Actualités

BAGNOLS/CÈZE Covid-19 : au centre hospitalier « la situation reste tendue »

Le directeur du centre hospitalier de Bagnols, Jean-Philippe Sajus (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Comme chaque semaine, le directeur du centre hospitalier de Bagnols/Cèze, Jean-Philippe Sajus, a fait le point sur la 2e vague de la pandémie. Pas de rebond ce week-end contrairement aux trois précédentes semaines mais une "situation qui reste tendue". 

Ce lundi après-midi, 27 patients covid étaient hospitalisés à l'établissement bagnolais dans les secteurs haute densité virale (21) et basse densité virale (6). Encore la semaine dernière, la capacité de 40 lits était quasiment à saturation. De même, sur les six lits de réanimation, deux étaient occupés contre cinq la semaine dernière.

Même s'ils sont plus bas par rapport à Nîmes ou Alès, les taux d'occupation restent tout de même très hauts à Bagnols. "On ne va pas tirer de plan sur la comète, la partie hospitalière reste bien saturée", affirme le directeur du centre hospitalier. À savoir que 5-6 patients sont décédés en réanimation covid durant cette seconde vague.

Un taux d'incidence de 114,3 pour 100 000 habitants dans le Gard rhodanien

Selon Jean-Philippe Sajus, il faut se montrer prudent et attendre début décembre pour avoir la confirmation de cette tendance à la baisse. Cette situation encore compliquée s'explique aussi par une durée moyenne d'hospitalisation chez les patients covid en réanimation qui excède bien souvent 7-8 jours. "Le système de rotation est plus faible et les nouvelles entrées de patients mettent de la tension", poursuit le directeur.

Ce qu'on peut noter, c'est que dans le Gard rhodanien, le taux d'incidence est en baisse avec 114,3 pour 100 000 habitants (nombre de personnes contaminées en une semaine). Le taux de positivité reste quand même élevé atteignant 16,7 % (taux de positivité des prélèvements virologiques). Il dépassait 20% il y a quinze jours.

Environ 50% des résidents des 7 sources positifs au virus

Aux 7 sources, 41 résidents sont encore positifs au covid-19, soit environ 50% d'entre eux. Pas d'évolution par rapport à la semaine dernière donc. La majorité des contaminations a lieu dans les deux secteurs Ehpad. Trois résidents en secteur long séjour ont aussi été testés positifs. Une nouvelle série de tests sera effectuée bientôt pour savoir si certains sont guéris ou s'il y a des cas supplémentaires.

"Les équipes médicales se veulent rassurantes. On n'est pas sur une situation tendue comme au printemps. C'est plutôt bien maîtrisé", tempère le directeur du centre hospitalier. En effet, les 7 sources avaient déploré plusieurs décès en l'espace de huit jours lors de la première vague. Et cela a marqué durement les professionnels.

D'ailleurs, du personnel a été réinjecté dans le secteur médico-social : des étudiants de l'IFSI (Institut de formation en soins infirmiers) ont été pris comme aides-soignants, des auxiliaires de vie ont été recrutés... Moins de contaminations surviennent au niveau des équipes "qui font un travail formidable", rappelle le directeur.

Marie Meunier

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité