A la uneActualitésSociété

FERIA DE NÎMES La télévision espagnole débarque pour retransmettre trois corridas

Jose Maria Manzanares ne sera pas là, Daniel Luque le remplacera.

Nimeño II sur le parvis des arènes (Photo Archives Anthony Maurin).

Comme ce fut le cas à Arles, Plaza de Toros, site Internet de qualité car c'est la chaîne espagnole Toros qui en est à la baguette, va retransmettre trois corridas de la feria de Nîmes.

Les 4 000 places mises à la vente pour assister aux spectacles taurins dans les arènes de cette feria un peu spéciale sont-elles suffisantes ou y en a-t-il trop ? La question se pose mais, en tout cas, les aficionados qui voudront rester au calme avec peut-être quelques amis autour d'une table pourront voir leur souhait devenir réalité.

Évidemment, le fait de voir une corrida pour de vrai, sur des gradins et avec les sonorités, les odeurs, la sensation du soleil ou de la pluie sur la peau c'est autre chose que de la regarder sur un fade écran. Mais, ce même écran a lui aussi de bons côtés avec les ralentis multipliés, les commentaires professionnels et une autre temporalité dans la gestion de la course.

À Nîmes, les corridas de vendredi, samedi et de dimanche après-midi seront accessibles pour moins de quatre euros par mois. Oui, moins de quatre euros pour trois corridas et plus encore. Une place dans l'amphithéâtre romain coûte entre 18 et 108 euros, le calcul se pose.

Les paseos débuteront à 17h30 pour chaque corrida. La course de vendredi verra défiler les toros de Victoriano del Rio qui seront opposés à Enrique Ponce, Curro Díaz et Emilio de Justo.

Celle du samedi opposera les pupilles de Garcigrande à Daniel Luque et à Juan Leal. Cette même corrida verra le novillero méconnu Marcos prendre l'alternative. José María Manzanares ne pourra pas tenir sa place. Victime d’une aggravation d’une ancienne lésion au niveau du dos, le torero d’Alicante devra se soumettre en urgence à une nouvelle opération ce samedi à l’hôpital San Juan de Dios, à León, renonçant ainsi à tous ses engagements.

Manzanares, qui avait toréé sous infiltrations à Mérida, demeurait dans un état préoccupant, ressentant de nombreuses douleurs vertébrales. C’est Daniel Luque, récent triomphateur de la corrida de Miura de Sanlúcar de Barrameda, qui le remplacera. Une belle récompense pour le matador originaire de Gerena, qui avait coupé deux oreilles lors de la dernière Feria des Vendanges. Il officiera comme parrain d’alternative de Marcos, lui qui avait été sacré matador de toros à Nîmes des mains d’El Juli en 2007.

À ce jour, Daniel Luque figure au 7e rang de l’Escalafón des matadors de toros, juste devant Manzanares. Il totalise 9 oreilles coupées en 3 corridas toréées

Enfin, le mano a mano de clôture sera intéressant si les cieux le permettent. Les toros de Jandilla départageront le Biterrois Sébastien Castella et Miguel Ángel Perera.

Pour s'abonner à la télé, c'est par ici mais ça n'empêche pas de prendre des billets pour assister, en vrai, à ces corridas ! Vous pouvez acheter vos places, des vraies places, ici.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité