A la uneActualitésEconomiePolitique

ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine

Pour la dernière salve de 2020, Objectif Gard vous propose un cocktail d’indiscrétions politiques étonnant et détonnant. Bonne dégustation et surtout, bonnes fêtes !

On fait le bilan calmement en s'remémorant chaque instant. Comme le répétait les Nèg' Marrons il y a 20 ans, l'heure est au bilan avant la trêve des confiseurs. Quelle année 2020 ! Qui aurait pu imaginer aux douze coups de minuit le 31 décembre dernier que l'on vivrait une telle galère. Le coronavirus a tout balayé sur son passage y compris une partie du personnel politique. À Nîmes, les municipales découpées en deux tours espacés de plusieurs semaines ont eu la peau d'Yvan Lachaud, l'ex-président de Nîmes métropole. Il était déjà mal barré mais cette épidémie est venue accentuer son désir d'une campagne hors norme où les coups bas et les associations ubuesques ont fini par lui jouer un mauvais tour. On pourrait citer aussi Yoann Gillet, le candidat du Rassemblement national qui a été totalement absent des débats durant la campagne. Volontairement ou pas pour favoriser le maire. Gilbert Collard le patron des frontistes gardois n'est pas loin de le penser. Plus récemment, c'est Alexandre Pissas qui a fait son deuil de la présidence d'Habitat du Gard. Quelques semaines auparavant, il avait été humilié aux Sénatoriales, le Parti socialiste ayant pour habitude d'éliminer les candidats locaux qui cherchent un peu trop les histoires. Au rang des personnalités qui se sont ridiculisées, on pourrait citer la Droite départementale dans son ensemble avec la vraie-fausse présentation d'un candidat pour la présidence de l'exécutif. Au rang des succès 2020, comment ne pas tirer notre chapeau à Jean-Paul Fournier, qui est rentré dans l'histoire de Nîmes avec un quatrième mandat consécutif. Le patron de la cité des Antonin a adoubé dans la foulée Franck Proust à l'Agglo et Julien Plantier comme premier adjoint. Ce dernier est d'ailleurs devenu dans l'esprit de beaucoup son successeur naturel désormais, mais aussi l'homme a abattre des prochaines années. Soulignons la victoire de la sénatrice Vivette Lopez qui a réussi l'exploit de mettre les hommes d'accord et celles de Laurent Burgoa et Denis Bouad qui siègent désormais au Palais du Luxembourg. Le premier passe son temps, comme un enfant à Disneyland, à nous raconter sa vie parisienne sur les réseaux sociaux. Le second semble s'y emmerder profondément. Ce qui lui laisse tout le loisir de chercher les embrouilles dans la majorité au Département pour rappeler à qui veut l'entendre (ou pas) qu'en 2021, faudra compter sur lui. Enfin, un mot aussi pour souligner la belle victoire dès le premier tour du tandem Roustan-Rivenq en Cévennes. Comme un prince en son pays, Max a préparé sa succession d'une main de maître. À Bagnols, Pont-Saint-Esprit, Grau-du-Roi ou encore Vauvert, les maires sortants sont réélus. Ils ont déjoué tous les pronostics d'une victoire des amis des Le Pen. Eux, à part à Beaucaire avec Julien Sanchez, ils ont du souci à se faire. Comme beaucoup de Gardois, ils ont subi la crise de plein fouet. Mais ils ne s'avouent pas vaincus. L'année prochaine les urnes devront parler deux fois, pour les Régionales et les Départementales. Et ils en sont persuadés, ils vont retrouver des couleurs. Pas sûr quand on voit à quel point les électeurs se sont détournés du scrutin. La crise des gilets jaunes et la crise sanitaire ont laissé des traces dans l'opinion. Entre l'accélération des violences et les mesures restrictives, le pays est en plein doute. Et le discours populiste n'imprime plus autant. Peut-être le seul lot de consolation de cette année si singulière...

Wesh Courdil. Il s'est fait un kif comme disent les jeunes. Participer à un clip de rap, voici un rêve d'enfant réalisé par le nouvel adjoint au maire de Nîmes, François Courdil. L'été dernier, en vacances en Corse, le Nîmois a pris quelques heures au milieu de ses vacances pour tourner dans le clip de Barange. Un artiste émergent de la scène française, originaire de Montpellier qui propose une musique pop et urbaine. Dans ce titre "T'es Mort", le chanteur a donc mis à contribution toute sa tribu qui répète inlassablement un gimmick imparable, qui reste bien dans la tête. Dont François Courdil son cousin. On peut toutefois s'étonner que ce dernier, toujours prompt à partager sur les réseaux sociaux ses moindres déplacements ou actualité, ait oublié de faire la promotion de cette vidéo qui a déjà été vue par plus de 100 000 internautes...

Voici donc ce fameux clip où apparait François Courdil (que l'on a un peu détourné pour votre plus grand plaisir) :

Le vrai clip est à découvrir ICI

La famille Perrigot s'agrandit de jour en jour. Non franchement, on est désolé mais on ne sait plus quoi faire. Cela fait deux dimanches que l'on fait les comptes et on n'y arrive toujours pas. Vous n'allez pas le croire, on a encore trouvé d'autres membres de la famille Perrigot au Département. C'est plus de l'humour c'est du Guinness Book ! Alors, on refait les comptes une nouvelle fois. On a Françoise, sa fille Stéphanie, son gendre, et donc son frère. Son neveu et la compagne du neveu. Il semble y avoir aussi l'ex-femme du frère et la mère du gendre. On espère toutefois qu'ils sont tous compétents. À défaut de quoi on pourrait assimiler ça à du népotisme. Avant de vous embrouiller, on se propose à présent d'imprimer vite, pour les fêtes, le jeu des sept familles. Un joli cadeau de Noël à mettre sous le sapin de tous les Gardois !

Proust et ses équipes ont "bandé" Laurent. Oui ce n'est pas une très belle expression mais elle a le mérite d'être représentative de l'état d'esprit de Laurent Boissier en charge de la délégation Sport à Nîmes métropole. Ce dernier a appris il y a quelques jours que son budget allait être amputé d'un montant considérable en 2021. Sur les 2,2 millions d'euros annuel, il ne lui reste que des miettes si l'on retire les 1,1 millions d'euros pour l'entretien de la piscine olympique Nemausa. Et les 200 000 euros pour le transport des élèves de l'Agglo vers ce site. Sur les 900 000 euros restants, faudra faire avec 400 000 euros seulement. Comment dans ces conditions soutenir le sport gardois ? "Il est en grand danger clairement. J'ai demandé un rendez-vous à Franck Proust pour trouver une solution en urgence. Pas question d'accepter cela." Laurent Boissier est novice en politique mais il est à deux doigt d'imiter l'ancien ministre Jean-Pierre Chevènement : « Un ministre, ça ferme sa gueule ou ça démissionne ». Alors stop ou encore ?

Vincent Taisseire étoffe son cabinet... Le nouveau directeur de cabinet de la présidente du Département, Françoise Laurent-Perrigot a communiqué en fin de semaine sur l'organisation de ses équipes. Confirmant nos informations des précédentes semaines, la direction générale est désormais assurée de façon collégiale par les quatre directeurs généraux adjoints (DGA). Pour sa garde rapprochée d'un point de vue politique, il a fait appel d'abord à un recrutement extérieur avec Édouard Portal. Mais aussi à une collaboratrice interne, Catherine Boissier, jusque-là en charge de la comptabilité au service communication du cabinet. Sans oublier quatre assistantes de direction dédiées à la présidente et au cabinet. Maintenant que tout ce petit monde est en place, Vincent Taisseire va pouvoir rentrer dans le vif du sujet. Il était temps.

... et change de stratégie ! Pas question pour le nouveau directeur de cabinet de Laurent-Perrigot de partir au combat. Il est plus attaché au sport collectif. Après les fêtes, la présidente fera donc d'abord le tour des institutions. Des rencontres avec le préfet du Gard, les présidents des chambres consulaires et des EPCI sont déjà à l'agenda. Suivront les maires des grandes villes. "Une écoute sincère et de la méthode" nous glisse une source bien informée au 5e étage du Département qui rajoute : "La stratégie politique que veut engager Vincent pour les prochains mois va radicalement évoluer avec celle qui existait ces dernières années. Le maître des horloges c'est lui désormais et personne d'autres." C'est dit.

Guerre d'ego chez les cocos ? Stupeur et tremblement en début de semaine après la marche ratée par le maire de Tresques, Alexandre Pissas, pour s'emparer de la présidence d'Habitat du Gard. La Droite et le Centre se frottent les mains. Ils ne sont pas les seuls. À Gauche aussi on se marre bien de cette déculottée. Sauf que le spectacle donné est franchement navrant. "Chacun est désormais renvoyé à ses responsabilités", nous glisse un élu de la majorité un peu en colère. Deux élus sont d'ailleurs dans les starting-blocks prêt à s'installer sur la plus haute marche du podium. Deux communistes : Patrick Malavieille et Christian Bastid. "Rien n'est fait pour le moment mais effectivement, ces candidatures sont crédibles." Verdict en janvier. En espérant que cela n'ouvre pas une nouvelle guerre d'égo, cette fois-ci chez les cocos.

Berta pas content. Après nos indiscrétions de la semaine dernière, annonçant qu'Yvan Lachaud lorgnait sur la 6e circonscription de Nîmes, le député Philippe Berta a failli s'étouffer avec une olive au moment de son apéritif. Reprenant sa respiration, il a pris son téléphone tout de go pour rappeler qu'il avait bien l'intention de se représenter en 2022 aux législatives sur cette même 6e circonscription. Ah bon ? Mais le député Modem avait  pourtant répété à qui voulait l'entendre pendant des mois (si ce n'est des années) qu'il ne ferait pas un deuxième mandat. Décidément, il doit y avoir quelque chose à Paris, ce n'est pas possible, ils veulent tous y rester !

Eddy Valadier pas à jour de ses cotisations ! Il n'y a pas qu'au Parti socialiste qu'on rechigne à payer ses cotisations. Selon nos informations, le maire et conseiller départemental Les Républicains du canton de Saint-Gilles ne serait pas à jour de ses cotisations d'élus. Certes, il s'acquitte de sa carte de militant mais plus des 5% de ses indemnités d'élus depuis 2017. Qui sait, en cette période propice aux bonnes résolutions, Eddy Valadier se remettra-t-il peut-être en conformité avec les règles de son parti. À moins que la guerre larvée qui sévit à l'Agglo depuis l'élection de la présidence n'ait eu définitivement raison de son chéquier...

Docteur Robert Crauste à la retraite. Au 31 décembre, Robert Crauste sera officiellement retraité. Âgé de 66 ans, il ne travaillait plus que deux demi-journées par semaine en raison de ses mandats de maire du Grau-du-Roi et de président de la communauté de communes Terre de Camargue. Des mandats auxquels il pourra donc se consacrer à temps plein dès 2021.

La carte qui brouille les cartes... sur le courrier envoyé aux usagers du nouveau service eau potable.

Des explications qui tombent à l'eau. Le 1er janvier 2021, sept communes du Grand Avignon (dont Villeneuve-lez-Avignon, Les Angles, Pujaut, Sauveterre et Roquemaure) changent de prestataire pour le service de l'eau. Exit la Saur, coucou la délégation de service public Eau du Grand Avignon. Alors que le changement pour Avignon en 2019 avait suscité une vague de contestations, notamment du très actif Collectif de l'eau, la collectivité a décidé de jouer la carte de la communication et de la transparence pour éviter l'incompréhension. Point presse, tutoriels, nouveau point d'accueil physique... Un courrier explicatif sera bientôt envoyé dans les boîtes aux lettres des usagers concernés. Courrier qui a aussi été fourni à la presse, histoire de montrer qu'on a bien fait les choses. Ou presque... Dans une cartographie, l'Agglomération indique que le nouveau service a démarré en 2019 dans les 7 communes et va débuter en 2021 à Avignon. Sauf que c'est le contraire... Déjà que ce n'est pas simple, ce n'est pas le moment de brouiller plus les cartes. Espérons que les courriers n'ont pas déjà été imprimés et envoyés pour éviter des explications non-potables.

Bon vent ! Notre éditorial de mardi matin sur la nouvelle prison du Gard qui devait initialement être construite à Alès et qui pourrait finalement revenir à Nîmes (relire ici) a suscité de nombreuses réactions et notamment celle du président d’Alès Agglomération, Christophe Rivenq. Mercredi soir, en conseil d’Agglo, il a répété à de nombreuses reprises, un brin agacé, on pourrait presque dire vent debout : « Cette prison, ce n’est pas du vent ! » Une référence à peine voilée à la chute de notre article qui se moquait malicieusement du slogan de la campagne de la ville d’Alès dans le métro parisien : « la capitale qui ne manque pas d’air ». Et comme on a l’impression qu’il mène un combat contre vents et marée et qu’on craint qu’il ne se prenne un vent de la part du ministre de la Justice, en cette période de vœux, la rédaction d’Objectif Gard souhaite bien évidemment à Christophe Rivenq que le vent tourne et le préserve des courants d'air.

La rédaction

Les indiscrétions font une pause bien méritée durant la trêve des confiseurs. On vous donne rendez-vous le dimanche 10 janvier 2021. D'ici là, passez de bonnes fêtes !

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

3 commentaires

  1. « Laurent Burgoa passe son temps, comme un enfant à Disneyland, à nous raconter sa vie parisienne sur les réseaux sociaux ».

    Eh bien qu’il y reste. Nîmois et Gardois se passeront de lui. Je dis cela sans esprit de revanche puisque je ne suis pas candidat aux départementales 2021 mais parce qu’il est l’un des nombreux Hommes du passé lorsque nous avons grand besoin de renouveau, d’ambition et de projets pour notre territoire.
    Il est où Burgoa sinon dans les arènes et la garrigue. Il est où sur le dossier « rocade nord » ?
    – nulle part lorsque Nîmes suffoque de son trafic routier et qu’il faut bouger les collectivités (agglo, département, région, état, U.E) pour la rocade nord (qui doit être un modèle environnemental) et proposer un vrai périphérique pour fluidifier la circulation tout en développant les transports collectifs et individuels propres, où sur Nîmes3 et le dossier « collège Bigot » ?, à quoi ressemble le nouveau programme national de rénovation urbaine (Valdegour-Pissevin-Chemin bas-Mas de Mingue) et quelles sont les conséquences pour nos villages ?
    Bref, qu’il profite d’une des meilleures tables de France et des nuits Parisiennes.

    Joyeuse fête de Noël à tous.

    1. A Beaucaire une base logistique de 40000 m2 est en cours de réalisation. Cette base va nécessairement générer un trafic routier conséquent. La route de Fourques est déjà très fréquentée par les routiers qui pour économiser les frais de péages sorte de A54 depuis Arles pour reprendre A9 à Remoulins. Il est évident que outre la pollution engendrée, cette route verra son trafic augmenter et par conséquence les risques d’accident .La desserte de cette base logistique se fera part l’avenue Jean Monet . Les usagers qui l’empruntent savent qu’un flux important de P.L ne va pas faciliter la circulation sur cette axe Beaucaire -Tarascon- Avignon notamment sur le pont du Rhône. Quant à la rocade direction Nîmes du fait qu’elle soit elle aussi à une voix de chaque côté sera vite saturée. Il est probable que l’infrastructure routière aura besoin dans un proche avenir d’être repensée pour absorber le trafic autour de cette Z.I. La bonne nouvelle c’est la création de 100 emplois ( prévision ou certitude?) sur Beaucaire qui comme beaucoup de communes du Gard en a bien besoin. Une question : il existe sur cette même ZI un ancien entrepôt du groupe Casino abandonné pourvu de nombreux quais de chargement et d’une surface de stockage conséquente. Pourquoi alors qu’il y a possibilité d’extension ce local n’a pas été choisi?

  2. Pour la défaite de Lachaud ,bien fait pour lui. Ceux qui viennent de recevoir la facture d’eau ne lui disent pas merci . Vous payerez moins disait il . Ce n’est pas ce que je constate , ma facture sur 4 mois est plus élévée que la Saur sur 6 mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité