec les entraîneurs.

Une entame serrée avec des Danois libérés, le temps que l'arrière garde nîmoise se mette en place avec le retour de Salou, impatient de repartir au combat avec son compère Dupuy. Du physique et moins de technique avec des imprécisions de chaque côté entraînant un score stérile (8-8, 17e). Sans doute émoussés par ce neuvième match en 29 jours, les locaux manquaient de lucidité en attaque.

Muselé par la défense danoise, Sanad devait se contenter de briller sur penalty. Franck Maurice prenait un temps mort et en profitait pour faire entrer Rebichon et Gallego. Offensivement, ses joueurs étaient en panne et restaient bloqués à huit unités au compteur d'affichage pendant... huit minutes ! Tobie relançait enfin la machine face à un adversaire pas plus inspiré.

Les Nîmois à quatre

Tobie a porté Nîmes vers la victoire en inscrivant huit buts (Photo USAM)

Les Gardois repartaient de plus belle avec notamment des doublés de Dupuy et surtout Nyateu qui prenait les choses en main au bon moment comme savent le faire les grands joueurs (12-10, 26e). L'axe scandinave se découvrait. Mais c'est alors que les arbitres portugais faisaient à nouveau parler d'eux dans cette fin de premier acte. Successivement, Tobie, Rebichon pour contestation et même Nyateu, plus victime que fautif sur ce coup, étaient exclus.

En triple infériorité numérique, les Nîmois rentraient néanmoins en tête à la pause (15-14). La force de l'USAM encore plus cette saison c'est cette capacité à se remettre dans le match emmenée par des talents comme Prandi et Nyateu (19-18, 37e). Les visiteurs tenaient brièvement une dernière fois le score avant que les locaux n'imposaient enfin leur emprise sur le match.

Prandi, prend les devants

Prandi faisait du Prandi et nettoyait la lucarne de Frandsen d'un tir surpuissant en prenant un élan depuis la lune. Les Noirs, maillot porté en Coupe EHF, assuraient le show et inscrivaient un 5-1 à Holstebro qui ne s'en remettait pas (26-22, 45e). Le temps mort danois ne stoppait pas l'hémorragie et poussé par le public, la Green team finissait à plein régime pour une victoire 33-28. Avec ce deuxième succès consécutif en Coupe EHF, l'USAM pointe seule à la deuxième place de ce groupe B avec cinq points et se replace dans la course pour se hisser en quart de finale. Le rêve continue !

Corentin Corger

Coupe EHF. 4e journée. USAM - TTH Holstebro 33-28. Gymnase du Parnasse (mi-temps : 15-14). Arbitres : MM. Cacador et Nicolau (Portugal). Avertissements à Nîmes : Dupuy (6e), Salou (13e). Avertissements à Holstebro : Enderleit (10e). Deux minutes à Nîmes : Tobie (26e), Rebichon (26e), Nyateu (28e), Salou (50e). Deux minutes à Holstebro :  Porup (6e,15e, 28e), Morup (47e). Disqualification à Holstebro : Porup (28e). 

USAM : Desbonnet, Baznik; Gallego (0/1), Rebichon (2/2), Salou (2/3), Nyateu (4/5), Dupuy (3/3), Guigou (1/3), Tesio, Padolus, Tobie (8/10), Acquevillo (0/2), Nieto (1/1), Elsayed, Prandi (7/12), Sanad (5/5). Entraîneur : Franck Maurice. 

Holstebro : Gade, Frandsen; Kofoed (1/5), Mikkelsen (2/2), Morup, Lindholt (1/2), Bramming (7/9), Bay, Enderleit (4/11), Kildelund (2/3), Meklenborg (7/10), Porup (1/3), Balling Christensen (3/4), Sorensen. Entraîneur : Claus Uhrenholt. 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité