Actualités

PAYS D’UZÈS L’Ombrière a-t-elle coûté plus cher que prévu ?

Vue d'artiste de l'Ombrière (Cabinet DE-SO / DR)

Il ne lâche pas le dossier : Jacques Bizet, installé à Saint-Quentin-la-Poterie, s’oppose depuis des années au projet de centre culturel de la Communauté de communes du Pays d’Uzès (CCPU), la fameuse Ombrière.

Plus précisément, il dénonce sur ce dossier un manque de transparence du volet financier. Dans un communiqué de presse, Jacques Bizet affirme que l’Ombrière va coûter plus cher que prévu. « Le budget prévisionnel était de 5,8 millions d’euros hors taxes », rappelle-t-il, avant d’affirmer que « le coût final sera de 8 millions d’euros hors taxes. » Jacques Bizet demande donc « quelles sont les explications de cet écart de 2,2 MM€ soit près de 40% ? »

Contactée, la CCPU explique par la voix de son directeur général des services Christophe Vieu que le montant de 5,8 millions d’euros évoqué par Jacques Bizet vient « de la délibération passée en conseil communautaire où était affiché le coût des travaux hors taxes en tant que tel, c’est ce qui est demandé par les financeurs. » Les financeurs, comme le Département, la Région et l’État, qui ont subventionné ce projet à hauteur de 3,2 millions d’euros en tout.

Or, à cette somme de 5,8 millions d’euros, « il faut rajouter les honoraires, la maîtrise d’oeuvre et la TVA », affirme Christophe Vieu. « Il n’y a pas d’envolée du budget de l’Ombrière, on peut même se féliciter d’avoir tenu le budget », rajoute-t-il, tout en rappelant que l’intercommunalité à financé l’Ombrière sans emprunt.

Quant au coût du fonctionnement de l’équipement, que Jacques Bizet voit « abusivement sous-estimés » par l’ancien président de la CCPU Jean-Luc Chapon, la CCPU affirme que le président à l’époque « n’évoquait que le volet fonctionnement du bâtiment, en renvoyant au choix des élus pour la programmation. »

Et Christophe Rieu rappelle que l’Ombrière sera « un équipement multifonctions, avec par exemple quatre salons par an et des locations. Ces rentrées d’argent seront consacrées à l’activité culturelle, ce n’est pas le puits sans fond culturel évoqué par M. Bizet. »

En attendant, les travaux de l’Ombrière ont repris et devraient s’achever d’ici quinze jours.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité