ActualitésPolitique

BAGNOLS/CÈZE Ça se précise pour la rénovation urbaine des Escanaux

La tour G2 de Bagnols va être détruite dans le cadre de la rénovation urbaine (Thierry Allard / Objectif Gard)

Une série de délibérations concernant la rénovation urbaine a été votée lors du conseil municipal de Bagnols mardi soir, donnant le véritable coup d’envoi des transformations qui vont toucher notamment le quartier des Escanaux.

« C’est l’aboutissement d’un processus long », estimera le maire, Jean-Yves Chapelet, à l’issue des votes des trois délibérations ayant trait à la rénovation urbaine. Long, car on en parle depuis décembre 2014 et l’identification par l’Agence nationale de la rénovation urbaine (ANRU) du quartier des Escanaux comme quartier d’intérêt régional.

Depuis, un protocole de préfiguration et de nombreuses études ont été menées, et des projets débutent ou vont débuter. Parmi ceux déjà en cours, on peut citer l’aménagement de la place Léon-Jouhaux, à côté de l’école Jules-Ferry, pour lequel la mairie a demandé lors du conseil municipal une subvention de 120 000 euros à la Région. Le reste du plan de financement des travaux, qui vont coûter 1,46 million d’euros, est de 621 000 euros de dotation politique de la ville, 304 000 euros de fonds européens et 420 000 euros d’autofinancement de la commune. La demande de subvention sera adoptée avec 8 abstentions.

La tour G2 condamnée

Par ailleurs, ce conseil municipal a vu également la convention pluriannuelle de renouvellement urbain du quartier des Escanaux pour la période 2020-2024 présentée. On y retrouve notamment la démolition de 143 logements sociaux dans le quartier, à savoir 88 logements de la tour G2, 40 de la résidence Mayre Nord et 15 dans la démolition partielle de la résidence de Carcaixent. Parallèlement, la convention prévoit la reconstruction de 143 logements sociaux, mais cette fois à l’échelle de l’Agglo, dans le cadre du Programme local de l’habitat.

Elle contient également une série d’aménagements, comme la place Léon-Jouhaux donc, la connexion avec le centre-ville de la Pyramide à la place Pierre-Boulot, et la requalification de la zone Mayre Nord, avec sa connexion avec le future Pôle d’échanges multimodal. « Il s’agit du début des opérations de rénovation urbaine sur notre territoire, qui doivent nous amener jusqu’à 2024 voire au-delà », commentera le maire. La convention sera votée avec six abstentions.

Enfin, et c’est en ligne directe avec la délibération précédente, le conseil municipal a signé l’arrêt de mort de la tour G2 et du 4 & 6 rue de Carcaixent. L’opposant Thierry Vincent (Alliance citoyenne) regrettera « un manque de concertation » sur le dossier. Ce à quoi le maire répondra que « la concertation a eu lieu, il y a eu de nombreuses présentations, un conseil municipal dédié, la diffusion d’une plaquette. Nous avons eu des retours et nous en avons tenu compte. » Quant au groupe Rassemblons Bagnols, il affirmera, par la voix d’Alain Pommier, qu’il adhérait « à la démolition de cette tour où des personnes vivent dans des conditions indécentes. » L’autorisation de démolition par Habitat du Gard sera votée à l’unanimité.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Et aussi :

Les hommages. Le conseil municipal a rendu hommage au professeur Samuel Paty, assassiné vendredi dernier à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) en début de séance, et, en fin de séance, à l’ancien maire de Saint-Nazaire et conseiller général, Jean Vidal, décédé quant à lui début septembre.

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité