A la uneActualités

NÎMES Le réseau Tango va passer en service « dimanches et jours fériés » à partir du mardi 24 mars 2020

Ce matin, la direction de Transdev Nîmes, ses équipes et le président de Nîmes Métropole se sont rencontrés pour faire le point sur la situation sur le réseau Tango. Photo Objectif Gard

Après les premiers cas avérés positifs au coronavirus et face à une fréquentation en chute libre, le réseau Tango a décidé de modifier son organisation à partir de ce mardi 24 mars 2020.

C'est en service "dimanches et jours fériés" amélioré que le réseau Tango de Nîmes va passer selon nos informations à partir de demain. Ludovic Martin, directeur de Transdev Nîmes nous le confirme : "Il y aura une fréquence d'un bus toutes les heures environ sur l'ensemble du réseau sauf sur le T2 qui transporte les personnels soignants vers le CHU de Nîmes. Il passera toutes les 30 minutes."

La décision a été prise ce lundi matin où une réunion s'est déroulée en tout début de matinée. Yvan Lachaud, était d'ailleurs présent. Le président de Nîmes Métropole en a profité pour rencontrer une partie du personnel et se veut rassurant : "J'ai discuté longuement avec eux et la direction. J'ai trouvé le personnel calme, volontaire et conscient de la nécessité d'assurer une service minimum. Le dialogue social est positif et je veux remercier l'ensemble du personnel mobilisé."

Un personnel mobilisé mais fortement réduit. Ils sont 26 chauffeurs recensés cette semaine alors qu'habituellement, 180 exercent leur activité. "C'est supérieur aux autres réseaux où l'on constate un personnel de 10% mobilisé. Nous souhaitons assurer cette continuité de service mais nous adaptons notre offre en fonction de la fréquentation qui est extrêmement faible à l'heure actuelle" explique Ludovic Martin.

Après les cas avérés positifs au coronavirus, des chauffeurs sont inquiets et c'est bien légitime. "Toutes les mesures de sécurité sont prises, des nettoyages réguliers des bus sont organisés et nous avons mis en place une organisation de transport qui évite tout contact entre les usagers et les chauffeurs. Nous ne voulons surexposer personne."

Pour le moment, Transdev fait donc face à cette crise du mieux possible. En attendant les nouvelles directives de l'État et l'avancée de la propagation du virus dans le département et la ville de Nîmes. "Rien n'est figé, nous sommes en capacité de modifier notre organisation à tout moment en fonction des risques."

Plus d'infos en image sur l'organisation des lignes :

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité