A la unePolitique

CAVEIRAC Le maire Jean-Luc Chailan : « Nos premières pistes pour désengorger la Vaunage »

Ancien gendarme et policier municipal, Jean-Luc Chailhan est devenu en juin le nouveau maire de Caveirac (Photo Coralie Mollaret)

Aux affaires depuis peu, le nouveau maire et ses services ne chôment pas. En lien avec l’Agglo et le Département, la commune devrait démarrer en décembre des travaux pour fluidifier la circulation sur la RD 40. Une réunion publique est prévue le 11 septembre. 

Inconnu de la scène politique, vous avez remporté les élections municipales. Comment expliquez-vous ce succès ? 

Bon, d’abord je suis de Caveirac. Même si je n’étais pas élu, nous sommes un petit village, nous nous connaissons tous. J'habite ici depuis les années 80. Je suis entrée dans la police municipale après ma carrière de gendarme. J’ai toujours trouvé la Vaunage attractive de part sa beauté vallonnée, ses petits villages peu éloignés les uns des autres. Quant aux élections municipales, je tiens à souligner que mes deux concurrentes (Élisabeth Crès et Catherine Rocco, ndlr) n’ont pas démérité : je n’ai gagné que d’une voix ! 

« Je n’ai jamais vu quelqu’un trouver des millions d’euros dans la garrigue» 

Vous avez quand même fait la différence… 

C’est peut-être ma logique et ma simplicité. Vous savez, il faut toujours rester simple. Il faut aller là où les besoins se font sentir. Je n’ai rien contre les grands projets, c’est très bien. Seulement, j’ai jamais vu quelqu’un trouver des millions d’euro dans la garrigues...

Comment s’est déroulée votre prise de fonction ? 

Entre l’élection du maire, l'attribution des délégations, le vote du budget… Nous avons organisé cinq conseils municipaux. On peut remercier nos 47 agents, très mobilisés. Ce mois-ci, nous allons mettre en place quatre ou cinq commissions extra-municipales ainsi qu’un conseil municipal des jeunes. Si nous voulons que nos actions perdurent, nous devons intéresser les gens à la vie communale. Nos habitants doivent renouer avec la vie du village. 

Votre manière d'exercer la politique est assez participative... 

Moi, je ne fais pas de la politique. Si vous voulez, je fais de la politique de proximité. Seulement le sens du mot politique a connu tellement de dérives de représentation que je n'aime pas tellement le reprendre.

25 000 véhicules par jour traversent Caveirac

Quels sont vos premiers projets lancés ? 

Un aménagement routier d'environ 1,5 M€, de l’entrée du village jusqu’à La Poste. Il servira à fluidifier la circulation sur la RD 40 reliant Nîmes à Calvisson. Ça fait partie de nos premières pistes avec Nîmes métropole pour désengorger la Vaunage. Car connaissez-vous aujourd’hui un seul village dans le Gard traversé par 25 000 véhicules par jour ? La première tranche doit démarrer le 14 septembre pour être terminée en décembre. C’est le fruit d'une convention tripartite entre la commune, Nîmes métropole et le conseil départemental. Nous allons créer une voie dédiée aux bus, utilisable par les vélos, en plus de celle dédiée aux voitures. Il y a la place, la route fait 20 mètres de large ! Une réunion publique est prévue vendredi 11 septembre à 18h30. 

Qu’en est-il de la deuxième tranche ? 

C’est moins de mon ressort puisque ça concerne les autres communes… Mais nous devrions reprendre les travaux de Caveirac direction Langlade. Là-aussi pour faciliter la circulation des transports en commun. Un grand site de stationnement sera aussi mis à disposition, permettant d’emprunter différents modes de transports. 

L’engorgement routier de la Vaunage est aussi dû aux fréquences insuffisantes des bus. Elles n'incitent pas vraiment vos administrés à abandonner leur voiture… 

On y travaille. Nous avons déjà eu des réunions à l’Agglo. Alors oui, ça coûte de l’argent. Peut-être que l’on augmentera pas les fréquences de suite, mais le fait de préparer ces aménagements rendent les choses faisables. Aujourd’hui, il y a une réelle prise de conscience. 

Que pensez-vous du Tram'train dans la Vaunage. Un projet cher à votre collègue et maire de Domessargues, Bernard Clément. 

Il y a des projets sur le long terme… Ça en fait partie. 

Avez-vous d’autres projets sur votre commune ? 

Oh oui ! Mais je ne vais pas tout vous livrer d’un coup… Il faudra revenir me voir. Rapidement, je peux vous parler de notre travail avec l’Office national des forêts et la DDTM pour lutter contre la propagation des feux de forêt. Concernant la lutte contre les inondations, nous travaillons avec l’EPTB Vistre Vidourle pour nettoyer tous nos cours d’eau. Ici, nous avons sept vallons où l’eau se jette dans le même cours d’eau. Enfin, nous travaillons à la création d’une première ferme photovoltaïque qui pourrait démarrer en octobre. 

« L’Agglo va fixer son cap » 

Un mot plus spécifique sur l’Agglo. Vous êtes vice-président délégué à l’Eau. Quels sont vos projets ? 

Nous avons une réunion la semaine prochaine sur le sujet. 

Le 9 septembre se déroule également le séminaire de rentrée des maires. Qu’en attendez-vous ? 

C’est l’occasion pour tous de se connaître, de s’écouter. Je pense qu’il va y avoir des directives. L’Agglo va fixer son cap autour de différents projets pour les années à venir. 

En septembre, ce sont aussi les élections sénatoriales. Qu’attendez-vous de vos futurs sénateurs ? 

De nous représenter. Le Gard a des atouts terribles entre les Cévennes et la mer. Je pense que si on veut se faire connaître, il faut que les représentants portent ces sujets. On a de forts enjeux de développement. Les élus doivent regarder ce qu’ils peuvent nous amener. Je pense qu'il nous faudrait aussi plus d’autonomie pour réaliser nos projets, ça faciliterait les choses et raccourcirait les délais de réalisations, parfois très longs. 

Propos recueillis par Coralie Mollaret 

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité