A la uneActualitésFaits Divers

ROQUEMAURE À 21 ans, Chloé sauve son voisin de son appartement en feu

Chloé Angué (DR)
Chloé Angué a sauvé son voisin de son appartement en flammes. Sans son secours, il aurait pu être asphyxié ou pire... (DR)

C'est une belle histoire qui se finit bien qu'a relayé le journal La Provence. Celle de Chloé Angué, 21 ans, et habitant Roquemaure depuis décembre. Elle s'est installée au premier étage d'une calme résidence située au 5 rue du 8-mai 1945, en centre-ville. Mais cette sérénité a été troublée ce mercredi 13 mai, vers 18h15.

"J'ai senti une odeur de brûlé. J'ai regardé par la fenêtre, de la fumée s'échappait d'un appartement en rez-de-chaussée. J'ai pris mon téléphone et je suis descendue", se remémore Chloé Angué. La jeune femme passe par l'intérieur de la résidence et tombe sur une petite porte en bois. Alors, elle toque : "J'ai entendu un monsieur me criait "À l'aide". J'ai ouvert la porte, il y avait une fumée épaisse, vraiment compacte. Je ne voyais pas la disposition de l'appartement ni la personne qui était à l'intérieur."

Chloé demande alors à l'homme s'il est debout et essaye de le guider pour le faire venir jusqu'à la porte. Au bout de quelques secondes, une flamme un peu plus haute éclaire l'appartement et permet à la jeune voisine de distinguer un déambulateur et des jambes : son voisin s'appelle Francis, il est âgé de 70 ans et éprouve beaucoup de mal à se déplacer seul. Il est pile en face de Chloé mais presque tout au fond de l'appartement. La jeune femme entre et s'avance jusqu'à lui. "Je le soutenais, j'essayais d'avancer son déambulateur jusqu'au bout de l'appartement, il avait beaucoup de mal à marcher, il avait besoin d'être stimulé", poursuit Chloé.

En tant qu'ancienne gendarme, Chloé a gardé de bons réflexes

Au bout d'une minute trente, Francis est sorti d'affaire. Lui et Chloé attendent les pompiers dans le hall de l'immeuble sous le regard interrogateur des voisins. Ils ont finalement été tous les deux pris en charge et acheminés vers l'hôpital d'Avignon. Dans le véhicule de secours, Francis glisse à sa sauveuse : "C'est de ma faute si tu es là". Ce à quoi elle a répondu : "Pas du tout; c'est moi qui ai décidé de vous secourir, c'est normal."

Oui, pour Chloé, son geste n'a rien d'héroïque, elle n'a fait que son devoir. En tant qu'ancienne gendarme adjoint, elle a gardé de bons réflexes. "On arrive toujours en second sur les lieux après les pompiers, on apprend à sécuriser le sinistre. Pour moi, c'est normal ce que j'ai fait, gendarme ou pas. Mais ce que j'ai appris restera toujours." Pas un instant, elle ne s'est posé la question du danger, si il y avait un risque de fuite de gaz... Elle n'a appris qu'après qu'il s'agissait d'un incendie de literie. "C'est vrai que le soir quand j'ai réalisé, je me suis dit que j'y ai été sans réfléchir mais dans le bon sens. Je suis vraiment heureuse qu'il aille bien. Si je n'y étais pas allée, il aurait pu être intoxiqué..."

Chloé n'est restée que deux heures à l'hôpital, ses prises de sang ne présentant rien d'alarmant. Francis n'a pas été envoyé dans le même service qu'elle, impossible pour la jeune femme de le voir avant de partir. Elle aimerait beaucoup avoir de ses nouvelles : elle a laissé un courrier dans sa boîte aux lettres jeudi mais, elle n'a pas encore été relevée. L'appartement est maintenant inhabitable, alors elle voudrait s'assurer que son voisin a bien été relogé.

Contacté, le maire de Roquemaure André Heughe nous a affirmé que Francis se trouve toujours au Centre hospitalier d'Avignon. Pour la suite, "on va lui trouver un logement, le CCAS (Centre communal d'action sociale) va s'en occuper, ce ne sera pas un gros souci." 

Marie Meunier (avec Th.A)

Publicité
Publicité
Publicité

Articles similaires

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité