A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

FAIT DU JOUR Nîmes Olympique : une dernière côte à grimper qui vaut de l’or

En battant Dijon, les Crocos pourraient regarder plus haut dans le classement (Photo Anthony Maurin)

Pour cette dernière journée de championnat (17e) de l'année 2020, Nîmes Olympique (18e, 12 pts) reçoit la lanterne rouge Dijon (20e, 9 pts), ce mercredi à 19h. Face aux joueurs de la Côte-d'Or, les Crocos ont une véritable opportunité de sortir de la zone rouge juste avant la trêve. 

"S'il y en a bien un qu'il faut gagner, c'est celui-là !", une formule classique chez les supporters qui résume bien la tendance avant cette rencontre. Si Jérôme Arpinon minimise l'enjeu en évoquant seulement un "match important" pour certainement temporiser la pression sur les épaules de ses joueurs, il sait tout l'intérêt que revêt cette partie. Face à la lanterne rouge, en cas de succès, Nîmes peut prendre six points d'avance sur un concurrent direct au maintien. Vu la vitesse où ça avance en bas du classement, cet écart serait loin d'être anodin. Et deuxième paramètre à prendre en compte, toutes les équipes qui luttent également pour ne pas descendre jouent à l'extérieur et face à des adversaires mieux classés.

Lorient à Nice, Reims à Bordeaux et mentions spéciales pour Strasbourg et Nantes qui se déplacent respectivement au PSG et Lyon. En gagnant, les Nîmois sont déjà assurés de sortir de la zone rouge et si ses voisins commettent des faux-pas, ils passeraient même ces courtes vacances (seulement six jours) bien au chaud à une confortable 16e place. Avant ce match de mal classés, l'optimisme est de retour après la prestation réalisée à Saint-Étienne. Un point décroché comme un ouf de soulagement pour mettre fin à une série de quatre défaites consécutives avec en prime deux buts marqués.

La pire défense face à la pire attaque

Même décimé, Nîmes redevient intéressant surtout en attaque et on a donc envie de voir une confirmation face à un adversaire qui s'annonce plus faible. "Peu nous voyaient faire match nul. Les gens regardent les absences mais ils ne sentent pas les ressources. Ce résultat nous a enlevé un certain poids et a validé une période de travail vraiment acharnée. Cela montre qu'il faudra compter sur nous", commente Jérôme Arpinon. À son équipe maintenant de bonifier cette performance dans une rencontre où la pire défense du championnat (31 buts encaissés) accueille la plus mauvaise attaque avec seulement neuf buts marqués.

Baptiste Reynet retrouve une équipe dans la laquelle il a évolué pendant six saisons (Photo Anthony Maurin)

Deux statistiques qui sur le papier n'ont pas tendance à rassurer quant à la qualité du spectacle qui attend les derniers abonnés de Téléfoot, avant que la chaîne ne disparaisse. Les résultats des Crocos à domicile peuvent aussi laisser perplexes les supporters. Une seule victoire glanée aux Costières face à Brest (4-0) pour un match nul obtenu contre Lens (1-1) et une série en cours de cinq défaites. La recette du maintien passe aussi par des performances à la maison. C'est aussi loin de leurs bases que les Dijonnais ont grappillé le plus de points : trois à Nice (1-3) lors de leur unique succès cette saison (12e journée) et un face à Metz (1-1) ainsi qu'à Nantes (1-1). Signe d'une bonne forme à l'extérieur, puisqu'il s'agit des trois derniers voyages de Dijon en Ligue 1.

Tout confondu, la lanterne rouge reste sur quatre matches sans victoire dont deux défaites d'affilée contre Lille (0-2) et Monaco (0-1). Des Côte-d'Oriens qui comptent eux aussi sur cette rencontre pour se relancer avant la trêve où 21 journées seront encore à disputer en 2021. Et parce que plusieurs joueurs clés sont toujours absents au Nîmes Olympique. On comptabilise huit forfaits pour cette rencontre : Landre, Martinez, Meling, Deaux, Cubas, Valerio, Benrahou, Depres. Le capitaine Anthony Briançon, qui n'a plus de douleurs au genou, est de retour dans la groupe mais il semble peu probable de le voir débuter. Jérôme Arpinon devrait faire confiance au duo Guessoum-Miguel qui a trouvé des automatismes et à Alakouch sur le côté droit, auteur d'une prestation intéressante dans le Forez, malgré le retour de Burner. "On retrouve le Sofiane de la première année en Ligue 1", se réjouit son coach.

"Duljevic, comment je peux le faire sortir ?"

Jérôme Arpinon devrait donc quasiment aligner la même équipe qui a ramené un point de Geoffroy-Guichard. La seule incertitude repose à la pointe de l'attaque où Nolan Roux pourrait peut-être souffler après deux titularisations consécutives. Si les blessures l'ont contraint, le coach gardois a enfin trouvé une équipe type qu'il peut reconduire avec des jeunes comme Ahlinvi et Guessoum, "on a énormément de ressources. Ils démontrent que je peux compter sur eux, plus ils enchaînent mieux ils sont." Mais aussi sur des joueurs peu désirés en début de saison tels que Sarr et Duljevic, "j'ai tout fait pour les maintenir en vie, leur faire comprendre que ça allait tourner. Aujourd'hui, ils ont confiance. Duljevic, comment je peux le faire sortir ?", complète-t-il, jugeant le Bosnien indiscutable au poste de meneur de jeu.

Un affrontement forcément particulier pour le gardien Baptiste Reynet qui a passé six saisons à Dijon dont trois en Ligue 1 : "même si la plupart des anciens sont partis, c'est toujours un plaisir de recroiser le président, le staff car ce sont des personnes que j'apprécie beaucoup. Après sur le terrain il n'y a pas de pitié, j'ai à coeur de sortir un gros match face à cette équipe-là." David Linarès, qui a remplacé Stéphane Jobard le 5 novembre dernier, est lui privé de sept joueurs : Chafik (cheville), Chala (adducteurs), Chouiar (cheville), Scheidler (dos), Assalé, Lautoa et Benzia (phase de reprise). Les Crocos n'ont donc plus d'excuse pour gravir cette dernière côte de l'année et prendre trois points qui vaudraient de l'or avant de poursuivre la lutte pour le maintien en 2021.

Corentin Corger

Le groupe retenu : Reynet, Dias - Alakouch, Briançon, Guessoum, Miguel, Paquiez, Burner - Sarr, Fomba, Ahlinvi - Eliasson, Ferhat, Ripart, Duljevic, Buades, Majouga, Koné, Roux, Denkey, Aribi. 

Le onze probable : Reynet - Alakouch, Guessoum, Miguel, Paquiez - Ahlinvi, Sarr - Ferhat, Duljevic, Eliasson - Roux. 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité