A la unePolitique

MUNICIPALES À Nîmes, des candidats victimes eux aussi du Coronavirus ?

Jean-Luc Flémal/BELPRESS/MAXPPP - COVID-19 | COVID-19 04/03/2020 (MaxPPP TagID: maxnewsfrfour412959.jpg) [Photo via MaxPPP]
Rassurez-vous, les candidats aux Municipales n’ont pas été pris de quinte de toux (même si certaines de leurs idées font tousser). Simplement, des politiques en pleine campagne aimeraient que la municipalité s'implique davantage pour endiguer l’épidémie. Un mal auquel l'Agence régionale de santé n'est peut-être pas préparée... 

Une épidémie de grippe en pleine campagne des Municipales, voilà qui donne du grain à moudre à nos candidats. C'est Daniel Richard qui, ce lundi, a ouvert les hostilités. Présentant ses propositions sur la sécurité, le candidat écologiste a sévèrement taclé le maire de Nîmes pour « son manque d’information », liée au Covid 19.

Quelques jours plus tard, soit ce jeudi matin, c'est la spécialiste santé du candidat David Tebib, Virginie Griotto, qui s'empare du sujet. Présentée comme pharmacienne sur la liste Nîmes ensemble, celle-ci ne s'en prend pas frontalement à Jean-Paul Fournier. La colistière émet plusieurs propositions, dont « le rôle majeur que doit jouer le service communal de santé et d’hygiène dans la résolution de cette crise. » Une crise qui visiblement, n'inquiète pas que les électeurs nîmois...

Personnes âgées, les plus vulnérables

Avec environ 300 cas en France (*), dont un couple de 70 et 69 ans originaire de Boisset-et-Gaujac dans le Gard, la France est devenue un foyer de l’épidémie en Europe. Sous la houlette de l’État, le stade 2 du plan d’action contre le virus a été déclenché. L'objectif : limiter la propagation du Covid 19 sur le territoire. Alors si la municipalité ne le crie pas sur tous les toits, des actions ont été entreprises notamment en direction des plus vulnérables : les personnes âgées.

« Nous avons envoyé une lettre à toutes les familles des personnes hébergées dans nos résidences autonomies », indique l’adjointe en charge de l’action sociale, Chantal Barbusse. En stade 2, des restrictions de visite ou de sortie peuvent être appliquées. C’est le cas à Nîmes où « nous avons supprimé une sortie à la ferme des Camélias à Alès ainsi que les interventions des enfants dans les résidences autonomies. Idem pour les services esthétiques dispensés par les élèves du lycée Mistral à nos seniors. » Face au Covid 19, un brushing peut bien attendre...

La colistière de David Tebib soumet aussi à la mairie « d’appeler les personnes fragiles afin de les sensibiliser sur les gestes de prévention. On pourrait aussi faire des visites à domicile avec les informations des fichiers du plan canicule. » Un point de vue que ne partage pas Chantal Barbusse : « Les personnes âgées connaissent déjà les gestes de prévention (se laver les mains, ne pas serrer la main ou éternuer dans son coude…). Et ce n’est pas le moment de se rendre chez elles pour leur transmettre des microbes ! »

Et les écoles ?

Et les écoles nîmoises, alors ? Ici aussi, la liste de David Tebib avance « le renforcement des mesures d’hygiènes dans les crèches et les écoles. » Une idée qui fait tousser l'infirmière de métier et adjointe déléguée à l'Enseignement, Véronique Gardeur-Bancel : « Il faut arrêter de faire peur aux gens ! La Ville suit à la lettre les consignes de l’Éducation nationale et de l’Agence régionale de santé (**). Nous veillons à ce qu’il y ait tout le temps du savon pour que les enfants puissent se laver les mains afin de limiter les risques de propagation du virus. »

Dans cette psychose, Véronique Gardeur-Bancel se veut rassurante : « Les enfants sont peu touchés par ce virus. Le Covid 19 comme la grippe n’est pas grave dans 80% des cas, sauf si l’on est vulnérable, souffrant par exemple d’une insuffisance rénale ou de diabète. Comme il se transmet par les muqueuses, il faut bien se laver les mains que l'on a tendance à mettre à la bouche. Pour rappel, chaque année, la grippe fait 60 000 morts en Europe. »

Serrage de coudes 

Enfin, Virginie Griotto propose « la mise en place d'une cellule d’information téléphonique pour répondre aux interrogations des citoyens. Ça fera un premier tri et ça désencombrera les lignes du SDIS (Service départemental d’incendie et de secours). » Joint par nos soins, les pompiers du Gard assurent ne pas être submergés d’appels et en profitent pour rappeler au directeur de l’hôpital de Nîmes, qu’en cas de besoin, ils sont à sa disposition. À défaut d'éternuer dans leurs coudes, certains préfèrent se les serrer. 

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com 

* Dont quinze sont dans un état grave et hospitalisés. 

** Selon le syndicat Unsa, le CHSCT académique doit se réunir ce vendredi. 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité