ActualitésCulture

UZÈS Voyage dans l’espace et dans le temps à travers deux expositions à la médiathèque

Joël Alessandra expose ses dessins à la médiathèque tirés de sa dernière BD "Les Voyages d'Ibn Battûta" sortie le 26 juin. (Marie Meunier / Objectif Gard)

"La culture se déconfine en Uzège", entame Fabrice Verdier, 1er adjoint à la Ville d'Uzès. Ce mercredi soir, il a assisté au vernissage de deux expositions à la médiathèque. Deux invitations au voyage, chacune à leur manière. 

Au rez-de-chaussée, on retrouve les dessins à l'aquarelle et au crayon de Joël Alessandra, tirés de sa dernière bande dessinée "Les voyages d'Ibn Battûta", sortie le 26 juin (aux éditions Aire libre). Dans son ouvrage, il raconte l'histoire de Ibn Battûta, qui à 21 ans, est parti en pèlerinage à la Mecque sauf qu'il "est rentré 29 ans plus tard", à Fez, en 1354. Durant toutes ces années, il a parcouru 120 000 km à travers 43 pays : "C'est le premier touriste historique, il se promène avec la volonté de visiter les lieux saints", raconte Joël Alessandra. Même très pratiquant, cela n'a pas empêché cet homme de côtoyer assidûment les femmes.

Véritable globe-trotteur du XIVe, Ibn Battûta est parti de son Tanger natal pour sillonner le monde en passant par Jérusalem, Le Caire, le Kenya, l'Inde, les Maldives, Sumatra, la Chine, le Mali... Pour retranscrire au mieux les aventures de ce personnage historique, Joël Alessandra s'est basé sur le livre de Lotfi Akalay "Ibn Battûla, prince des voyageurs", qui s'est lui même inspiré des écrits du scribe du sultan. Et pour ses dessins, l'auteur s'est replongé dans ses carnets de voyage constitués depuis des années aux quatre coins du monde.

Cette exposition aménagée par zones géographiques est une invitation au voyage. Les plus curieux pourront même acheter la BD dans les librairies d'Uzès. Ce vernissage était aussi l'occasion de marquer la 19e rencontre de la bande dessinée et de l'illustration qui ont lieu les 4 et 5 juillet dans la ville.

Un travail sur la mouvance des frontières dans le temps

Autre salle, autre ambiance. Il faut monter les marches jusqu'à la chapelle pour admirer le travail de Jimmy Richer, jeune artiste montpelliérain, diplômé de l'école supérieure des Beaux arts de Montpellier contemporain. Il avait été choisi pour passer un mois en résidence artistique à Uzès en mars. Son séjour a été écourté de moitié à cause du confinement. Un peu frustrant pour l'artiste qui n'a pas pu aller au bout de son projet portant sur l'univers de la cartographie.

Le travail de Jimmy Richer en résidence artistique à Uzès est restitué à la chapelle de la médiathèque jusqu'au 25 juillet. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Néanmoins, les visiteurs pourront découvrir son étude pour "ni plat ni sphère" : "Chaque cartographie est un mensonge dans sa manière de représenter le monde. Les frontières évoluent au gré des catastrophes naturelles, des évolutions de géologie ou de la montée des eaux...", explique l'artiste. Avec ses encres aquarellables, il dessine sur toile mais aussi sur les murs de la chapelles. Les frontières ne s'arrêtent pas au cadre...

Il a aussi travaillé en reproduisant les lignes verticales et horizontales des vitraux. Lignes qui se retrouvent sur le carrelage : "Sur un projet en résidence, j'aime faire en sorte que le lieu participe à l'exposition", atteste Jimmy Richer. On voit des paysages où on devine les effets du temps : quelques vestiges recouverts en partie de lave évoquant le drame de Pompéi ou un temple Inca recouvert par la végétation... Pas d'affirmations, seulement des projections que chacun peut interpréter dans le temps et dans l'espace de son petit voyage intérieur.

Marie Meunier

Exposition Joël Alessandra "Les voyages d'Ibn Battûta", à la médiathèque d'Uzès. Visible du 1er au 30 juillet. 

Études pour "ni plat ni sphère", restitution de la résidence d'artiste de Jimmy Richer, à la chapelle de la médiathèque. Visible du 1er au 25 juillet. 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité