A la uneFaits Divers

VIDÉOS Gard : trois braquages résolus par les gendarmes

Des arrestations et perquisitions ont eu lieu au quartier du Chemin bas d'Avignon de Nîmes et à Beaucaire.

100 000 euros découverts mercredi lors de l'arrestation d'un braqueur présumé.

La Section de recherches de Nîmes est parvenue aux prix d'investigations longues et minutieuses à identifier une équipe "à tiroir" de malfaiteurs. 3 hommes sont en détention provisoire ce soir.

Des interpellations sont survenues mercredi matin au quartier du Chemin Bas d'Avignon à Nîmes et dans un quartier de Beaucaire. Ce vendredi soir, trois hommes, âgés d'une vingtaine d'années, ont été mis en examen et écroués pour "vol à main armée" et "association de malfaiteurs". Un quatrième est placé sous le statut de témoin assisté.

Lors de la perquisition d'un appartement au Chemin Bas d'Avignon, les enquêteurs ont retrouvé 100 000 euros en petites coupures. Les trois principaux protagonistes sont mis en examen pour avoir participé à deux braquages et à une tentative sur un bureau de La Poste à Nîmes.

Un fourgon à Rodilhan, un commerce à Bouillargues et la Poste à Nîmes

Le premier fait débute le 26 novembre dernier, un fourgon transportant du matériel hi-fi et des téléphones est braqué en pleine rue par des malfaiteurs armés et aux visages dissimulés. 70 000 euros de préjudice ont été déclarés, notamment en bijoux. Des hommes qui avaient préparé et repéré cette attaque, comme ils le feront à chaque fois qu'ils opéreront.

La voiture d'un jeune tué au Chemin Bas utilisée par les braqueurs

Le second épisode de violence se déroule à Bouillargues où le responsable du commerce Géant Frais est séquestré le 20 avril 2020. La recette de 15 000 euros est subtilisée. Cette équipe très organisée avait suivi le gérant pendant plusieurs jours. Ils pensaient que le commerçant avait de nombreux fonds chez lui... La victime sera libérée au bout de quelques minutes, sans que les voleurs ne puissent trouver d'autres trésors. Lors de cette opération, la voiture du jeune Anis, exécuté deux mois plus tard en juin 2020 pleine rue au Chemin Bas d'Avignon, est repérée. Elle a servi à conduire les mis en cause, sans que l'on ne sache si la future victime d'un règlement de compte était le conducteur de sa voiture ce jour-là.

La responsable de La Poste prise de panique hurle et fait fuir les braqueurs

Une équipe qui va rester silencieuse plusieurs mois avant de faire à nouveau parler d'elle à la poste du quartier Beausoleil à Nîmes le 14 août dernier. Des hommes munis de cagoule et de lacrymogènes veulent la caisse." Ils ne parviendront pas à la récupérer car la responsable prise de panique hurlait de peur. Une attitude qui va faire fuir les malfaiteurs", ajoute le colonel Bertrand Michel.

Réactions en vidéos du procureur de la république Eric Maurel et le colonel Bertrand Michel :

Boris De la Cruz

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité