A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Des Crocos enragés croquent l’OM !

joie but
Les Crocos ont remporté l'Olympico ! (Photo Anthony Maurin)

Incroyable succès pour le Nîmes Olympique qui s'impose 2-1 au stade Vélodrome face à l'OM. Les Crocos retrouvent la saveur des trois points après n'avoir remporté qu'un seul match en 13 journées et se replacent en position de barragiste. 

Pour ce premier match de la phase retour, Nîmes n'a pas hérité d'un adversaire facile en se déplaçant à l'Olympique de Marseille. Sur le premier quart d'heure, la différence n'est pas visible puisque dans ce début de match animé les Crocos tiennent tête aux Olympiens et se procurent quelques situations. Un centre de Ferhat sème la panique devant le but mais Pelé intervient (4e) et derrière la frappe croisée de l'international algérien n'est pas cadrée (13e).

Enfin, les Nîmois centrent et des coéquipiers se trouvent dans la surface comme le quémandait Jérôme Arpinon, jeudi en conférence de presse. Timides, les Marseillais se réveillent au bout de quinze minutes et se créent trois opportunités coup sur coup. Reynet doit s'employer vaillamment pour repousser les deux demi-volées signées Sanson (16e) et Payet (17e). Ensuite, le tir de Rongier passe au-dessus (19e). Les visiteurs parviennent à éteindre le feu en multipliant les phases de possession.

Penalty raté par Thauvin

Si elles n'amènent pas toutes à une frappe, elles ont au moins le mérite d'exister et de permettre aux Crocos de conserver le ballon pour ainsi casser le rythme de la partie. La fin de la première période est de nouveau mouvementée. Malchanceux, Alakouch concède un penalty en touchant involontairement le ballon de la main. Mais le latéral droit peut remercier Thauvin, capitaine ce soir, qui ouvre trop son pied gauche et manque la cible (35e). La réussite semble du côté gardois et dans la foulée, Reynet sort un nouvel exploit.

Du pied, il renvoie une reprise à bout portant de Benedetto, molle il est vrai, mais ce geste réflexe permet aux siens de rester à hauteur (37e). Les Nîmois auraient même pu mener à la pause sans la belle parade de Pelé qui dévie le ballon sur son poteau après une tête piquée de Koné (45+1e). Pourtant dominés, les Crocos méritent ce point virtuel à la pause pour les efforts fournis et les quelques actions intéressantes aperçues.

Doublé d'Eliasson en trois minutes

Dix minutes après le retour des vestiaires, la lanterne rouge de Ligue 1 prend l'avantage au stade Vélodrome. Après une tête sans danger (47e), histoire de se chauffer, Eliasson reprend avec chance, en mettant son pied gauche en opposition, un centre fort d'Alakouch (0-1, 55e). Pelé doit s'incliner et ce n'est pas fini. Trois minutes plus tard, le même duo remet ça.

Dans le camp nîmois, Koné s'arrache pour récupérer le ballon, Ferhat mène le contre et trouve dans le bon tempo Alakouch qui centre à la perfection pour son compère suédois qui n'a plus qu'à pousser le ballon au fond des filets (0-2, 58e). On a du mal à y croire mais le NO fait le break sur le terrain de l'OM. Deux passes décisives pour le latéral droit formé à Nîmes et premiers buts en Ligue 1 pour l'ancien pensionnaire de Bristol.

Forcément énervé par ce score défavorable, André Villas-Boas, le coach phocéen, décide de faire entrer quatre joueurs à vocation offensive. Mais rien n'y fait. Car contrairement à ce qu'on aurait pu imaginer, les locaux ne mettent pas davantage de pression sur le but de Reynet comme si ces deux buts encaissés leur avaient coupé les jambes. Marseille n'obtient aucune occasion franche dans cette fin de match.

La seule finit au fond par l'intermédiaire de Benedetto qui bénéficie d'un cadeau de Cubas, une mauvaise passe, pour enrouler du droit et tromper le dernier rempart nîmois (1-2, 85e). "Pipa" signe ainsi son sixième but face au NO en quatre affrontements. Malgré une dernière frayeur avec une frappe de Khaoui, encore arrêtée par Reynet, auteur d'un grand match, Nîmes réussit l'exploit de gagner au Vélodrome et de croquer l'OM. Avec ces trois points, les Crocos remontent à la 18e place, celle de barragiste. Un succès probant qu'il faudra confirmer contre Lorient, dimanche prochain.

De Marseille, Corentin Corger

20e journée de Ligue 1. Olympique de Marseille - Nîmes Olympique 1-2. Stade Vélodrome. Mi-temps : (0-0). Rencontre disputée à huis clos. Arbitre : M. Stinat. But pour Marseille : Benedetto (85e) . Buts pour Nîmes : Eliasson (55e, 58e). Avertissements à Marseille :  Rongier (61e), Caleta-Car (68e). Avertissements à Nîmes : Cubas (20e), Briançon (90e). 

Marseille : Pelé - Lirola, Gonzalez, Caleta-Car, Sakai (Khaoui, 66e)- Rongier, Kamara (Gueye, 18e), Sanson (Cuisance, 65e) - Thauvin (cap.) (Germain, 66e), Benedetto, Payet (Radonjic, 66e). Remplaçants non utilisés : Ngapandouentnbu, Balerdi, Nagatomo, Aké. Entraîneur : Andrés Villas-Boas

Nîmes : Reynet - Alakouch, Briançon (cap.), Deaux, Meling - Fomba, Cubas, Ripart - Ferhat, Koné (Aribi, 90e+4), Eliasson (Benrahou, 84e). Remplaçants non utilisés : Nazih, Paquiez, Burner, Miguel, Ahlinvi, Roux, Majouga. Entraîneur : Jérôme Arpinon. 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité