A la uneActualitésSociété

NÎMES Petite déception pour grande braderie

N'hésitez pas à vous rendre en centre-ville, les commerçants ont besoin de vous !

C'est parti pour la grande braderie des commerçants (Photo Anthony Maurin).

Cette année, après un essai sur deux jours l'an passé, la Mairie organise la grande braderie des commerçants sur trois jours. Une occasion d'allier consommation et balade en ville.

La période estivale est habituellement propice au déstockage avec la période des soldes. Chaque année aussi, une grande journée est organisée par la Ville qui permet aux commerçants du centre-ville, de déballer leur marchandise devant leur échoppe.

La Police bloque la rue Général Perrier (Photo Anthony Maurin).

Elle est bien loin la belle braderie du mercredi... Sur un jour et avec son fervent public qui était là et qui se levait tôt pour décrocher les bonnes affaires. Aujourd'hui et pour encore deux jours, le consommateur lambda est prié de se rendre en ville pour exercer son vice.

Commerçants heureux ? Passants surpris ?

Pour un vieux de la vieille de la rue des Marchands, " C'est très bien d'avoir la braderie sur trois jours, ça ne peut que nous aider mais je crains que les clients ne viennent tout simplement pas. Ont-ils de l'argent ? Vont-ils acheter, consommer comme d'habitude alors que leur emploi est certainement menacé et qu'ils viennent de connaître une crise sanitaire ? Honnêtement cette année je ne m'attends à rien mais j'espère être agréablement surpris comme les bistrotiers ont pu l'être par exemple. "

Marie-Jo, Nîmoise, se promenant rue de l'Aspic affirme " ne pas aimer ce genre d'événement et ne pas y participer. Je suis venue dessus par hasard ". Elle relève malgré cela que peu de monde est en ville à l'heure où elle s'y promène.

Une braderie sans stand... Ou presque (Photo Anthony Maurin).

" Je suis contente mais j'espère que les gens viendront en nombre parce que j'ai de très bonnes affaires... Depuis le confinement la pile de stock n'a pas beaucoup diminué. Les clients réguliers viennent mais ils achètent moins. Ils regardent, ils se baladent, je pense qu'ils sortent mais qu'ils ne consomment plus de manière compulsive, Internet est là pour ça. Les temps changent et la Covid-19 accélère les choses " note Sandra, une autre commerçante.

Du côté de Jean-Louis, qui travaille pour l'enseigne Vendôme, rue Général Perrier, " Rien n'a vraiment changé avec cette nouvelle configuration ", en effet cet habitué des braderies de Nîmes explique " qu'il est juste plus difficile de gérer le magasin en intérieur et extérieur sur trois jours. Pour l'organisation des salariés c'est aussi un problème. "

Port du masque obligatoire

Le peu de clientèle ne l'étonne pas vraiment cette année au vu des circonstances sanitaires et de la date à laquelle a été programmée cet événement (trop tard après les soldes)... De même, Jean-Louis dit être " Déçu de ne pas voir les camelots qui animent les rues et attirent de nombreuses personnes dans les rues."  Cela lui rend donc la tâche plus difficile car " on ne voit que les Nîmois, habitués et d'un certain âge." Le vendeur  observe aussi une population " méfiante et très prudente à cause de la COVID, ce qui ne m'aide pas à écouler mes stocks ". Rappelons que le port du masque est obligatoire à l'intérieur des magasins et qu'on recommandation de le porter en extérieur dans les rues étroites.

Non loin des Halles et de la cathédrale, les habitudes sont présentes mais les passants sont plus rares qu'à l'accoutumée (Photo Anthony Maurin).

Rappel. Malgré les dispositions prises par la Ville pour garantir le respect des mesures barrières, l'affluence dans l'hyper centre lors des Jeudis de Nîmes impose des mesures nouvelles : le Préfet du Gard a décidé, après consultation du Maire de Nîmes, de rendre le port du masque obligatoire jeudi 30 juillet de 18h à minuit, pour les personnes de 11 ans et plus se déplaçant dans le périmètre de l'Ecusson - les boulevards qui le cernent (Gambetta, Courbet, Libération, Arènes, V. Hugo) ne sont pas concernés par la mesure. Infraction passible d’une contravention de 135 euros.Côté habitants de la ville, très peu de gens repartent avec des sacs, tous ne s'arrêtent seulement que quelques instants devants les stands.

Des organisateurs satisfaits?

Pour Daniel Kohen, secrétaire associé des commerçants de l'association Coeur de Nîmes, et qui gravite autour de l'organisation de l'événement, "Ce nouveau format étalé sur trois jours est une conséquence des différents événements annulés. Nous avons voulu organiser cette grande braderie sur trois jours pour en faire un événement phare de cet été. C'est également à la demande des commerçants que cette édition sera plus longue que les précédentes. Pour certains, leur stock n'a presque pas baissé et il est impératif pour eux de l'écouler ".

Vendôme et Jean-Louis vous attendent (Photo Anthony Maurin).

Et le commerçant volontaire de poursuivre, " La majorité des commerçants ont joué le jeu. Ceux qui n'ont pas sorti leur stand n'y sont pas parvenus à cause du sous effectif qui ne leur permettait pas d'assurer la vente de leurs produits durant ces trois jours." Au niveau de l'animation d'ambiance, c'est un animateur de Chérie FM qui déambule dans les ruelles et tente de faire gagner 1 000 euros de fédébons pour faire travailler les locaux.

Quentin Reinhard

Cette année encore, le stationnement sera gratuit en surface durant toute la braderie jusqu'à samedi 19h. Pour assurer le bon déroulement de l'événement, la rue du Général Perrier et la rue des flottes seront également fermées à la circulation jusqu’au boulevard Amiral Courbet, de 9h à 14h le jeudi 30, vendredi 31 juillet et samedi 1er août. Rendez-vous en ville de 10h à 19h demain et samedi.

(Un peu de monde rue Général Perrier mais nous sommes loin des grandes braderies d'antan Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité