A la uneFaits Divers

BAGNOLS/CÈZE Violences urbaines après la libération d’un homme mis en examen pour complicité d’assassinat

Des jeunes ont voulu en découvre avec un homme mis en examen et placé hier sous contrôle judiciaire dans le dossier criminel de Pouzilhac.

(Photo d'illustration : Anthony Maurin)

La nuit a été très chaude au quartier populaire des Escanaux à Bagnols-sur-Cèze après des incidents qui ont débuté vers 20 h mercredi soir. Des voitures ont été brûlées, ainsi que des poubelles.

"Près de cinquante jeunes voulaient en découdre avec une famille du quartier et plus particulièrement avec un jeune mis en examen à Nîmes hier pour complicité d'assassinat et placé sous contrôle judiciaire. Un jeune qui était rentré chez lui et qui habite près du domicile de la famille de la victime", souligne un témoin privilégié.

Les violences urbaines d'hier soir auraient donc un rapport avec le dossier de l'exécution de Pouzilhac survenu le 21 avril dernier. Cette semaine les gendarmes de la section de recherches de Nîmes ont arrêté un homme qui a avoué l'assassinat et avoir calciné le corps de la victime. Cet individu a avoué les faits, il a été écroué.

Un autre homme originaire de Bagnols-sur-Cèze, où vivait également la victime, a été mis en examen mercredi après midi pour complicité d'assassinat et placé sous contrôle juduciaire. C'est lui qui était visé hier soir par la colère des jeunes qui ont essayé de casser la porte de l'appartement de cet individu revenu chez lui après 48h de garde à vue.

Des incidents qui ont duré une bonne partie de la nuit, des renforts de police ont été nécessaires pour ramener le calme et exfiltrer la famille cible de la vindicte. Vers 2h du matin la situation était redevenue normale. Il n'y a pas eu de blessé et aucune interpellation.

En images :

Photo DR

 

Photo DR
Photo DR

 

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité