A la uneFaits Divers

NÎMES Policiers et pompiers agressés aux cocktails Molotov : deux condamnations et deux relaxes

Quatre mineurs ont été jugés, lundi, devant le tribunal pour enfants de Nîmes. Un mineur condamné n'est pas venu à l'audience. Un mandat d'arrêt a été décerné à son encontre.

(Photo archives : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Cette affaire avait suscité une vague d'indignation. Une ambulance des pompiers avait été prise pour cible dans la nuit du 7 au 8 octobre 2017 dans le quartier populaire de Pissevin à Nîmes... Pompiers et policiers avaient essuyé des jets de cocktails Molotov lors de cette nuit.

Une enquête de la Sûreté départementale de Nîmes a permis de confondre six jeunes, deux majeurs qui n'ont toujours pas été jugés devant le tribunal correctionnel et quatre mineurs. C'est le procès des quatre adolescents qui se déroulaient hier devant la justice des mineurs. Les complices réfutent tous leur participation à ces violences urbaines. Deux ont été condamnés hier à 24 mois de prison, tandis que deux autres ont été relaxés. Le parquet a immédiatement fait appel des deux relaxes.

Les prévenus étaient poursuivis pour "fabrication, détention, transport d'engin incendiaire" et "embuscade en réunion en vue de commettre des violences et dégradations du bien d'autrui par un moyen dangereux pour les personnes".

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité